Rouen – Klagenfurt (CHL, groupe G, 4e journée)

561

Rouen joue son dernier match de la première séquence de la Ligue des Champions avant de se préparer à la reprise de la Ligue Magnus dans dix jours. Le résultat de ce soir déterminera de combien de points les Dragons auront besoin début octobre face à Rungsted. Le défi s’annonce difficile avec deux défenseurs blessés : Sacha Guimond n’a pas fini le match avant-hier, et le jeune joueur formé au club Yoann Salve – revenu d’une année formatrice en Alsace – intègre la rotation à 5 défenseurs, comme en fin de rencontre face à Donetsk.

2021 09 11 rouen klagenfurt4

Le favori de la poule se présente avec le Klagenfurter AC. Les deux autres représentants de la ligue autrichienne sont presque qualifiés avec leurs victoires d’hier, et le KAC est lui-même très bien placé après sa victoire de jeudi à Rungsted, toutefois plus laborieuse que ne l’indique le score (5-1).

La physionomie du début de match a de quoi étonner même les plus optimistes des partisans rouennais. Les cinq premières minutes se déroulent essentiellement dans la zone des champions d’Autriche, ultra-dominés par Rouen. Ce temps fort inclut une pénalité de Haudum qui a accroché Guttig, pénalité pendant laquelle le gardien danois Sebastian Dahm capte sans rebond le tir de la ligne bleue de Florian Chakiachvili.

2021 09 11 rouen klagenfurt5Même quand Klagenfurt commence à attaquer, la quatrième ligne place un contre-éclair conclu par passe transversale de Théo Gueurif pour la reprise dans le cercle droit de Quentin Tomasino dans le cercle droit (9’30). Les jeunes restent sur la glace pour l’engagement et une action de Tomasino provoque un nouvel accrochage de Haudum, encore en retard.

Rouen n’a pas su transformer ce très bon début de match en buts. Cette difficulté à concrétiser commence à inquiéter, et le scénario redouté se produit. C’est le KAC qui ouvre le score sur une très belle action : la passe transversale de Nick Petersen trouve Philip Bruggisser dans le cercle droit et le défenseur danois effectue une remise immédiate vers le « double puni » Lukas Haudum qui hérite d’une cage vide au poteau opposé (0-1). La vitesse de la combinaison a piégé le défenseur Mark Flood et n’a laissé aucune chance au gardien Matija Pintarič. Pendant le reste du premier tiers-temps, Rouen, maintenu dans le périmètre au cours de ses passages en zone offensive, fait face à des contre-attaques autrichiennes de plus en plus rapides. Pintaric effectue notamment un arrêt décisif sur un tir du cercle droit de Steven Strong.

2021 09 11 rouen klagenfurt6Rouen subit le jeu en deuxième période, mais cela lui permet aussi d’avoir plus d’espaces en contre-attaque. Pintarič a tout de même beaucoup de travail sur des successions de rebonds. Klagenfurt n’est pas très efficace non plus dans le dernier geste. Stefan Geier en particulier gâche une belle passe au second poteau de Nick Petersen, dont l’habileté technique est vraiment insolente. Quand on approche de la mi-match, le niveau de danger des offensives normandes s’élève et Dahm doit faire un arrêt de la botte devant Tessier, seul dans l’enclave.

Cet élan rouennais est interrompu par une pénalité de Joël Caron mais il reste une grosse occasion en fin de tiers. Dylan Yeo dribble son vis-à-vis Unterweger en un contre un mais son tir est ensuite repoussé par la plaque du portier danois. En fait, Yeo – le gros profil du recrutement estival des Dragons – ne cesse d’apporter un soutien offensif très intéressant dans cette CHL, mais avec peu de résultat comptable, par manque de finition (de sa part ou de celle de ses coéquipiers).

2021 09 11 rouen klagenfurt7Malheureusement, le positionnement haut et le manque d’effort au repli de Yeo ont plus de conséquences. C’est encore le cas au début du troisième tiers-temps. Le défenseur canadien traîne et laisse Matt Fraser prendre de la vitesse, l’ailier déborde ensuite trop facilement Marc-André Dorion dans le même élan et repique à la cage pour un but solitaire (0-2). Dorion ne sera pas loin de « donner » un autre but par une perte de palet dans sa zone.

