Bulletin NHL : Le point sur la ligue, le All Star Game, le Winter Classic et les matchs en extérieur, des blessures importantes

290

Le Bulletin NHL fait chaque lundi le tour des nouvelles les plus marquantes de la ligue. Signatures, blessures, échanges, on vous résume le plus important.

Le point sur la ligue

De retour après les fêtes, faisons le point sur la ligue à la mi-saison. Tampa Bay, toujours un modèle de régularité. Toronto vit une vie de jet-setteur Pittsburgh reçoit enfin le retour de deux années de misère niveau PDO alors que Matt Murray semble renaître de ses cendres. Nashville est retombé sur terre mais demeure tranquille. Colombus semble aussi sur de bons rails. Washington est toujours sur un nuage et Boston gère son affaire. Montréal s’applique et, dans la course à trois pour deux places dans l’est, les Habs semblent en position favorable, alors que les Islanders planent toujours.

Du coup, l’équipe en danger serait clairement les Sabres, depuis longtemps sous la menace d’un jeu bien fade en réalité et qui finit par les rattraper avec une fiche de 3-5-2 à leurs dix derniers matchs. À moins que Carolina vienne se mêler à la fête. Les Canes ont enchainé quatre victoires de suite et se sont relancés même s’il va falloir encore combler pas mal de retard.

Derrière cela semble compliqué pour la Floride, déjà à neuf longueurs (mais deux matchs en moins) et qui s’accroche grâce à son power play, New Jersey et Philadelphie qui sont sur la ligne mais ont chacun leurs problèmes respectifs. Rangers, Wings et Senators vont maintenant compter les jours avant le golf. À l’ouest, il faut d’abord noter qu’à part Nashville, aucune équipe n’apparaît dans le cadran en haut à droite. Colorado voit une amélioration de son jeu et s’y immisce tout juste.

Vegas est passé du bon côté de la ligne, San Jose n’en est pas loin, Minnesota s’y accroche et si le Wild est à deux points des séries ce matin, ils ont trois matchs de moins qu’Anaheim ou Dallas, et cinq (!!!) de moins que Vancouver, 9e, qui ne trompe personne. Dans la lutte aux Wild-cards, Edmonton a perdu du terrain pendant les fêtes et l’effet Hitchcock semble s’estomper alors que Dallas revit un peu. Anaheim a vu sa remontée stoppée net, et n’a gagné que deux de ses 10 derniers matchs. Winnipeg reste à portée de la ligne et continue de faire son beurre sur son power play, alors que le 5 contre 5 ne présente qu’un différentiel de +2 buts sur l’ensemble de la saison, la 12e fiche de la ligue.

Pour Arizona, Chicago, L.A. et St Louis la messe est dite. Des Blues pourtant pas moches à 5 contre 5 mais dont le PDO est bien trop bas, amenant au 26e différentiel de buts à 5 contre 5 de la ligue (-13), pas compensé par des unités spéciales dans la moyenne.

Les effectifs du All Star Game dévoilés

Le week-end de festivité qui aura lieu cette année du côté de San José avec comme point d’orgue les affrontements en trois contre trois le 26 janvier 2019 commence à prendre forme puisque les capitaines, désignés par vote du public, et les joueurs les accompagnant, désignés par la ligue, ont été annoncés.

Connor McDavid, Nathan MacKinnon, Auston Matthews et Alex Ovechkin ont remporté le vote en ligne pour être les capitaines de leur division respective. Cependant Ovechkin a annoncé dans la foulée qu’il ne participerait pas à l’événement afin de se reposer et se consacrer à la deuxième partie de saison des Capitals. Par conséquent le Russe devra purger une suspension d’un match, sanction automatique en cas de refus ou d’impossibilité de participer à ce week-end.

Cependant les effectifs ne sont pas encore complets puisqu’il est maintenant possible de voter pour le dernier homme à se joindre à l’événement par division et peut être réparé des oublis faits par la ligue. En effet, on pourra s’étonner pour le moment des absences de Jeff Skinner, deuxième marqueur de la ligue, ou Mitch Marner entre autres. Ces absences peuvent s’expliquer par le format de sélection choisi par la NHL qui souhaite que chaque équipe soit représentée par au moins un joueur lors de ce week-end qui se veut festif et promotionnel pour la ligue.

On sait également que la prochaine édition aura lieu à St. Louis en 2020.

Le Winter Classic et les matchs en extérieur pour la saison 2019-2020 annoncés

Alors que les Bruins de Boston et les Blackhawks de Chicago se sont retrouvés au stade de Notre Dame à l’occasion du Winter Classic pour une victoire des coéquipiers de Patrice Bergeron 4-2, les matchs en extérieur pour la saison 2019-2020 ont été annoncés par la suite.

Et le Winter Classic va prendre la direction du sud puisque le match traditionnel du 1er janvier aura lieu au Cotton Bowl Stadium à Dallas. Cependant l’adversaire des Stars n’a pas encore été révélé.

L’Heritage Classic va faire son retour en 2019 après sa dernière apparition en 2016 entre les Jets et les Oilers. Et pour cette nouvelle édition, Winnipeg sera de nouveau la fête face aux Calgary Flames le 26 Octobre 2019 au Mosaic Stadium à Regina, Saskatchewan.

Dernier affrontement en extérieur, l’Avalanche Colorado accueillera une équipe qui reste encore à annoncer au Air Force Academy’s Falcon Stadium à Colorado Springs dans une date exacte qui reste à déterminer.

