La Lettonie impose son jeu aux champions du monde

194

La Lettonie ne peut plus se permettre d’attendre le retour de ses supporters au dernier match contre l’Allemagne, au risque d’être éliminée avant. Elle doit prendre un point face à la Finlande – déjà qualifiée en quart de finale – pour garder la maîtrise de son destin. Le pays-hôte est malheureusement privé de son capitaine Kaspars Daugavins, blessé à la cheville hier. Bob Hartley tente un coup de poker en titularisant pour ce match-clé Janis Kalnins, dont l’expérience en championnat du monde se limite à sept minutes il y a quatre ans.

2021 05 30 fin let1Auteur d’une bonne saison de KHL avec les Jokerit, Kalnins affronte des joueurs qu’il côtoie toute l’année. Mais ce sont deux de ses coéquipiers de club qui lui jouent un vilain tour en provoquant le premier but après seulement trois minutes : Marko Anttila prend un lancer excentré que Kalniņš repousse de la botte… sur Saku Mäenälänen qui marque du genou (1-0, image de droite).

Seul véritable dribbleur de tempérament dans l’équipe finlandaise, Teemu Turunen met le feu dans l’enclave et Dzerins l’accroche. Cette pénalité permet à Kalnins de prendre confiance en cueillant dans sa mitaine deux one-timers de Mikael Ruohomaa et Jere Innala, tous deux placés dans le cercle droit.

Le point positif pour la Lettonie est que le but encaissé ne l’a pas sortie de son plan de jeu, bien en place défensivement. Le problème est qu’il faut maintenant aller marquer. En s’infiltrant dans l’enclave, le défenseur Oskars Cibuslkis est fait trébucher par Tony Sund. Le powerplay letton est moins en réussite cette année qu’aux derniers Mondiaux, même si un tir de Krastenbergs dévié par la jambe d’Abols aurait très bien pu rentrer.

let martins dzierkals2
Martins Dzierkals

À l’avant-dernière minute du premier tiers-temps, coup de théâtre. Martins Dzierkals tente un improbable tir du poignet lointain qui rebondit juste devant le gardien et surprend tout le monde (1-1). Cette égalisation doit beaucoup à Lauris Darzins qui s’est campé devant le gardien et que Mikael Seppälä n’a pas réussi à pousser malgré tous ses efforts. La Lettonie finit clairement la période. Määttä accroche Abols, déséquilibré, que l’arbitre accuse d’avoir plongé. Les deux joueurs vont en prison. La caméra de l’arbitre le montre bien moins sûr que sa décision soit justifiée quand Abols vient le voir à la pause.

Sur la lancée de sa bonne fin de période, la Lettonie continue de dominer à la reprise. La Finlande, qui se disait inquiète du jeu de transition balte, est en fait contrainte de défendre face à une équipe de Bob Hartley qui fait le jeu et monopolise le palet pendant sept minutes. Mais quand une passe de derrière la cage de Krastenbergs ne trouve pas preneur, les blancs sont renvoyés dans leur zone pour deux minutes épuisantes durant lesquelles les défenseurs Cibulskis et Jaks ne peuvent pas quitter la glace. Après ce contretemps, les Lettons repartent de l’avant. Roberts Bukarts repique à la cage et voit son tir bloqué… par son frère Rihards qui s’est trouvé sur son chemin.

2021 05 30 fin let3La Lettonie n’a pas concrétisé son temps fort, et elle le paye. Après 35 minutes de jeu, sur un palet anodin envoyé à la cage depuis la zone neutre et relancé par Kalnins sur Kristians Rubins, le défenseur d’AHL est pressé par Niko Ojamäki et perd le disque. Petri Kontiola en tour de cage et Ojamäki au rebond font alors passer un grand frisson à la défense balte. La Lettonie s’en sort miraculeusement, mais au moyen d’un dégagement interdit. Sur l’engagement, le défenseur fatigué Rubins ne peut guère empêcher Iiro Pakarinen de dévier le tir de Ville Pokka (2-1). La Finlande a fini plus fort cette période, au point de tirer 14 fois à la cage dans les dix dernières minutes.

