Dallas foudroyé

147

Le match 3 est souvent décisif dans l’histoire de la finale de coupe Stanley : après une égalité 1-1, 75% des équipes ayant gagné le 3e match remportent le trophée. Cette fois encore, les deux équipes fourbissent leurs armes. Ni Dallas, ni Tampa Bay n’ont réussi à produire 60 minutes constantes dans cette finale.

Ce soir, Dallas est privé de Blake Comeau, blessé par la charge de Ryan McDonagh au match 2. Il est remplacé par Nick Caamano pour son premier match de playoffs en carrière. En face, la grosse nouvelle est le retour au jeu de Steven Stamkos. Le capitaine du Lightning n’a pas joué depuis 210 jours – le 28 février – et est aligné non pas au centre, mais à l’aile droite de Cédric Paquette et Patrick Maroon.

Réalisme du Lightning

La première chance revient à Brayden Point, qui percute à droite. Jamie Oleksiak est au duel et dévie le palet hors des limites. Barclay Goodrow suit en angle fermé, pour le premier tir cadré du match, après trois minutes de jeu prudentes de part et d’autres. En parallèle, on compte déjà une quinzaine de mises en échec… Dallas se crée sa première chance sur une percée de Gurianov dans la neutre : Hedman revient bien pour gêner l’attaquant, et Vasilevsky efface le danger d’un bon poke-check.

Après une très longue présence offensive de Dallas, ponctuée d’un ou deux tirs lointains, les Stars se font punir sur un changement de ligne. Miro Heiskanen, sous la pression d’Ondrej Palat, tente une passe aveugle en pivot au niveau de sa bleue… directement sur Nikita Kucherov. Le meilleur pointeur des playoffs se présente seul devant Anton Khudobin et gagne son duel (0-1).

Une minute plus tard, une longue passe diagonale dans la neutre déniche Steven Stamkos, qui évite la mise en échec d’Esa Lindell. Le capitaine accélère et trompe Khudobin depuis le cercle droit (0-2). Quel retour ! Cela faisait 80 ans qu’un joueur n’avait pas marqué un but en rentrant en jeu pendant la finale de Coupe Stanley après avoir manqué le reste des play-offs.

Les Stars sont dans les cordes. L’occasion de réagir survient sur une charge d’Erik Cernak derrière la cage qui lui coûte deux minutes de pénalité. Aleksandr Radulov du cercle droit, puis Tyler Seguin sur le rebond au cercle gauche, échouent sur Andrei Vasilevskiy. Roope Hintz n’a pas plus de succès, et Joel Kiviranta fait obstruction sur Anthony Cirelli, annulant la supériorité. 39 secondes à 4 contre 4… et une frayeur pour Vasilevskiy, qui joue mal un palet près de son but et sauve les meubles sur le tour de cage de Jamie Benn.

À son tour en avantage numérique, le Lightning se montre particulièrement emprunté. Une série de passes hasardeuses aboutit à une réduction du score de Dallas. Hintz gagne un duel dans la bande et remise en retrait pour Jason Dickinson. Le tir échappe au gardien de Tampa, lucarne côté plaque (1-2).

Les Texans sentent la fébrilité et accélèrent, sautant sur les palets imprécis. Benn, Corey Perry, Dickinson sollicitent le gardien, impérial avec son jeu de jambières. À cinq minutes de la pause, Dallas mène 15 tirs à 6…

Le Lightning s’en est remis à son gardien, et attend la fin de tiers pour sortir la tête de l’eau. Une montée de Jan Rutta, qui contourne la cage, aboutit à un tir de McDonagh, dévié par Paquette devant Khudobin. Le trio Palat-Point-Kucherov gagne la mise au jeu et fait tourner en bourrique la défense, avec soutien de Mikhail Sergachev. Le portier des Stars doit s’imposer sur le tir de Palat au cercle droit en fin de présence.

Une nouvelle erreur de Heiskanen en zone offensive permet à Tampa de démarrer un contre. Radulov interrompt l’action de manière inutile par une obstruction sur Blake Coleman, sanctionnée de deux minutes de pénalité.

Après un départ canon, Tampa Bay a reculé et subi l’essentiel du tiers. Mais Vasilevskiy s’est montré très solide : 2-1 pour le Lightning, invaincu dans ces playoffs lorsqu’il mène après vingt minutes.

Dallas foudroyé

1’38 » de supériorité à la reprise : Tampa s’installe, et creuse l’écart. Trois joueurs du Lightning bataillent derrière le but de Khudobin. Point, Palat et Cirelli gagnent le combat. Cirelli est le premier à sortir du fond, et pousse le palet jusqu’à Hedman. Plein axe, le défenseur fusille Khudobin (1-3).

