La Suisse sur le gong

93

La patinoire de Krefeld est pleine avec plus de 6000 spectateurs pour assister au traditionnel affrontement Allemagne-Suisse, deux rivaux traditionnels qui ont récemment renversé la hiérarchie en se hissant dans des finales mondiales et olympiques. Ils sont aujourd’hui en concurrence pour gagner la Deutschland Cup après avoir gagné leur premier match.

L’Allemagne part fort dans cet enthousiasme populaire et provoque une obstruction de Simon Le Coultre après deux minutes de jeu. Le jeu de puissance locale met la pression nécessaire dans le slot. Andreas Eder teste le gardien suisse Joren van Pottelberghe à bout portant, mais c’est finalement Frederik Tiffels, bien décalé par Max Kastner, qui trouve la lucarne opposée du portier masqué (1-0). La Suisse entre ensuite dans le match et se créer ses premières occasions par Yannick Rathgeb ou Pius Suter, mais Niklas Treutle est fidèle au poste.

La Nati est bien plus à son avantage en deuxième période, et Raphael Prassl se procure une échappée, non concrétisée. C’est finalement une pénalité de Sezemsky à la mi-match qui permet l’égalisation. Le slalom de Jason Fuchs n’est pas couronné de succès. Thierry Bader, trouvé en profondeur par Suter, bute sur la jambière de Treutle, mais Fazzini ramène le palet de derrière la cage vers Noah Rod qui finit par trouver l’ouverture. Le duo défensif Wagner-Brandt n’a pas su dégager son enclave sur cette action (1-1). Fuchs et Fazzini échouent sur Treutle dans la minute qui suit, de même que Tiffels un peu plus tard sur une double tentative.

Le troisième tiers-temps commence par un coup dur pour l’Allemagne. Alors qu’une pénalité différée est signalée à son encontre, elle encaisse un but de Pius Suter qui dévie un tir de lointain de Dominik Egli (1-2). La Suisse domine désormais, avec une nouvelle occasion pour Marco Müller, mais l’Allemagne égalise contre le cours du jeu : Daniel Fischbuch bute sur le gardien après une superbe passe du revers de Marcel Noebels, mais Daniel Pietta est là pour pousser le palet derrière la ligne. L’équipe locale est totalement relancée et prend même l’avantage par Daniel Fischbuch, l’homme en forme de Nuremberg (alors que les Eisbären l’avaient écarté cet été malgré un contrat en cours), laissé un peu trop libre de ses mouvements (3-2). Mais deux minutes plus tard, la Suisse réplique sur une attaque rapide : Pius Suter sert parfaitement Luca Fazzini qui s’appuie ensuite en une-deux sur Jason Fuchs (3-3).

Les cinq minutes de prolongation semblent destinées à se terminer sans but, mais Noah Rod élimine deux adversaires et sert pour une ultime attaque Pius Suter qui marque à une seconde et demie de la sirène en profitant du leurre créé par Egli parti à la cage. Une soirée parfaite à quatre points (2+2) pour Suter, l’attaquant des ZSC Lions qui aura été décisif pour permettre à la Nati de prendre la tête du tournoi.

Désignés joueurs du match : Daniel Fischbuch pour l’Allemagne et Pius Suter pour la Suisse.

Commentaires d’après-match

Patrick Fischer (entraîneur de l’Allemagne) : « C’était un match particulier. Nous voulions les mettre sous pression, même si nous l’avons trop peu fait au début. Ce qui était impressionnant, c’est que nous l’avons fait alors qu’ils pressaient et menaient à la fin. Et que nous n’avons pas eu besoin de beaucoup d’occasions. C’est toujours spécial contre l’Allemagne, c’est notre grand voisin. Les battre deux ans de suite, c’est super. C’était un match à 13 heures dans une patinoire pleine, c’est agréable, c’était un bon après-midi pour les joueurs. »

Pius Suter (attaquant de la Suisse) : « J’ai foncé en avant avec mes dernières forces, je ne savais pas combien de temps il restait, et je suis content que nous ayons gagné. Nous avons pu limiter les dégâts au début avant de mieux revenir dans le match. Ils ont essayé de jouer très dur, il y a une rivalité préalable. Nous nous connaissons depuis les moins de 16 ans et ce sont toujours plus ou moins les mêmes gars. Ils ne nous font aucun cadeau. »

 

Allemagne – Suisse 3-4 après prolongation (1-0, 0-1, 2-2, 0-1)
Samedi 9 novembre 2019 à 13h00 à la Yayla Arena de Krefeld. 6217 spectateurs.
Arbitrage de Lukas Kohlmüller et Volker Westhaus (ALL) assistés de Kai Jurgens et Nicolaj Ponomarjow (ALL).
Pénalités : Allemagne 6′ (2′, 4′, 0′, 0′) ; Suisse 10′ (4′, 6′, 0′, 0′)
Tirs : Allemagne 33 (11, 9, 11, 2) ; Suisse 33 (8, 13, 9, 3).

Évolution du score :
1-0 à 03’51 : Tiffels assisté de Kastner et Kammerer (sup. num.)
1-1 à 32’09 : Rod assisté de Fazzini et Suter (sup. num.)
1-2 à 41’15 : Suter assisté d’Egli et Paschoud
2-2 à 47’22 : Pietta assisté de Fischbuch et Noebels
3-2 à 50’13 : Fischbuch assisté de Pietta et Nowak
3-3 à 52’09 : Fazzini assisté de Fuchs et Suter
3-4 à 64’59 : Suter assisté de Rod et Egli

Allemagne

Attaquants :
Daniel Fischbuch (+1) – Daniel Pietta (A, +1) – Marcel Noebels (A, +2)
Maximilian Kammerer (-1) – Maximilian Kastner (-1) – Frederik Tiffels (-1)
Alexander Oblinger (-1) – Felix Schütz (-1) – Lucas Dumont
Tim Wohlgemuth (-1) – Andreas Eder (-1) – Maximilian Daubner

Défenseurs :
Marco Nowak (C, 4′) – Bernhard Ebner
Fabio Wagner (+1) – Simon Sezemsky (+1, 2′)
Colin Ugbekile – Jonas Müller (-1)
Dominik Bittner – Marcel Brandt (-1)

Gardien :
Niklas Treutle

Remplaçant : Kevin Reich (G). En réserve : Mathias Niederberger (G), Mirko Sacher, Sebastian Uvira, Tim Brunnhuber, Sven Ziegler.

Suisse

Attaquants :
Pius Suter (A, +1, 2′) – Jason Fuchs (-1) – Luca Fazzini
Noah Rod (C, +1) – Raphael Prassl – Tyler Moy
Alessio Bertaggia (+1, 4′) – Marco Müller (-1) – Dario Simion
Guillaume Maillard – Thierry Bader – Ken Jäger

Défenseurs :
Claude-Curdin Paschoud – Dominik Egli (+1)
Roger Karrer (-1, 2′) – Yannick Rathgeb
Samuel Kreis (+1) – Andrea Glauser (A, +1)
Simon Le Coultre (+1, 2′) – Fabian Heldner (+1)

Gardien :
Joren van Pottelberghe

Remplaçant : Melvin Nyffeler (G). En réserve : Gauthier Descloux (G), Luca Hischier.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

eget velit, id Aliquam elementum massa leo consequat. ipsum suscipit libero tristique