La Finlande poursuit sur cette lancée et passe le début du troisième tiers-temps en zone offensive, jusqu’à ce que Ville Pokka fasse trébucher Kenins en zone neutre. La Lettonie a bien besoin de cet avantage numérique. Le défenseur Janis Jaks se lance dans un slalom inattendu en remontant la glace pour s’infiltrer jusqu’à la cage, ne butant que la botte de Säteri. Il organise ensuite le jeu à la ligne bleue, mais le tir d’Indrasis masqué par Abols reste dans les jambières du gardien. La sortie de prison de Pokka aboutit à un 3 contre 1 et Kalnins sort alors une splendide parade du gant devant son partenaire habituel Mäenälänen.

2021 05 30 fin let4La Lettonie retrouve son énergie à 5 contre 5 et donne tout pour égaliser. Elle reprend l’avantage aux tirs et est logiquement récompensée. À sept minutes de la fin, un revers depuis la bande de Lauris Darzins est dévié par la crosse de Martins Dzierkals dans le haut du filet (2-2, image de gauche). C’est la Lettonie qui est la plus proche ensuite de prendre les trois points, notamment par Rodrigo Abols sur passe en retrait de Ralfs Freibergs.

En prolongation, Roberts Bukarts se crée les deux plus belles occasions baltes. D’abord, il repique devant la cage sans que son frère soit là pour le gêner à 3 contre 3, mais Harri Säteri reste bhien en place et fait l’arrêt. Ensuite, il reprend hors cadre un centre de Jaks. À chaque fois, la Finlande réplique par une action dangereuse. Darzins bloque le palet du patin sur une percée de l’énergique Ojamäki. Puis c’est Anttila qui rappelle pourquoi il n’est pas un buteur alors que le défenseur est éliminé à 2 contre 1. Entre les deux seules équipes à avoir perdu aux pénaltys dans ce tournoi, tout indique qu’une session de rattrapage se prépare. Anton Lundell veut rentrer au banc mais celui-ci lui dit de rester car il ne reste que dix secondes au chronomètre. Alors, il retourne au jeu, reçoit une belle passe de Määttä, dribble Kalnins et marque du revers (3-2) !

La Lettonie a obtenu le plus important, le point qui lui manquait pour avoir son destin en mains. Elle l’a entièrement mérité et aurait pu en obtenir plus car elle a réussi son meilleur match du tournoi. L’efficacité offensive est encore son principal défaut, mais elle a tout obtenu par le travail. En l’absence de son capitaine Daugavins, elle a réussi à égaliser deux fois par un héros inattendu : le joueur qui a remplacé Daugavins poste pour poste, Martins Dzierkals, n’avait jamais inscrit un seul point en onze matchs de championnat du monde mais a mis deux buts ce soir ! Et il a été aidé sur ces deux buts par l’inoxydable Lauris Darzins, qui était le capitaine de remplacement !

Pendant ce temps, les chances de qualification du Canada se sont encore amincies. Si le Kazakhstan bat la Norvège, il devra ensuite espérer que l’Allemagne et la Lettonie – qui l’ont toutes deux battu – aillent en prolongation…

Désignés joueurs du match : Iiro Pakarinen pour la Finlande et Martins Dzierkals pour la Lettonie.

Commentaires d’après-match

let bob hartley
Bob Hartley

Bob Hartley (entraîneur de la Lettonie) : « Nos joueurs méritent beaucoup de compliments. Je pense que nous avons fait notre meilleur match du tournoi, meilleur même que contre le Canada. Si nous battons l’Allemagne dans le temps réglementaire, nous irons en quart de finale. Ce point valait de l’or. Janis Kalnins a très bien joué. Nous avons imposé notre style de jeu à nos adversaires. Nous avons analysé leur jeu, ils ont des défenseurs de très grande qualité qui jouent bien à la ligne bleue. Nous avons très bien patiné pour les presser. Nous savons que plus nous aurions le palet en arrivant à le sortir des coins, plus ce serait difficile pour eux. Nous avions essayé de beaucoup tirer au but, et de créer du trafic devant le gardien. La Finlande concédait 19 à 20 tirs jusqu’ici. En regardant ce qu’on a fait, je suis très fier. »