Ce sont donc trois rencontres en extérieur dont pourront profiter les spectateurs lors de la prochaine saison avec un peu de renouvellement dans les équipes participantes.

John Hynes prolongé par les Devils, les Oilers font plusieurs échanges

Alors qu’ils sont au cœur d’une saison difficile après avoir accroché les séries l’an dernier pour la première fois en six ans, les New Jersey Devils ont tout de même annoncé la prolongation de leur entraineur principal John Hynes alors que celui-ci était dans sa dernière année de contrat. Le travail ne sera pas évident cette saison puisque les Devils sont actuellement à 11 points d’une place en séries.

Après le changement d’entraîneur, le changement de joueurs du côté d’Edmonton avec plusieurs échanges ces dernières semaines pour essayer de réveiller une équipe en difficulté malgré l’arrivée de Ken Hitchcock. Un échange a eu lieu avec les Blackhawks de Chicago. Drake Caggiula et Jason Garrison quittent Edmonton alors que Brandon Manning et Robin Norell font le chemin inverse. Mais ce n’est pas tout puisque les Oilers ont également envoyé Chris Wideman et un choix de troisième ronde au prochain repêchage en retour du défenseur des Florida Panthers Alex Petrovic. De quoi espérer relancer une saison difficile pour les Oilers ?

De leur côté les Senators ont envoyés Pyatt et McKenna à Vancouver en retour de Archibald et Nilsson. Dans la transaction Ottawa a également cédé un choix de sixième ronde du repêchage de 2019. Il s’agit ici d’un échange mineur entre deux gardiens remplaçants et deux joueurs en difficulté dans leur franchise respective et qui pourrait profiter d’un nouveau souffle avec cet échange.

Quelques jours après Noël, Jake Guentzel a reçu un joli cadeau avec une prolongation de contrat de cinq ans avec les Pittsburgh Penguins qui lui rapportera 30 millions de dollars. Ce contrat contient également une clause de non mouvement applicable les deux dernières années permettant à Guentzel de soumettre une liste de 12 équipes qu’il ne souhaite pas rejoindre. Avec cette signature, les Penguins vont devoir bien manœuvrer cet été avec seulement 5,13 millions de dollars disponibles pour six agents libres sans restriction et trois agents libres avec restriction.

Des dégâts chez les défenseurs, Nashville et Boston voient leur infirmerie se vider

Il a beau être grand et solide, il peut aussi se blesser. Le défenseur des Jets de Winnipeg Dustin Byfuglien sera absent environ un mois à cause d’une blessure au bas du corps soit jusqu’à la pause du All Star Game. Le joueur a été blessé en cours de match le 28 décembre face au Wild du Minnesota et n’est pas revenu pour le troisième tiers. Et il n’est pas le seul absent dans l’équipe canadienne car son coéquipier Nikolaj Ehlers devrait être blessé jusqu’à la mi-février au haut du corps suite à un mauvais contact avec Sidney Crosby. Mais son absence est pour le moment bien compenser puisque les Jets continuent de briller en tête de la division Centrale.

Du côté de Vancouver, on a eu une grosse frayeur lorsque l’on a vu Elias Pettersson chuter étrangement avec le joueur de Montréal Jesperi Kotkaniemi. Alors qu’on pouvait s’attendre à une absence longue durée après avoir vu le jeune attaquant rester plusieurs minutes en difficulté sur la glace, l’entraîneur des Canucks Travis Green a annoncé être confiant quant à un retour rapide après que l’organisation ait annoncé que Pettersson ne souffre que d’une légère entorse à son genou droit. De quoi espérer une fin de saison tout aussi prolifique pour l’attaquant qui domine le classement des recrues au niveau du pointage avec déjà 22 buts et 20 passes en seulement 38 rencontres.

Révélation en défense cette année chez les Ottawa Senators, Thomas Chabot va malheureusement pour lui et son équipe devoir manquer trois semaines d’action à cause d’une blessure au haut du corps développé lors de la rencontre face aux Islanders suite à une rude charge de Matt Martin. Véritable sensation de cette saison, Chabot pointait alors au deuxième rang parmi les défenseurs avec 38 points en autant de matchs.

Autre défenseur sur la touche et pas des moindres, Matt Dumba a dû passer par la case opération. Pilier de la défense du Wild, Dumba a été opéré suite à une rupture du muscle pectoral droit et va manquer au moins trois mois d’action. Minnesota n’est qu’à deux points du dernier Wild Card à l’Ouest mais dispose de trois matchs en main pour refaire son retard. Mais ce sera donc sans son meilleur défenseur.

Du côté des retours, les Predators vont pouvoir respirer avec une infirmerie qui se vide. Leur défenseur vedette P.K. Subban fait son retour accompagné de l’ailier de première ligne Viktor Arvidsson. Les deux joueurs ont manqué respectivement 19 et 21 rencontres. Filip Forsberg reste lui toujours absent et Yannick Weber le rejoint sur la touche.

Autre retour notable à l’Est cette fois-ci, les Boston Bruins ont retrouvé leur capitaine Zdeno Chara ainsi que leur centre numéro un Patrice Bergeron a temps pour le Winter Classic. Mais ce n’est pas tout, également largement touché par les blessures, Boston a également vu les retours de Jake DeBrusk et Kevan Miller. De quoi aborder la suite de la saison avec un peu plus de confiance.

Source Photo : Eric Bolte, USA TODAY SPORTS

Les commentaires sont fermés.

libero libero Aenean leo. velit, ante. elementum Donec Praesent Praesent