Des Bleues finalistes et une vidéo virale

676

Des Bleues en préparation en Slovaquie avec toujours le Mondial D1A d’Angers dans le viseur, et une vidéo virale mettant en scène les meilleures hockeyeuses au monde, l’actualité du hockey féminin a été dense ces derniers jours.

Les Bleues et leur revenante s’affûtent

Après un stage d’été intense au Canada où les Françaises ont bataillé dur contre les sélections canadiennes et obtenu un succès historique contre le Japon, le premier en quinze confrontations, la France avait rendez-vous en Slovaquie, à Michalovce, pour leur deuxième tournoi de la saison.

Ce regroupement était particulier pour l’une des Bleues sélectionnées, Anouck Bouché, qui avait mis sa carrière entre parenthèses dès 2017 à l’issue du Mondial Division 1A de Graz. L’Alsacienne de 31 ans réalise un étonnant retour en sélection, elle qui compte douze championnats du monde sur son CV. Par ailleurs, la France se présentait sans quelques unes de ses pointures d’outre-Atlantique, Chloé Aurard et Estelle Duvin, mais avec trois jeunes joueuses U18 : Julia Mesplede (déjà présente au Canada) et Anaé Simon (toutes deux nées en 2002), ainsi que Lucie Turcotte, la plus jeune du groupe née en 2003.

Le premier match opposait mercredi dernier les Tricolores à la Slovaquie, qu’elles avaient battue au mémorable Tournoi des Quatre Nations d’Épinal en début d’année (3-1). Là encore, le match a tourné en faveur de l’équipe locale, donc des Slovaques.

Lucia Ištocyová a ouvert le score en déjouant Caroline Baldin à la 17e minute. Si Clara Rozier est parvenue à égaliser (à une seconde de la première pause !), Janka Hlinková, Lucia Halušková et Tatiana Korenkova ont porté la marque à 4-1.

Le lendemain, la France a rectifié le tir en disposant largement de la Norvège 6-1. Caroline Lambert a excellé devant le but en détournant 35 des 36 tentatives norvégiennes (!), et six buteuses différentes ont ponctué la rencontre : Emmanuelle Passard, Athéna Locatelli, Léa Villiot, Julia Mesplede, Morgane Rihet et Lore Baudrit.

Emmanuelle Passard, très à son aise dans son club finlandais du HIFK, a totalisé 3 points durant cette rencontre, la revenante Anouck Bouché étant créditée d’une assistance.

La Slovaquie battue par la Norvège, elle-même battue par la France, les Bleues ont finalement été conviées samedi en finale du tournoi face à la Hongrie. Une rencontre qui a été favorable aux Hongroises puisqu’elles ont systématiquement mené au score, malgré les réalisations de Lara Escudero (qui terminera à 4 points durant cette semaine slovaque) et Clara Rozier (son deuxième but du tournoi). Stacey Scott, Réka Dabasi et Alexandra Huszak trouveront en effet la faille dans le camp français, en dépit des 38 arrêts de Caroline Baldin.

Cette victoire 3-2 de la Hongrie s’ajoute à deux autres succès obtenus contre la Chine et le Danemark, confortant une invincibilité de trois matchs. Ce tournoi remporté n’est guère surprenant pour la sélection hongroise, qui certes était dans le quatrième échelon mondial il y a six ans, mais qui a réalisé une progression spectaculaire grâce à un programme féminin exemplaire, la menant d’ailleurs à son premier mondial élite en 2020.

Le prochain rendez-vous de l’équipe de France féminine, ce sera en décembre à Sotchi. Outre les Bleues de Grégory Tarlé, y seront conviées la Hongrie, la Chine, la Norvège, la Tchéquie et la Russie.

For us all

Cette semaine, un clip est devenu viral : celui réalisé conjointement par la PWHPA et Budweiser. La PWHPA est la Professional Women’s Hockey Players’ Association, l’association des meilleures hockeyeuses au monde qui représente plus de 200 joueuses et qui milite pour la création d’une vraie ligue pro féminine. Et Budweiser, une marque de bière de renommée mondiale et l’un des sponsors de la dernière Coupe du monde de football, constitue un socle de partenariat solide (en plus d’Adidas, Bauer et Tim Hortons) pour ces joueuses qui souhaitent faire grandir leur discipline.

Un clip a été publié vendredi dernier avec un seul mot d’ordre : rassembler, sous-entendu toute la sphère du hockey, dont les fans et d’éventuels sponsors. Cette vidéo, qui a été partagée en masse, est divisée en deux parties : une première partie enthousiasmante sur l’air de The Hockey Song de Stompin’Tom Connors, une chanson culte au Canada datant des années 70, avant une deuxième partie plus grave mettant en lumière la réalité du hockey féminin et le besoin de soutien. Et close par ces derniers mots : « for us all », pour nous tous.

La ligue canadienne, la CWHL, s’est éteinte et le concurrent américain, la NWHL, ne constitue pas à leurs yeux une ligue pérenne, la star américaine Hilary Knight n’hésitant pas à la considérer comme une « beer league » dans les colonnes du New York Times, une ligue trop amateur. Knight précise par ailleurs « que cela prendra le temps qu’il faudra pour obtenir une solution durable et viable« .

La PWHPA a organisé depuis le début de la saison une série de tournois (le Dream Gap Tour) à Toronto, au New Hampshire et à Chicago. D’autres matchs sont prévus aux États-Unis et au Canada. Et ce clip qui se veut très fédérateur, très largement partagé sur les réseaux sociaux, sera suivi d’autres initiatives de ce genre, la PWHPA compte bien renforcer son image et la crédibilité de son projet.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

felis massa suscipit id ut neque. justo et, ultricies vulputate, Nullam felis