Jukka Jalonen (entraîneur de la Finlande) : « Deux matches difficiles en 24 heures, c’est dur. Nous avons encore bien joué, mais il y a eu beaucoup de fluctuation et un peu plus de moments de faiblesse. Nous avons montré notre endurance. Mais même avec une performance plus faible, on peut gagner. L’adversaire était dos au mur, ça se voyait. Lundell est un joueur important, affamé et capable de mettre des buts. Nous devons être à notre meilleur en quart de finale, contre le Canada ce sera une répétition. Le travail doit s’améliorer quand la résistance est plus dure. J’ai le sentiment que ce sera un Canada difficile. Leurs lignes sont fixées, ce n’est pas une équipe de deuxième division. Peu importe si le Canada se qualifie, ce n’est pas un facteur de motivation qu’il soit éliminé ou non. »

Finlande – Lettonie 3-2 après prolongation (1-1, 1-0, 0-1, 1-0)
Dimanche 30 mai 2021 à 20h15 à la Riga Arena. Huis clos.
Arbitres : Andrew Bruggemann (USA) et Martin Frano (TCH) assistés de Dustin McCrank (CAN) et Brian Oliver (USA).
Pénalités : Finlande 6′ (4′, 0′, 2′, 0′) ; Lettonie 4′ (4′, 0′, 0′, 0′).
Tirs : Finlande 35 (9, 17, 5, 4) ; Lettonie 37 (7, 15, 12, 3).

Évolution du score :
1-0 à 03’06 : Mäenalanen assisté d’Anttila et Tiivola
1-1 à 18’39 : Dzierkals
2-1 à 35’39 : Pakarinen assisté de Pokka et Innala
2-2 à 53’45 : Dzierkals assisté de Darzins et Sotnieks
3-2 à 64’56 : Lundell assisté de Määttä

Finlande

Attaquants :
Saku Mäenalanen (+1) – Peter Tiivola (+1) – Marko Anttila (C, +1)
Arttu Ruotsalainen – Anton Lundell (+1) – Niko Ojamäki (-1)
Jere Innala (+1) – Petri Kontiola (A) – Iiro Pakarinen (+1)
Jere Karjalainen (-1) – Mikael Ruohomaa (-1) – Teemu Turunen (-1)

Défenseurs :
Tony Sund (2′) – Mikael Seppälä
Olli Määttä – Oliwer Kaski (-1, 2′)
Atte Ohtamaa (A, +1) – Ville Pokka (+1, 2′)
Petteri Lindbohm – Kim Nousiainen

Gardien :
Harri Säteri

Remplaçant : Jussi Olkinuora (G). En réserve : Janne Juvonen (G), Axel Rindell, Miika Koivisto (D), Hannes Björninen, Jere Sallinen, Valtteri Puustinen (A).

Lettonie

Attaquants :
Ronalds Ķēniņš – Rodrigo Ābols (2′) – Renārs Krastenbergs
Lauris Dārziņš (C, +1) – Miks Indrašis (+1) – Mārtiņš Dzierkals (+2)
Mārtiņš Karsums (A, -1) – Andris Džeriņš (A, -1, 2′) – Miķelis Rēdlihs (-1)
Roberts Bukarts (-1) – Rihards Marenis (-1) – Rihards Bukarts (-1)

Défenseurs :
Kristiāns Rubīns (-1) – Uvis Balinskis (-1)
Oskars Cibuļskis – Kristaps Sotnieks
Kristaps Zīle – Ralfs Freibergs
Jānis Jaks (+1) – Gunārs Skvorcovs

Gardien :
Jānis Kalniņš

Remplaçant : Ivars Punnenovs (G). En réserve : Matīss Kivlenieks (G), Artūrs Kulda (D), Oskars Batņa, Māris Bičevskis, Gints Meija (A), Kaspars Daugaviņš (A, cheville).

Les commentaires sont fermés.