Alex Killorn enchaîne avec une récupération et un tir lointain, et il faut une défense désespérée pour priver Tyler Johnson du rebond. La confiance a changé de camp. À la cinquième minute, un nouveau mouvement très technique de Sergachev à la bleue offensive pousse Radulov à la faute et donne une nouvelle supériorité au Lightning. En dépit d’une longue possession offensive, aucun but n’est marqué, mais Lindell, par exemple, doit rester près de trois minutes de suite sur la glace !

Le match est à sens unique. McDonagh garde le palet à la bleue et le trio Coleman-Goodrow-Gourde découpe la défense, libérant le Québécois seul devant Khudobin. Le gardien des Stars sauve son camp. Après neuf minutes, Tampa mène 11 tirs à 0 dans ce tiers… sans Stamkos, qui n’a pas quitté le banc après une poignée de présences en première période. Le capitaine a même passé un peu de temps au vestiaire, sans doute insuffisamment remis de sa longue blessure.

La domination sans partage de Tampa Bay épuise l’adversaire. Dallas tente une attaque, et perd le palet pendant un changement de ligne. Le revirement offre un 3 contre 1. Kucherov dirige l’attaque et marque son 30e point des playoffs avec un caviar pour Point, qui s’offre son 11e but (1-4).

La frustration est visible, et les joueurs se chauffent après un retenir de Yanni Gourde. Deux minutes en faveur des hommes de Rick Bowness pour garder la tête de l’eau… Vasilevskiy ferme la porte devant Benn, Radulov et Seguin.

Tout va trop vite pour Dallas, qui patine dans le vide derrière Point, Palat et Kucherov. Ce dernier lance un tir croisé vicieux, et Khudobin sauve une défense à l’agonie : 16 tirs à 4 à quatre minutes de la sirène.

Il ne sauve pas longtemps… Encore une longue présence offensive, Kucherov tire du cercle, Point chasse le rebond et Palat marque son 10e but sur le deuxième (1-5).

Tampa termine donc vingt minutes ébouriffantes avec trois buts de plus, alors que son gardien n’a pas vraiment transpiré…

Un tiers pour rien ou presque

Fin de soirée pour Anton Khudobin, préservé pour la suite. Jake Oettinger apparait pour son deuxième match en carrière, après des débuts dans un scénario identique contre Vegas.

Le début de tiers n’a pas grand chose de notable hormis des échanges d’amabilités et un temps à quatre contre quatre, et surtout dix minutes contre Benn. Le Lightning continue à confisquer le palet et à faire courir l’adversaire, battu dans la plupart des duels. Après sept minutes, les Stars bénéficient d’un contre favorable. Une action près de la cage termine dans le but de Vasilevskiy, pour un contre-son-camp sous la pression de Pavelski. Le but est attribué à Heiskanen (2-5).

Le but a le mérite de réveiller les joueurs de Bowness, qui décrochent une supériorité numérique sur un cinglage de Shattenkirk. Cela ne donne rien. Le jeu reste cependant majoritairement dans le camp de Tampa, qui gère son avance avec maîtrise. La meilleure chance revient à Pavelski au second poteau, mais son tir voit le cadre se dérober.

Le match est plié depuis un moment : en quinze minutes, trois tirs pour Dallas et un pour Tampa… les deux équipes gardent l’énergie pour la suite de la finale. Radulov quitte même le match après dix minutes après un choc à l’épaule contre la bande.

La fin de match n’est pas très belle, avec encore des échanges de coups, des pénalités, et pas grand chose de constructif : mauvais geste de Pavelski, crosse haute de Maroon… Pavelski, Goodrow, Paquette aux vestiaires et supériorité Tampa au final. Gurianov rentre lui aussi, victime d’un palet au visage alors qu’il était assis sur le banc.

Tampa Bay mène désormais deux victoires à une, à l’issue d’une quasi démonstration. Opportuniste sur les deux premiers buts, le Lightning a subi sur la fin de premier tiers, mais a écrasé Dallas lors du deuxième, rendant la fin de match anecdotique. Les Stars ont commis bien trop d’erreurs dans ce match, immédiatement exploitées par l’artillerie adverse…

Reste à voir si Steven Stamkos rejouera dans cette série : cinq présences, à peine deux minutes de jeu, un but. Le retour du capitaine a servi de déclencheur, mais peut être de courte durée.

