Pintarič entre pour une fin laborieuse

511

Après la piètre prestation des deux premiers gardiens, Matija Pintarič quitte la tribune pour prendre place dans la cage de la Slovénie. Trop tard malheureusement pour la qualification olympique. Il s’agit juste de finir dignement. Autre changement, Matjaž Kopitar a promu Rok Tičar en première ligne, aux côtés de son fils, à la place du jeune Jan Drozg, envoyé entre Kuralt et Ograjenšek dans une position inhabituelle de centre.

Les Slovènes entrent dans le match en essayant de jouer avec application. C’est ce que font souvent les adversaires des Coréens au début, et on en vient à se demander si ça n’est pas un tort. Les Asiatiques maîtrisent en effet parfaitement les schémas de base du hockey, leurs positions sont très nettes sur la glace et leurs actions sont comme au tableau. C’est quand le rythme s’élève et tourbillonne avec des changements de poste qu’ils ne suivent plus… mais la Slovénie n’y arrive jamais en première période. Sa seule maigre occasion est un lancer de la bleue de Blaž Gregorc qui touche l’extérieur du poteau. L’unique pénalité du premier tiers-temps – une crosse haute de Jan Urbas sur en zone offensive – est donc exploitée par les Coréens. Un premier rebond de Kim Ki-Sung frappe le bord de la cage, mais Ahn Jin-Hui a suivi est marque malgré le plongeon de Pintarič (0-1, photo de titre). Les Slovènes n’ont pas du tout essayé de nettoyer le slot, témoignage d’un engagement physique insuffisant.

2021 08 29 slo korÀ la deuxième minute du deuxième tiers-temps, Lee Don-Ku fait trébucher Žiga Jeglič, mais ce premier avantage numérique est supprimé car Jan Drozg donne un cross-check dans le dos de son défenseur face à la cage. Après 28 minutes de jeu, Drozg se rattrape en étant tout prêt de mettre un rebond au fond sur son revers, mais Matt Dalton parvient à plonger et à poser in extremis le dos de son gant devant le palet ! Le gardien canado-coréen est aussi vigilant face à une déviation dans le slot de Jan Urbas. La domination slovène est désormais nette – enfin – mais elle n’aboutit pas.

On atteint la mi-match lorsque deux pénalités sifflées sur la même action, une crosse haute involontaire de Kim Sanghook avec blessure en zone offensive (2’+2′) puis une faute d’Ahn qui accroche Kopitar. À 5 contre 3, c’est trop facile. La belle circulation de palet slovène libère Žiga Jeglič avec l’angle ouvert sur le côté gauche (1-1). Il reste ensuite plus de trois minutes de supériorité numérique. Les tirs bleus sont longtemps imprécis, mais Rok Tičar bénéficie d’un rebond en cage ouverte (2-1). La Slovénie est repassée devant. Tout est ensuite plus facile et Robert Sabolič expédie le palet dans les filets du revers (3-1).

La partie devrait être pliée mais la Slovénie se met en difficulté toute seule par des pénalités au troisième tiers-temps. Après deux charges avec la crosse d’Urbas et Sabolič, la Corée du Sud voit même se profiler une minute et demie à 5 contre 3. Jim Paek utilise son temps mort mais ses joueurs manquent de vitesse d’exécution pour profiter de cette situation favorable. Pintarič arrête dix tirs dans cette dernière période et le score ne subit donc pas d’autre modification qu’un dernier but en cage vide d’Anže Kopitar, très précis depuis sa zone défensive après avoir gagné une énième mise au jeu (il a encore remporté la moitié des engagements de son équipe).

On peut se demander ce qui serait advenu de ce match sans cette double supériorité numérique providentielle pour la Slovénie. Elle n’a pas vraiment pas de quoi pavoiser. Alors que les qualifications olympiques avaient jusqu’ici fait sa gloire, elle a manqué celle-ci. Elle a certes pris sa revanche sur des Coréens qui l’avaient battue au Mondial D1A 2019, mais ceux-ci ont indéniablement régressé dans l’intervalle. Dans huit mois, pour le championnat à domicile, les Slovènes devront montrer un autre hockey – et/ou bénéficier d’une motivation décuplée devant leurs supporters – pour remonter dans l’élite mondiale, car la France et l’Autriche semblent tout de même supérieures.

2021 08 29 slo kor3

Slovénie – Corée du Sud 4-1 (0-1, 3-0, 1-0)
Dimanche 29 août 2021 à 12h00 au Jordal Amfi d’Oslo. 97 spectateurs.
Arbitres : Geoffrey Barcelo (FRA) et Lassi Heikkinen (FIN) assistés de Knut Braten (NOR) et Simon Synek (SVK).
Pénalités : Slovénie 12′ (2′, 2′, 8′), Corée du Sud 12′ (0′, 8′, 4′).
Tirs : Slovénie 43 (11, 21, 11), Corée du Sud 18 (6, 2, 10).

Évolution du score :
0-1 à 19’03 : Ahn assisté de Kim Kisung et Jung (sup. num.)
1-1 à 30’40 : Jeglič assisté d’Urbas et Kopitar (double sup. num.)
2-1 à 32’46 : Tičar assisté de Kopitar et Gregorc (sup. num.)
3-1 à 35’12 : Sabolič assisté de Tičar et Kopitar
4-1 à 59’45 : Kopitar (inf. num., cage vide)

Slovénie

Attaquants :
24-11-55 Rok Tičar (+2) – Anže Kopitar (C, +2) – Robert Sabolič (+1, 2′)
26-8-91 Jan Urbas (A, 4′) – Žiga Jeglič – Miha Verlič (2′)
18-13-92 Ken Ograjenšek – Jan Drozg (4′) – Anže Kuralt
20-88-45 Gregor Koblar – Miha Zajc – Luka Maver

Défenseurs :
95-7 Aljoša Crnovič – Klemen Pretnar (A, +1)
15-4 Blaž Gregorc (+2) – Aleksandar Magovac (+1)
76-44 Kristjan Čepon – Miha Logar
14-17 Matic Podlipnik – Žiga Pavlin

Gardien :
69 Matija Pintarič

Remplaçant : 32 Gašper Krošelj (G). En réserve : 35 Luka Gračnar (G), 12 Nik Simšič, 19 Žiga Pance (A).

Corée du Sud (2′ pour surnombre)

Attaquants :
19-11-27 Kim Sang-Wook (-1, 4′) – Kim Ki-Sung (-1) – Ahn Jin-Hui (-1, 2′)
22-87-17 Kang Min-Wan – Cho Min-Ho (C, -1, 2′) – Shin Sang-Hoon (-1)
96-9-63 Shin Sang-Woo – Jeon Jong-Woo – Park Jin-Kyu (A, -1)
7-29-35 Park Sang-Jin (-1) – Lee Jong-Min (-1) – Shin Hyung-Yun
88 Lee Je-Hui

Défenseurs :
61-5 Lee Don-Ku (-2, 2′) – Oh In-Gyo (-1)
58-12 Nam Hee-Doo – Song Hyeong-Cheol (A)
82-6 Choi Jin-Woo – Jung Jong-Hyun
3 Jee Hyo-Seok

Gardien :
1 Matt Dalton [sorti de 58’58 à 59’45]

Remplaçant : 46 Hwang Hyun-Ho (G). En réserve : 32 Jeon Jong-Hoon (G), 23 Lee Min-Jae (D), 8 Kim Geon-Woo (A).

Les commentaires sont fermés.