L’explosive French Connection de Finlande

Athena Locatelli (Photo Riku Laukkanen pour HockeyArchives)
713

Comme chaque saison, Hockey Archives fait un suivi pendant la saison du championnat finlandais, masculin et féminin. Depuis la rentrée, plusieurs joueuses de l’équipe de France ont rejoint la Finlande. Dire qu’elles se sont bien acclimatées est un euphémisme, elles jouent toutes les premiers rôles de leur équipe. Par ailleurs, la pause NHL a permis aux équipes de Liiga de récupérer les services de bon nombre de jeunes surdoués. Faisons le point en chiffres.

Clara Rozier et Estelle Duvin (Photo Riku Laukkanen pour Hockey Archives)

Les Bleues bluffantes

5 : Le nombre de Françaises évoluant cette saison en Naisten Liiga, l’élite finlandaise. Lara Escudero et Estelle Duvin évoluent au TPS Turku ; Athéna Locatelli, Emmanuelle Passard et Clara Rozier jouent pour le Stadin Gimmat, la section féminine de l’IFK Helsinki. Le cinq français représente d’ailleurs le contingent étranger le plus élevé d’un championnat beaucoup moins ouvert aux joueuses étrangères en comparaison avec la SDHL suédoise.

4 : Quatre des huit meilleures marqueuses de Naisten Liiga sont françaises : Lara Escudero (16 points), Clara Rozier (17), Emmanuelle Passard (20) et Estelle Duvin (24). Duvin n’est d’ailleurs qu’à 4 points de la meilleure marqueuse, la jeune Elisa Holopainen, 18 ans et élue meilleure joueuse du mois de septembre.

20 : Une vingtaine de secondes. Lors de ses deux premiers matchs en Naisten Liiga, Lara Escudero a ouvert le score après 21 secondes de jeu contre les Ilves, puis 20 secondes contre Vaasa. Et dire qu’il s’agissait de ses deux premiers matchs en élite finlandaise ! Il faut dire que l’attaquante originaire de Valenciennes, qui a sévi auparavant en Suisse, a la gâchette facile. En 2019, elle avait inscrit l’un des buts les plus rapides de l’histoire de l’élite mondiale, après 22 secondes de jeu contre l’Allemagne.

Emmanuelle Passard (Photo Riku Laukkanen pour Hockey Archives)

13 : Le nombre d’assistances obtenues par Estelle Duvin et Emmanuelle Passard, soit plus d’une par match. C’est le deuxième meilleur total, derrière l’attaquante de KalPa Matilda Nilsson.

18 : Le nombre de buts inscrits par le duo du TPS Lara Escudero / Estelle Duvin, meilleures buteuses et meilleures marqueuses de leur équipe. Niveau réalisations, les Helsinkiennes Clara Rozier et Emmanuelle Passard ne sont pas bien loin derrière puisqu’elles comptent 7 buts chacune.

Estelle Duvin au centre (Photo Riku Laukkanen pour Hockey Archives)

8 : Le nombre de victoires consécutives obtenues par le HIFK… freiné vendredi dernier par le TPS Turku d’Estelle Duvin (Lara Escudero n’étant pas alignée). La Nordiste a réalisé un match à 5 points, dont un hat-trick, TPS s’imposant 7-4. Alors que Espoo domine le classement, les clubs des frenchies sont dans le peloton de tête, HIFK et TPS étant respectivement troisième et quatrième.

2 : Avec 11 points (3 buts / 8 assistances), Athéna Locatelli est la deuxième meilleure marqueuse chez les défenseures de l’élite. Arrivée tardivement dans la capitale la saison dernière pour des raisons professionnelles, la Drômoise est rapidement devenue un pilier du HIFK.

600 : Fin septembre, Riikka Noronen a passé le cap des 600 matchs de championnat à 37 ans. L’attaquante du HPK a joué son premier match en 1995 et joue sa onzième saison avec le club de Hämeenlinna.

Le spectacle assuré par les surdoués

203 : Le nombre de jours qui se sont écoulés entre la fin prématurée de la saison 2019-2020 en raison de la pandémie et le début de la nouvelle, le 1er octobre. Une date qui n’est pas due au hasard puisqu’elle coïncidait avec la levée de bon nombre de restrictions en Finlande.

782 : Le nombre de matchs joués en Liiga par Lasse Kukkonen, exclusivement pour les Kärpät. Le défenseur de 39 ans souhaitait mettre fin à sa carrière à l’issue de la saison 2019-2020, finalement interrompue par la pandémie covid-19. Mais le club d’Oulu a insisté pour lui offrir une sortie digne de ce nom. Lasse Kukkonen a alors joué un dernier match symbolique le 3 octobre dernier avec les Kärpät, remporté contre KooKoo 3-1.

900 : Toni Koivisto est un autre monument de la Liiga, qui est en revanche encore actif. L’ailier de 37 ans joue sa septième saison consécutive avec le Rauman Lukko, son club formateur. Outre Lukko, Koivisto a porté les couleurs des Ilves, des Kärpät, de Frölunda, du Metallurg Magnitogorsk et de Luleå.

