Dallas sort Colorado au bout du suspense

150

La demi-finale de conférence Ouest entre les Stars et l’Avalanche a donné lieu à un spectacle indécis jusqu’au bout, ponctué par le triplé le plus improbable qui soit.

Dallas s’empare du match 1 à la faveur d’un premier tiers convaincant. Tyler Seguin ouvre le score dès la quatrième minute. Nathan MacKinnon égalise une minute plus tard, mais Blake Comeau puis Alexander Radulov portent le score à 3-1. En deuxième période, MacKinnon sert Landeskog pour revenir au score, puis Radulov redonne deux buts d’écart. MacKinnon se mue en buteur et maintient le score serré. L’écart sera néanmoins maintenu, avec un but de Roope Hintz au milieu du troisième tiers (5-3). Ce premier match aura un impact très lourd pour l’Avalanche, qui perd son gardien Philipp Grubauer, blessé après le troisième but, et son défenseur Erik Johnson.

Les Texans enchaînent avec une performance identique au match 2. MacKinnon, buteur en supériorité au premier tiers, sert Mikko Rantanen au deuxième dans le même exercice pour le 2-0. Mais Dallas revient dans la partie en deuxième tiers grâce à deux buts en avantage numérique de Joe Pavelski et Radek Faksa. Alexander Radulov enchaîne avec un troisième but en six minutes. Esa Lindell, dans la dernière minute du tiers, marque le quatrième but de suite dans cette période. Jamie Oleksiak, en cage vide, parachève le succès (5-2).

L’opération portes ouvertes se poursuit dans le match 3, remporté par l’Avalanche. Tyler Seguin ouvre le score, mais Colorado réagit en deuxième période avec trois buts de rang signés Nikita Zadorov, Andre Burakovsky et Gabriel Landeskog. La partie se renverse encore en six minutes dans le troisième tiers car Dallas marque trois fois de suite également par Denis Gurianov, Blake Comeau et Jamie Benn. La fin de match revient toutefois à Colorado avec des buts de Mikko Rantanen, Nazem Kadri en déviation, puis Pierre-Édouard Bellemare en cage vide (4-6). L’Avalanche était privée de Joonas Donskoi, blessé, remplacé par le rookie Logan O’Connor pour son premier match NHL. Zadorov a pour sa part manqué la moitié du match, blessé…

Le match 4 sera tout aussi mouvementé. Dallas part fort en inscrivant trois buts au premier tiers. John Klingberg est suivi en quatre minutes par Radek Faksa et Jamie Benn en supériorité. Colorado ne lâche rien et revient en fin de deuxième tiers grâce à Cale Makar, passeur pour Valeri Nichushkin puis buteur en supériorité. Les Stars reprennent de l’écart par Roope Hintz et Denis Gurianov en 32 secondes. L’Avalanche tente un baroud d’honneur et marque par Valeri Nishuchkin puis Vladislav Namestnikov, mais ce dernier but à quatre secondes de la fin est trop tardif (5-4). Colorado perd en cours de match son gardien Pavel Francouz, remplacé par Michael Hutchinson.

Colorado, désormais privé de ses deux gardiens, Philipp Grubauer et Pavel Francouz, s’en remet au n°3, Michael Hutchinson. L’ex-portier des Jets signe 31 arrêts pour une victoire de Colorado en match 5 qui prolonge la série. Il faut dire que son équipe lui donne de l’air au cours d’un premier tiers-temps d’anthologie. Pierre-Édouard Bellemare lance les hostilités dès la 4e minute sur un service du rookie O’Connor.

En trois minutes, entre la 12e et la 15e, ses coéquipiers l’imitent à quatre reprises : André Burakovsky, Nathan MacKinnon, Nazem Kadri et Mikko Rantanen offrent un 5-0 qui chasse Ben Bishop et lance un match pourri par les échauffourées. Le vétéran Bishop, insuffisamment remis de sa blessure, laisse sa place à Anton Khudobin, qui stabilise les Stars. Joe Pavelski et Miro Heiskanen, tous deux servis par Denis Gurianov, réduisent les dégâts, mais Burakovsky, sur la 15e assistance de l’été de MacKinnon, tue dans l’œuf tout espoir de retour. Au troisième tiers, le Russe de Dallas s’offre une troisième passe pour Jamie Benn en supériorité (3-6).

Dans le match 6, Hutchinson s’incline devant Miro Heiskanen, candidat sérieux au trophée Conn Smythe (11 pts sur les 7 derniers matchs). Mais ce sera le seul but laissé aux Stars. L’égalisation rapide de Nikita Zadorov rassure l’Avalanche, qui marque par Cale Makar au deuxième, puis voit Nathan MacKinnon offrir un but à Mikko Rantanen puis marquer lui même, poursuivant sa série de 14 matchs avec un point (1-4).

Kiviranta, ce héros inattendu

Colorado a donc réussi, en dépit d’une cascade de blessures, à revenir à trois victoires partout. Tout se joue sur ce match 7 imprévisible, tant les deux équipes ont dû remanier leurs effectifs. Et il le faut encore ce soir pour l’Avalanche, privé de son capitaine Gabriel Landeskog. Les deux équipes se rendent coup pour coup, jusqu’à un dénouement inédit dans l’histoire de la NHL…

Une pénalité rapide contre Colorado profite aux Stars, qui ouvrent le score. Heiskanen lance de loin, et Pavelski puis Radulov bataillent le rebond dans l’enclave (0-1). Une minute plus tard, Ian Cole lance à la cage de la bleue, et Vladimir Namestnikov dévie à travers la foule (1-1). À mi-tiers, Dallas mène aux tirs, mais Oleksiak perd un palet le long de la bande. André Burakovsky s’empare du disque, s’avance au cercle et fusille Anton Khudobin en lucarne (2-1).

