Coupe de France : Briançon revient au jeu… et gagne

541

Si les matches reportés pour cause de Covid rendent peu lisible les classements puisque les équipes ont joué des nombres de rencontres très différents, la situation n’est pas forcément plus simple dans les compétitions à élimination directe. Le deuxième tour de Coupe de France débutait ce soir alors que le premier tour n’est pas terminé : deux matches n’ont pas toujours pas eu lieu et un s’est tenu dans la soirée. Morzine-Avoriaz y a battu Courchevel/Méribel/Pralognan 7-3 avec sept buteurs différents, dont deux de 20 et 19 ans (Thibaud Masson et Thibault Delale).

Sept matches des seizièmes de finale, soit un peu moins de la moitié (deux autres ont lieu mercredi), ont pu avoir lieu dans le même temps. Roanne, dont on connaît les qualités à élimination directe, est-il encore une surprise ? Oui, quand les Renards éliminent le leader actuel de la division 1, Chambéry. Le succès a été sans appel, 5-1, et la majorité des buts ont été inscrits par des joueurs français, avec un doublé pour Aurélien Haaser.

L’autre affrontement D2/D1 a été serré. Battu à la sixième minute de jeu, Tom Charton a ensuite tenu solidement les cages de Phénix de Reims. Brendan Martial, qui a passé six ans aux Corsaires de Dunkerque, a quant à lui égalisé à 1-1 face à son ancien club, lors d’une supériorité numérique qui faisait suite à une pénalité de Clément Thomas. Mais à sept minutes et demie de la fin, ce même Clément Thomas a fini par marquer le but vainqueur des Nordistes (1-2).

Les équipes de Ligue Magnus ont affirmé leur suprématie sur la D1. Dans un derby toujours passionné, même quand il est limité à 1100 spectateurs, Mulhouse est allé s’imposer à Epinal grâce à un blanchissage de Quentin Papillon (4-0). Anglet a suivi la voie montrée par son capitaine Thomas Decock – auteur de deux buts – pour gagner à Cholet (4-2). Grenoble n’a pas fait de détail à Megève en écrasant le Mont-Blanc avec des doublés de Peter Valier mais aussi des jeunes Aurélien Dair et Julien Munoz (11-1). Bordeaux a fait la différence très tôt avec un but de Johan Skinnars au bout de 18 secondes et quatre buts dans le premier quart d’heure à Tours (6-3).

Le derby des Hautes-Alpes joué devant 1200 personnes fut haletant… et inattendu. Menés 2-0 à Gap par deux buts de Bostjan Golicic, les Briançonnais ont renversé la situation par Bastien Colomban sur une action collective, Urban Sodja en déviation et Samu Markkula décalé par Rutheford. Mais dans les cinq dernières minutes, Romain Gutierrez – parfaitement servi par Correia – et Raphaël Faure de la ligne bleue ont retourné le match pour Gap. 4-3, score final ? Non. Éric Medeiros a sorti son gardien et Jussi Nattinen a égalisé sur un slap puissant à deux secondes de la fin. Briançon a finalement gagné aux tirs au but. Les Diables Rouges avaient déjà obtenu une victoire sur leur rival en préparation pour prendre confiance, mais ce succès éliminatoire en coupe leur fait encore plus de bien au moral pour le retour au jeu après deux semaines sans jouer pour cause de tests Covid positifs.

Les résultats de la Coupe de France.

Les commentaires sont fermés.

ut quis, eleifend felis elementum amet, leo diam fringilla at in