Vegas se défait de Canucks accrocheurs

93

On ne les attendait pas. Les Canucks de Vancouver auront été dominés tout au long de cette demi-finale de conférence Ouest. Mais même dans les cordes, ils auront résisté et, avec de petits hold-ups, fait douter le favori. Vegas s’en sort finalement en sept matchs.


La série semblait déséquilibrée sur le papier. Le match 1 a paru valider ce constat, avec une victoire écrasante des Golden Knights sur le score de 5-0. Le compteur de tirs (39 à 26) illustre bien la domination de Vegas, d’entrée. Après un premier but de Jonathan Marchessault, les joueurs de Pete DeBoer enchaînent avec une deuxième période dominante. Reilly Smith en supériorité, Mark Stone et Alex Tuch assomment la partie. Max Pacioretty complète le travail au troisième tiers-temps. Robin Lehner signe 26 arrêts dans un match physique, marqué par une méconduite contre Antoine Roussel.

Les Canucks se s’avouent pas battus et surprennent Vegas au match 2. Tyler Toffoli, revenu de blessure (il n’avait pas joué depuis le tour préliminaire contre Minnesota) ouvre le score dès la deuxième minute, et sert Bo Horvat en supériorité à mi-tiers. La réduction du score d’Alex Tuch au deuxième tiers est suivie en fin de période d’un but d’Elias Pettersson, pour le troisième point de Toffoli. Au troisième tiers, Bo Horvat signe un doublé. Malgré un but de Max Pacioretty en supériorité en toute fin de rencontre, Vegas ne revient pas, et encaisse même un but en cage vide de Tanner Pearson. Jacob Markström réalise une grande prestation dans les cages et termine avec 38 arrêts. Encore une fois, le match est marqué par plusieurs échauffourées, notamment au troisième tiers.

Cette explosion offensive des Canucks reste un feu de paille. Vancouver est blanchi pour la deuxième fois en trois matchs au cours du match 3. Vegas prend les commandes en moins d’une minute trente avec des buts d’Alex Tuch (4e) et Zach Whitecloud (6e). Pourtant, c’est Vancouver qui s’est montré le plus menaçant dans ce tiers (16 tirs à 9), surtout à la faveur d’un 5 contre 3 non converti. Robin Lehner termine avec 31 arrêts, et Mark Stone complète le travail en supériorité en début de troisième période.

Le match 4 donne une avance de trois victoires à une aux joueurs du Nevada. Avec Marc-André Fleury dans les buts, Vegas prend les devants en supériorité par Max Pacioretty. Elias Pettersson égalise deux minutes plus tard dans la même configuration, puis Chandler Stephenson porte la marque à 2-1. Les Canucks renversent la partie au deuxième tiers par Bo Horvat, puis Tyler Toffoli en avantage numérique. Mais les Golden Knights terminent fort en marquant par trois fois en six minutes. Nate Schmidt, Max Pacioretty et William Karlsson bouclent le score à 5-3.

C’est alors que Vancouver s’en remet au gardien rookie Thatcher Demko pour le match 5. L’ancien international junior américain réalise 42 arrêts pour le premier match NHL de sa carrière. S’il s’incline devant Shea Theodore en début de deuxième, il ne laisse passer rien d’autre. Brock Boeser égalise sur l’engagement avant de servir Elias Pettersson pour le but gagnant en début de troisième tiers. Le Suédois compile 18 pts sur ses 14 derniers matchs. La blessure du titulaire Markström n’a donc pas coulé les Canucks…

Le festival Demko se poursuit dans un match 6 improbable. Alors que Vegas survole la partie (48 tirs) et s’octroie l’essentiel des occasions – le compteur de buts anticipés dépasse 6 ! – Vancouver gagne pourtant 4-0, avec un blanchissage pour le gardien rookie. Un but de Jake Virtanen en début de match, puis un deuxième tiers acculé dans son camp (17-7), et pas mieux au troisième tiers (22-8). Mais JT Miller (41e), Quinn Hughes (49e) et Bo Horvat (56e) se montrent réalistes et décisifs. Vancouver revient à trois victoires partout, contre le cours du jeu.

Vegas étouffe Vancouver

Pour ce match 7, Thatcher Demko va une nouvelle fois briller. Le premier tiers est à sens unique (11 tirs à 2) en faveur des Golden Knights. Les occasions pleuvent donc sans interruption. Tomas Nosek lance le festival avec un tir en angle fermé. Mark Stone suit d’un tir du cercle droit, puis Demko sauve du bout de la botte devant Paul Stastny, sur un tir dévié de Shea Theodore. Stone et Theodore remettent le couvert quelques minutes plus tard au cercle gauche. Une pénalité contre les Canucks accentue la domination, avec notamment un lancer de Reilly Smith.

Dans le deuxième tiers, le scénario est similaire. Demko repousse Paul Stastny de la mitaine, à bout portant. Puis, Marchessault envoie Smith en échappée, qui manque le cadre. La première chance des Canucks survient après sept minutes dans le tiers médian, avec un tir de Brock Boeser, servi en retrait par Bo Horvat. Elias Pettersson se crée lui aussi une chance peu après sur la droite.