7 : Le nombre de victoires obtenues depuis le début de saison par le Rauman Lukko, leader de la Liiga. Une confirmation de la part de l’équipe entraînée par Pekka Virta qui compte dans ses rangs, parmi les joueurs les plus en vue depuis le début de la saison, le gardien Oskari Setänen, le défenseur Vili Saarijärvi, les attaquants Eetu Koivistoinen, Aleksi Saarela et Daniel Audette, ce dernier étant le fils de l’ancienne gloire NHL Donald Audette.

4 : Le nombre de buts inscrits par le jeune attaquant du HIFK Anton Lundell samedi dernier contre SaiPa… dont deux tirs de pénalité transformés. Seuls Jiri Kucera, Mika Kortelainen, Jan Caloun et Kalle Kerman avaient réussi avant lui à transformer deux penaltys durant une même rencontre de Liiga. Par ailleurs, Lundell est seulement le cinquième joueur le plus jeune de l’histoire du championnat à inscrire un quadruplé. Rappelons que le hockeyeur de 19 ans a été repêché au douzième rang de la dernière draft NHL par Florida. Un rang que certains spécialistes finlandais voyaient plus haut, tant Lundell déborde de qualités, aussi bien techniques que physiques. Beaucoup le perçoivent comme un futur leader. Anton Lundell est d’ailleurs assistant-capitaine de l’IFK Helsinki.

20 : Lundell n’est évidemment pas le seul top prospect à garnir les rangs de la Liiga, loin de là. D’ailleurs, deux récentes arrivées monopolisent particulièrement l’attention : Barrett Hayton aux Ilves et Jesperi Kotkaniemi aux Ässät, 20 ans tous les deux. Hayton était le cinquième choix de la draft NHL 2018 et il était capitaine de l’équipe canadienne championne du monde junior en 2020. « KK » a également été drafté en 2018 mais deux rangs plus tôt, au troisième par le Canadien de Montréal. Il s’agit par ailleurs d’un retour aux sources pour Kotkaniemi puisqu’il retrouve son club formateur de Pori. Les deux jeunes centres devraient assurer le spectacle jusqu’à ce que la NHL reprenne ses droits, tout comme les autres pépites Anton Lundell, Jesse Puljujärvi, Emil Bemström, Juuso Välimäki et Lukas Dostal.

11 : La saison 2020-2021 est la onzième saison en Finlande de Charles Bertrand, qui porte pour la deuxième année de suite les couleurs de Tappara. L’ailier de 29 ans a pour l’instant inscrit 3 points en 8 matchs. Son club de Tappara est actuellement troisième, derrière Lukko et l’autre club de Tampere, les Ilves.

2 : Un temps envisagé pour être échangé, les Edmonton Oilers ont finalement prolongé de deux ans le contrat de Jesse Puljujärvi. Le jour de sa prolongation, « Pulju » a fêté ça en marquant 3 points.

10 : Le HIFK a dû s’accommoder avec une cascade de blessés en ce début de saison, au moins une dizaine début octobre. Le club de la capitale s’en est finalement bien sorti en terme de résultats (quatrième) et l’infirmerie s’est vidée depuis.

3,7 : En millions d’euros, les pertes contractées par le JYP Jyväskylä sur les quatre dernières années, dont une dette fiscale de 479 000 euros. Autant dire que la crise économique actuelle due au covid-19 rend encore plus délicate la situation, elle a d’ailleurs poussé l’organisation à des économies drastiques. À tel point que le JYP se sépare momentanément de son entraîneur Pekka Tirkkonen et de son adjoint Ari Santanen. Jukka Varmanen les remplacera jusqu’à leur retour programmé début 2021. Les joueurs du JYP ont eux accepté une réduction de leurs salaires pour les deux prochains mois, pour la seconde fois cette année.

6 : Le nombre de joueurs français évoluant en Mestis, le second échelon finlandais : Mathieu Briand au Hokki (ville de Kajaani), Hugo Gallet et Bastien Maïa à l’IPK (Iisalmi), Antoine Herpin au KOOVEE (Tampere), Gabin Ville et Robin Colomban au RoKi (Rovaniemi). Comme les Bleues de Naisten Liiga, ces six Français représentent le contingent étranger le plus élevé du championnat.

10 : Le nombre de points inscrits par Gabin Ville et Bastien Maïa – deux joueurs qui ont découvert le hockey finlandais dès l’adolescence – soit plus d’un point par match. Ville a marqué 2 buts et 8 assistances en seulement 6 matchs. Maïa porte lui le casque d’or de meilleur marqueur de son équipe d’IPK, qui est par ailleurs leader de Mestis.

Les commentaires sont fermés.

Praesent Praesent tristique vulputate, efficitur. ut diam suscipit mattis porta. libero.