Le deuxième tiers sera tout aussi fou. Sur une pénalité différée, un tir de Denis Gurianov est dévié en route par… Joel Kiviranta, premier but en carrière en playoffs (2-2).

Khudobin s’impose ensuite sur une échappée de Matt Nieto, tenant le score… pas très longtemps. En supériorité, Burakovsky lance au but, et Rantanen, puis Kadri, bonifient le rebond (3-2). Tout semble rentrer, ce soir, ou presque : Kadri échoue du revers sur Khudobin, pour un arrêt spectaculaire.

Au troisième tiers, Radulov signe un doublé en déviant un tir de Klingberg en supériorité numérique (3-3).

Il reste quatre minutes, et Colorado pense avoir fait le plus dur lorsque Zadorov lance au but, que Compher bataille et Namestnikov prend le rebond (4-3). Malheureusement pour eux, sur l’engagement, Heiskanen percute, sert Hintz pour un tir dans l’axe. Le rebond tombe sur Kiviranta, excentré, qui ne rate pas l’aubaine (4-4).

Ian Cole trouve le poteau sur un tir de loin, alors que Pavelski échoue sur Hutchinson à bout portant à la dernière seconde. Prolongation !

La période de surtemps ne durera que sept minutes. Le temps que Andrej Sekera apporte un surnombre et désorganise la défense. De derrière le but, il sert Kiviranta, qui s’est bien décalé et reprend de volée (4-5).

C’est le premier rookie auteur d’un triplé dans un match 7, le 7e joueur au total. Le dernier triplé ? Wayne Gretzky en 1993…

Joel Kiviranta est donc l’inattendu héros du jour. Repéré par l’ex-Stars Jere Lehtinen en Finlande, il avait été l’une des surprises de l’alignement finlandais champion du monde 2019. Pour sa première saison nord-américaine, il a surtout évolué en AHL, ne disputant qu’une dizaine de rencontres en NHL. Il a été inséré dans l’effectif en remplacement d’Andre Cogliano, blessé, et ne disputait ce soir que son troisième match de playoffs…

Ce soir, il inscrit assurément le but le plus important de sa carrière. Malgré les efforts de Nathan MacKinnon, ébouriffant, l’Avalanche a été rattrapée par les blessures. Dallas, pas forcément beaucoup plus épargné d’ailleurs, aura bénéficié d’un peu plus de profondeur et d’une prestation majuscule du duo Heiskanen-Klingberg. Les deux défenseurs ont été les rampes de lancement des fusées russes Radulov et Gurianov, très remuantes dans cette série.

 

Colorado Avalanche – Dallas Stars 4-5 après prolongation (2-1, 1-1, 1-2, 0-1)
Dallas remporte la demi-finale de conférence 4 victoires à 3.
Vendredi 4 septembre 2020, 14h. Rogers Place d’Edmonton. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Steve Kozari et Kelly Sutherland assistés de Kiel Murchison et Scott Cherrey.
Pénalités : Colorado 4′ (2′, 0′, 2′, 0′), Dallas 8′ (2′, 4′, 2′, 0′)
Tirs : Colorado 44 (15, 16, 9, 4), Dallas 35 (15, 11, 8, 1)

Récapitulatif du score
0-1 à 02’39 : Radulov assisté de Pavelski et Heiskanen (sup. num.)
1-1 à 03’48 : Namestnikov assisté de Cole
2-1 à 09’43 : Burakovsky
2-2 à 23’06 : Kiviranta assisté de Gurianov et Klingberg
3-2 à 25’45 : Kadri assisté de Rantanen et Burakovsky (sup. num.)
3-3 à 51’28 : Radulov assisté de Klingberg et Benn (sup. num.)
4-3 à 56’20 : Namestnikov assisté de Compher et Zadorov
4-4 à 56’30 : Kiviranta assisté de Hintz et Heiskanen
4-5 à 67’24 : Kiviranta assisté de Sekera et Oleksiak

Colorado Avalanche

Attaquants :
André Burakovsky – Nathan MacKinnon – Mikko Rantanen (2′)
Vladislav Namestnikov – Nazem Kadri – Valeri Nichushkin
Tyson Jost – JT Compher (2′) – Sheldon Dries
Matthew Nieto – Pierre-Édouard Bellemare – Logan O’Connor

Ryan Graves – Cale Makar
Nikita Zadorov – Samuel Girard
Ian Cole – Kevin Connauton

Gardien :
Michael Hutchinson

Remplaçant : Hunter Miska (G). Réservistes notables : Erik Johnson (D, blessé), Matt Calvert (A, blessé), Conor Timmins (D), Shane Bowers (A), Mark Barberio (D), Joonas Donskoi (A, blessé), Gabriel Landeskog (A, blessé), Philipp Grubauer (G, blessé), Pavel Francouz (G, blessé)

Dallas Stars

Attaquants :
Jamie Benn (C) – Tyler Seguin – Alexander Radulov (2′)
Mattias Janmark (2′) – Joe Pavelski – Denis Gurianov
Jason Dickinson – Radek Faksa – Blake Comeau (A)
Joel Kiviranta – Roope Hintz – Corey Perry (2′)

Défenseurs :
Esa Lindell – John Klingberg (A)
Jamie Oleksiak – Miro Heiskanen
Joel Hanley (2′) – Andrej Sekera

Gardien :
Anton Khudobin

Remplaçant : Jake Oettinger (G). Réservistes notables : Andrew Cogliano (A, blessé), Nick Caamano (A), Jason Robertson (A), Stephen Johns (D, blessé), Taylor Fedun (D), Ty Dellandrea (A), Ben Bishop (G, blessé)

Les commentaires sont fermés.

venenatis Donec mi, commodo libero. lectus