Slovaquie : les Béliers ont la tête dure

80

La bataille tant attendue n’aura pas eu lieu. Double tenant du titre et vainqueur de la saison régulière, Banská Bystrica n’a pas usurpé son statut de favori de la finale en s’imposant sans coup férir 4-1 dans la série face à une équipe de Nitra certes vaillante mais diminuée par les blessures d’une partie de ses maîtres archers. Les « Béliers » du centre du pays n’avaient plus perdu contre les Corgoni depuis quatorze rencontres avant le lancement de la série. Ils ont poussé l’invincibilité jusqu’à dix-sept, s’offrant par la même occasion trois balles de « titre », avant que Nitra s’impose à l’usure en fusillade, sorte de cadeau d’adieu fait à des supporters exemplaires et enviés par tous les autres clubs des Tatras.

L’histoire s’est malheureusement répétée pour la formation du sud-ouest slovaque, qui avait déjà plié au bout du cinquième duel il y a deux ans sur un score de 6-2… soit exactement le même scénario que cette année. Samuel Buček, meilleur buteur des phases finales, en a été désigné MVP (trophée du Patin d’Or, Zlatá korčuľa) mais cette distinction, marquée par une standing-ovation du public de Banská Bystrica, ne peut évidemment effacer l’amertume de la défaite de Nitra, accentuée par l’annonce du départ de son entraîneur chéri Antonín Stavjaňa pour sa ville natale Zlín, en République tchèque.

En réalisant un hat-trick national, Banská Bystrica rejoint Košice, auteur de la performance en 2011, et glane une septième médaille en seulement neuf éditions de championnat (la sixième consécutive). Matej Češík en profite également pour soulever pour la sixième fois le trophée Vladimír Dzurilla (trois donc avec Banská, deux avec Košice en 2014 et 2015 et une avec Slovan Bratislava en 2007), égalant ainsi le record détenu par Richard Kapuš et Juraj Sýkora. Paradoxalement, l’attaquant de 30 ans a réalisé sa plus mauvaise saison, étant le seul de son équipe (hors gardiens) à ne pas avoir inscrit de but de toute la saison ! Il y a toutefois bien plus malheureux ; Dalibor Bortňák, présent dans l’effectif lors des deux premières victoires, a goûté cette fois-ci la défaite dans les rangs du vaincu Nitra.

Banská Bystrica est le seul qualifié slovaque pour la prochaine Ligue des Champions. Les Béliers ont déjà participé aux deux précédentes éditions de la compétition européenne, sortis à chaque fois dès la phase de poule.

Résultats de la finale (9-16 avril 2019) :

Banská Bystrica – Nitra 3-2 a.p. (1-1,0-1,1-0,1-0)
Banská Bystrica – Nitra 3-1 (0-0,2-1,1-0)
Nitra – Banská Bystrica 3-7 (1-2,2-3,0-2)
Nitra – Banská Bystrica 2-1 t.a.b. (0-0,1-0,0-1,0-0)
Banská Bystrica – Nitra 6-2 (3-1,2-1,1-0)

L’effectif champion :

Gardiens : Samuel Baroš, Ivan Lisutin (RUS), Stephon Williams (USA).

Défenseurs : Marek Biro, Ivan Ďatelinka, Ryan Glenn (CAN), Branislav Kubka, Ben Marshall (USA), Vladimír Mihalik, Martin Nemčík, Karol Sloboda, Jordon Southorn (CAN).

Attaquants : Guillaume Asselin (CAN), Marek Bartánus, Matej Češík, Éric Faille (CAN), Gilbert Gabor, Brock Higgs (CAN), Michal Kabáč, Levko Koper (CAN), Patrik Lamper, Mário Lunter, Tomáš Matoušek, Erick Selleck (CAN), Dávid Šoltés, Andrej Šťastný, Tomáš Surový, Tomáš Zigo.

Entraîneur : Dan Ceman (CAN) assisté de Michal Hudec et Ivan Droppa.

Meilleurs pointeurs des play-offs

Éric Faille (CAN)                          B. Bystrica      16 pts (5+11)
Samuel Buček                               Nitra                   14 pts (9+5)
Guillaume Asselin (CAN)       B. Bystrica       12 pts (4+8)
Karol Sloboda                               B. Bystrica       12 pts (2+10)
Mário Lunter                                 B. Bystrica       11 pts (6+5)
Marek Bartánus                          B. Bystrica       11 pts (4+7)
Jordon Southorn (CAN)          B. Bystrica       11 pts (2+9)
Kale Kerbashian (CAN)           Nitra                   10 pts (5+5)
Michal Chovan                             Zvolen               10 pts (0+10)

Les commentaires sont fermés.

Lorem dictum mattis pulvinar libero tristique leo sed