Commentaires d’après-match :

Steven Stamkos (attaquant de Tampa Bay) : « C’était une expérience incroyable à partager avec mes coéquipiers. Il y a tellement de travail et tellement de choses en coulisses. Faire juste partie d’un match et avoir un impact, je n’aurais pas cru cela possible il y a un mois. C’était formidable de participer à cette grande victoire. Je suis juste content d’avoir contribué dans ce match où je n’ai pas beaucoup joué. À cette période de l’année, vous voulez juste faire n’importe quoi pour aider. Après avoir tant vu les gars impliqués et dévoués à notre objectif… y participer était comme un rêve. Je voulais jouer le plus possible, mais il y a un souci contre lequel je travaille, on verra ce qui se passera maintenant. »

Jon Cooper (entraineur de Tampa Bay) : « Juste l’élan qu’il nous a donné. Déjà d’être en mesure d’être en tenue, et en plus de marquer. Les joueurs n’ont pas été bouleversés par son absence par la suite. Nous avons disputé tous ces playoffs à onze attaquants. Et, comme vous l’avez vu en deuxième tiers, tout le monde était dans son match. Le but du 3-1 était très important, peu après avoir pris ce but en fin de premier tiers. Le timing de Hedman était parfait mais je suppose que quand vous faites des grandes choses tout le match, le timing sera toujours parfait. »

Rick Bowness (entraineur de Dallas) : « Vous ne voyez pas souvent Miro Heiskanen commettre ce genre d’erreurs, mais il n’a pas eu beaucoup d’aide non plus. Parfois vous avez juste besoin d’un peu d’aide pour effectuer un jeu simple.

Dallas Stars – Tampa Bay Lightning 2-5 (1-2, 0-3, 1-0)
Match 3 de la finale de la coupe Stanley. Tampa Bay mène 2-1.
Mercredi 23 septembre 2020, 18h. Rogers place d’Edmonton. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Wes McCauley et Dan O’Rourke assistés de Scott Cherrey et Matt McPherson
Pénalités : Tampa Bay 36′ (2′, 2′, 2’+30′), Dallas 26′ (4′, 2′, 20′)
Mises en échec : Tampa Bay 54, Dallas 59
Tirs bloqués : Tampa Bay 12, Dallas 9
Tirs : Tampa Bay 32 (8, 21, 3), Dallas 20 (16, 4, 4)

Récapitulatif du score
0-1 à 05’33 : Kucherov
0-2 à 06’58 : Stamkos assisté de Hedman et Rutta
1-2 à 11’19 : Dickinson assisté de Hintz (inf. num.)
1-3 à 20’54 : Hedman assisté de Cirelli et Palat (sup. num.)
1-4 à 32’02 : Point assisté de Kucherov et Hedman
1-5 à 38’55 : Palat assisté de Point et Shattenkirk
2-5 à 46’49 : Heiskanen assisté de Pavelski et Cogliano

Tampa Bay Lightning

Attaquants :
Ondrej Palat (2′) – Brayden Point – Nikita Kucherov
Alex Killorn (A) – Anthony Cirelli – Tyler Johnson
Barclay Goodrow (2′) – Yanni Gourde (2′) – Blake Coleman
Patrick Maroon (10′) – Cédric Paquette (2′) – Steven Stamkos

Défenseurs :
Victor Hedman (A) – Jan Rutta (2’+10′)
Ryan McDonagh (A) – Kevin Shattenkirk (2′)
Mikhail Sergachev (2′) – Erik Cernak (2′)

Gardien :
Andrei Vasilevskiy

Remplaçant : Curtis McElhinney (G). Réservistes notables : Mathieu Joseph (A), Carter Verhaeghe (A), Zach Bogosian (D), Luke Schenn (D), Braydon Coburn (D), Mitchell Stephens (A), Aleksandr Volkov (A), Scott Wedgewood (G)

Dallas Stars

Attaquants :
Jamie Benn (C, 2’+10′) – Tyler Seguin – Aleksandr Radulov (4′)
Mattias Janmark (2′) – Joe Pavelski (4′) – Denis Gurianov
Joel Kiviranta (2′) – Roope Hintz – Corey Perry
Andrew Cogliano – Jason Dickinson (2′) – Nick Caamano

Défenseurs :
Esa Lindell – John Klingberg (A)
Jamie Oleksiak – Miro Heiskanen
Joel Hanley – Andrej Sekera

Gardien :
Anton Khudobin puis Jake Oettinger à 40’00

Réservistes notables : Radek Faksa (A, blessé), Blake Comeau (A), Stephen Johns (D, blessé), Taylor Fedun (D), Thomas Harley (D), Ty Dellandrea (A), Ben Bishop (G, blessé)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

velit, vulputate, ut at dictum luctus