À la mi-match, Lehner sort l’arrêt du match : Boeser, servi en deux-contre-un, n’en revient pas, avec une mitaine venue de nulle part.

Ces quelques occasions rivalisent avec les arrêts énormes de Demko dans la foulée, avec des occasions de Schmidt et Smith. Theodore teste de la bleue, mais le gardien dévie le rebond sur le poteau.

En début de troisième, le gardien rookie s’impose encore devant Marchessault, qui croyait avoir une cage ouverte. On compte 26 tirs à 7 pour Vegas, lorsque Nicolas Roy trouve le montant gauche.

Une faute de JT Miller fait basculer la partie. Le jeu de puissance de Vegas convertit après cinq secondes, lorsque Reilly Smith gagne son duel au cercle et remise en retrait vers Theodore. Le défenseur profite de l’écran de Stone pour ouvrir le score (1-0).

À trois minutes de la fin, Schmidt, servi par Stone dans l’enclave, se heurte encore à Demko. Le jeune gardien a laissé une chance jusqu’au bout à ses coéquipiers, mais Tuch marque en cage vide. Boeser trouve alors le poteau, puis Stastny parachève le succès cage vide.

Avec trois blanchissages dans la série, Robin Lehner a confirmé sa grande forme. Mais ses coéquipiers de l’attaque auront malgré tout peiné à convertir leurs chances : si l’on exclut les cages vides, aucun attaquant n’a marqué depuis le match 4.

Vancouver aura pris date pour l’avenir, mais la tâche était bien trop ardue cette année. L’équipe manque encore de profondeur de banc et seules les prestations de haut vol de ses deux gardiens auront équilibré la série.

Commentaires d’après-match

Travis Green (entraîneur de Vancouver) : « Demko nous a donné une chance. Je suis content pour lui, cela fait longtemps que je l’accompagne. C’est bon de le voir monter son niveau de jeu comme cela. Je ne pense pas que beaucoup de monde nous voyait à un but d’aller en finale de conférence. Vegas est une équipe solide, de grands gabarits, costauds, rapides. Nos joueurs sont sortis épuisés, mais ce n’est pas une excuse. Nous avons eu jusqu’au bout une chance de gagner. »

Peter DeBoer (entraîneur de Vegas) : « Robin Lehner a été très bon. Nous n’avons pas eu de joueur spectateur ce soir. Nous avions vingt joueurs engagés, qui avaient envie de se qualifier. Nous avons joué deux matchs solides en matchs 5 et 6, et nous avons eu besoin de presque tout le match 7 pour disposer des Canucks. Vous pouvez leur donner un coup de chapeau, sur la façon dont ils ont combattu et se sont accrochés jusqu’au bout. »

Vegas Golden Knights – Vancouver Canucks 3-0 (0-0, 0-0, 3-0)
Vegas remporte la demi-finale de conférence Ouest 4-3.
Vendredi 4 septembre 2020, 19h. Rogers Place d’Edmonton. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Dan O’Rourke et Chris Rooney assistés de Brad Kovachik et Jonny Murray.
Pénalités : Vegas 16′ (2′, 2’+10′, 2′), Vancouver 6′ (2′, 2′, 2′)
Tirs : Vegas 36 (11, 10, 15), Vancouver 14 (2, 4, 8)

Récapitulatif du score
1-0 à 53’52 : Theodore assisté de Smith (sup. num.)
2-0 à 57’54 : Tuch assisté de Stastny (cage vide)
3-0 à 59’54 : Stastny assisté de Roy et Marchessault (cage vide)

Vegas Golden Knights

Attaquants :
Jonathan Marchessault – William Karlsson – Reilly Smith (A)
Max Pacioretty – Paul Stastny – Nicolas Roy
Alex Tuch – Chandler Stephenson – Mark Stone (A)
William Carrier – Tomas Nosek – Ryan Reaves

Défenseurs :
Alec Martinez – Shea Theodore
Brayden McNabb – Nate Schmidt (A)
Nick Holden – Zach Whitecloud

Gardien : Robin Lehner
Remplaçant : Marc-André Fleury (G). Réserviste notable : Deryk Engelland (D).

Vancouver Canucks

Attaquants :
JT Miller – Elias Pettersson – Brock Boeser
Tanner Pearson – Bo Horvat (C) – Tyler Toffoli
Antoine Roussel – Adam Gaudette – Brandon Sutter (A)
Tyler Motte – Jay Beagle – Jake Virtanen

Défenseurs :
Alexander Edler – Troy Stecher
Quinn Hughes – Chris Tanev (A)
Oscar Fantenberg – Tyler Myers

Gardien :
Thatcher Demko

Remplaçant : Louis Domingue (G). Réservistes notables : Jordie Benn (D), Loui Eriksson (A), Justin Bailey (A), Olli Juolevi (D), Zach McEwen (D), Micheal Ferland (A, blessé), Jacob Markström (G, blessé)

Les commentaires sont fermés.