Rouen – Angers (Ligue Magnus, 3e journée)

Contre le leader, Rouen emmagasine une troisième victoire, la seconde face à une équipe du top 5 !

285

Contre le leader, Rouen emmagasine une troisième victoire, la seconde face à une équipe du top 5 !

Après une victoire mi-figue mi-raisin, aux tirs au but, en terre amiénoise, avec un Joël Caron en réussite et le retour de Kévin Dusseau, c’est sans doute revanchard que le RHE, décevant dimanche dernier lors du match avancé qui célébrait l’inauguration de la nouvelle patinoire d’Angers, accueille le leader de la ligue Magnus. L’ASGA a le vent en poupe. Sa défense impressionne (2 buts encaissés seulement) devant Florian Hardy qui culmine à presque 97% d’arrêts après 3 rencontres disputées !

Ce vendredi en cette 3e journée de Ligue Magnus, Rouen a battu Angers 6-2. Si les Ducs ont réagi grâce à leurs jeux de puissance autour de la mi-match pour conserver que deux buts de retard, ce sont les Dragons qui ont imposé leur hockey durant une bonne partie de la rencontre pour ce succès final logique avec 5 buteurs différents et un doublé d’un défenseur allant s’inscrire sur la fiche de leur capitaine Mathieu Roy. Un tir frappé, et l’autre des poignets après une incroyable passe dans une forêt de jambes de Deschamps. Ces deux filets ont été acquis en power-play (3-0 à 21’12 & 5-2 à 39’59). Marc-André Thinel a ouvert le score, devant Hardy masqué, en déviant au niveau de la taille un lancer des poignets de Crinon à la pointe (1-0 à 4’23). Julien Msumbu a surpris le portier visiteur au-dessus de son épaule d’un lancer en haut du cercle gauche (2-0 à 13’27). Nicolas Ritz a dévié sous le bras de Hardy un tir (encore) de Crinon (4-1 à 35’22). En infériorité numérique, Bastien Maïa a volé le palet à Manning et a jailli en breakaway de sa zone avant de cirer la lucarne. Magnifique (6-2 à 45’41).

Entre un RHE76 pas parfait mais décidé quasiment tout le match et une ASGA parfois curieusement absente, cet écart de 4 buts au score final apparaît logique. Le combat de l’agressivité, de la technique et dans une autre mesure de la vitesse voire de la discipline (les arbitres ont compensé au dernier tiers) a tourné en faveur des hommes de Fabrice Lhenry. La réussite a suivi. Même si la volonté a été le fondement du succès normand, les buts des Seino-Marins ont été signés avec une certaine volonté de jouer.

Parfois brillant et surtout hermétiques lors de ses trois premiers matchs, Angers n’a pas eu la même étanchéité ni le même éclat en Normandie malgré l’énergie (et l’inspiration sur le second but angevin) de Robin Gaborit ou l’opportunisme de Maxime Lacroix quand Bouvet a joué mollement du revers une sortie de zone (4-2 à 36’21) et le joli but de Coulombe des poignets dans une supériorité installée (3-1 à 28’42).

Pris sur les fondamentaux, les Ducs n’ont aussi pas trouvé de solution face à Matija Pintaric quand les Dragons, enfilant les maladresses techniques en transitions, n’y étaient plus beaucoup. Le meilleur gardien de la ligue a privé les joueurs de Brennan Sonne d’une certaine continuité dans le scénario du match, alors qu’ils gagnaient (enfin) les duels à leur ligne bleue et étaient dangereux en jeu de contre. Le portier rouennais a stoppé deux attaques surnuméraires (30e & 38e) et deux échappées (34e & 38e), privant les Angevins de tout espoir de retour au score car dans le même temps les visiteurs n’étaient pas assez solides devant Florian Hardy, plutôt ordinaire, ne pouvant pas élever son jeu comme le gardien tricolore a déjà su l’accomplir.

Avec ce succès en guise de troisième match-jauge contre un candidat au podium (Angers x2 et Amiens), Rouen fait pencher la balance du côté positif avec deux victoires et une défaite. La confiance emmagasinée sera importante pour la suite de la saison de ces Jaune et Noir ambitieux comme toujours.

Prochain match pour Rouen (2e, 8pts), à Chamonix (5e, 5pts), dimanche 22 septembre 2019.

Prochain match pour Angers (1er, 9pts), à l’Ice Park face à Grenoble (8e, 2pts), dimanche 22 septembre 2019.

 

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Julien Msumbu (Attaquant de Rouen) : « On avait à cœur de prendre notre revanche et de faire un gros match. C’est fait. Même si on a été un peu moins bien aux alentours de la mi-match, on a su rebondir. Lors du premier tiers, on a bien joué en bloc, à cinq. Quand on est comme ça, on fait de belles choses. Ce sont, je pense, nos meilleures vingt minutes jusque-là. (Sur son but) Quand je récupère le palet, je lève la tête pour voir s’il y a des lignes de passe possibles. Comme ça n’était pas trop le cas, j’ai pris un shoot mi-hauteur et j’ai eu la chance que ça rentre. Ça fait du bien pour la confiance. Maintenant, ce qu’il faut, pour l’équipe comme pour moi, c’est enchaîner et essayer de faire soixante minutes comme les vingt premières. »

Rouen – Angers 6-2 (2-0, 3-2, 1-0)
Vendredi 20 septembre 2019 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2520 spectateurs.
Arbitres : Nicolas Cregut et Alexandre Hauchart assistés d’Anne-Sophie Boniface et Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Rouen 20′ (4′, 4′, 12′) ; Angers 34′ (4′, 10+10′, 10’)
Tirs : Rouen 30 (11, 9, 10) ; Angers 24 (6, 12, 6)
Supériorités : Rouen 2/9, Angers 2/6

Évolution du score :
1-0 à 04’23 : Thinel assisté de Crinon et Mäkinen
2-0 à 13’27 : Msumbu assisté de Maïa et Langlais
3-0 à 21’12 : Roy assisté de Chakiachvili et Ritz (double sup.num.)
3-1 à 28’42 : Coulombe assisté de Campbell et Bouchard (sup.num.)
4-1 à 35’22 : Ritz assisté de Crinon et Mäkinen
4-2 à 36’21 : Lacroix assisté de Coulombe et Gaborit (sup.num.)
5-2 à 39’59 : Roy assisté de Deschamps et Lampérier (sup.num.)
6-2 à 45’41 : Maïa (inf.num.)

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier (A) – Anthony Guttig (A) – Marc-André Thinel
Joris Bedin – Nicolas Ritz – Vincent Nesa
Nicolas Deschamps – Joël Caron – Quentin Tomasino
Julien Msumbu – Maurin Bouvet – Bastien Maïa

Défenseurs :
Florian Chakiachvili – Mathieu Roy (C)
Kévin Dusseau – Chad Langlais
Pierre Crinon – Atte Mäkinen

Gardien :
Matija Pintaric (22 arrêts)

Remplaçant : Gaétan Richard (G). Absent : Juha Koivisto (genou)

Angers

Attaquants :
Robin Gaborit (A) – Maxime Lacroix (A) [10’00] – Clément Masson
Danick Bouchard – Alexander Botten – Cody Campbell
Cédric Di Dio Balsamo – Olivier Latendresse – [Masson]
Kevin Tassery – Marius Serer – Julien Albert

Défenseurs :
Patrick Coulombe (C) – Vincent Llorca
Neil Manning – Riley Sweeney
Gary Lévèque – Riley Guenther

Gardien :
Florian Hardy (24 arrêts)

Remplaçant: Isaac Charpentier (G). Absent : Loïc Farnier (suspendu).

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

Donec dolor neque. diam felis Curabitur