L’espoir d’un retour rouennais naît brièvement quand un lancer de la bleue de Yoann Salve est dévié dans les filets par la crosse de Loïc Lampérier, mais celle-ci est si haute que les arbitres refusent tout de suite le but, ce que la vidéo confirme sans mal. Le KAC peut alors assurer son succès sur une transition exécutée avec autant de vitesse que de maîtrise technique : passe-abandon de Rok Tičar pour Nick Petersen qui envoie le palet à Manuel Ganahl pour une déviation à bout portant sur Pintarič. Tičar a suivi le rebond et marque en angle fermé face à son coéquipier en équipe de Slovénie (0-3).

2021 09 11 rouen klagenfurt8Rouen enchaîne ensuite trois pénalités : un faire trébucher de Bedin dans le coin, un cross-check inutile de Yeo dans le dos de l’attaquant, puis un cinglage de Lampérier sur une action très chaude. Matt Fraser nettoie le haut du filet d’un frappé-court à la faveur de ce dernier avantage numérique (0-4). Une pénalité différée avait été sifflée contre Caron pour avoir retenu Tičar et elle prend donc effet à la place de celle de Lampérier. L’infériorité numérique est cette fois vite annulée par une faute de Manuel Geier. À leur tour, les Dragons jouent à 5 contre 4 en fin de match mais peinent à s’installer. Dahm voit bien le lancer bleue de Gilbert et le cueille dans sa mitaine comme à l’entraînement.

Klagenfurt a déroulé dans ce dernier tiers-temps face à des Rouennais qui ont tout misé sur un départ-canon mais n’ont pas été récompensés. Ensuite, le manque de jus s’est fait ressentir contre un adversaire qui avait plus de rythme. Le match a aussi illustré de manière criante l’écart très net entre les deux attaquants canadiens du KAC (Nick Petersen et Matt Fraser), qui font vraiment la différence, et leurs quatre homologues de Rouen, bien plus transparents.

Il ne manque plus qu’un petit point à Klagenfurt pour se qualifier. Dans le même temps, Rungsted a battu Donetsk sur un but de Hampus Gustafsson… mais en ayant laissé auparavant échapper une avance de deux buts et laissé les Ukrainiens accrocher la prolongation et un point, ce qui n’arrange pas du tout les Rouennais. Ceux-ci devront prendre au minimum 4 points sur 6 lors de la double confrontation face au champion du Danemark début octobre, mais en plus il leur faudra scruter le résultat des autres rencontres et espérer que les Autrichiens ne s’écroulent pas contre le Donbass.

2021 09 11 rouen klagenfurt3

Commentaires d’après-match :

Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen) : « On a su bien commencer le match. Les dix premières minutes, on arrive à patiner aussi vite qu’eux. Mais il y a une différence dans la qualité de patinage. C’est une équipe qui va vite, on a pas réussi tenir les 60 minutes. Au troisième tiers, ils nous ont vraiment surclassés. On a un petit mois pour se préparer et être meilleurs que ce qu’on a fait ce soir. »

Pertti Matikainen (entraîneur de Klagenfurt) : « Nous avons eu des problèmes dans les dix premières minutes, ils étaient partout sur nous. Notre gardien nous a sauvés. Ensuite on a bien joué aux deuxième et troisième tiers, et même à la fin du premier tiers après les dix minutes difficiles. Je suis vraiment heureux de cette victoire. »

2021 09 11 rouen klagenfurt2

Rouen – Klagenfurt 0-4 (0-1, 0-0, 0-3)
Samedi 11 septembre 2021 à 19h30 à la patinoire Nathalie Péchalat. 2981 spectateurs.
Arbitres : Geoffrey Barcelo et Yann Furet (FRA) assistés de Nicolas Constantineau et Vincent Zede (FRA)
Pénalités : Rouen 10’ (0’, 2’, 8’) ; Klagenfurt 8’ (4’, 0’, 4’)
Tirs : Rouen 22 (9, 6, 7) ; Klagenfurt 40 (6, 18, 16).

Evolution du score :
0-1 à 12’37 : Haudum assisté de Bruggisser et Petersen
0-2 à 41’21 : Fraser
0-3 à 45’50 : Tičar assisté de Ganahl et Petersen
0-4 à 53’23 : Fraser assisté de Koch (sup. num.)

Rouen

Attaquants :
67-61-96 David Gilbert (-2) – Andrew Johnston (-2) – Joël Caron (-2, 4′)
27-71-91 Loïc Lampérier (2′) – Anthony Guttig (-1) – Rolands Vigners
37-90-6 Joris Bedin (2′) – Kelsey Tessier – Vincent Nesa
14-5-18 Quentin Tomasino (-1) – Joran Reynaud (-1) – Théo Gueurif (-1)

Défenseurs :
62-8 Florian Chakiachvili – Dylan Yeo (-2, 2′)
21-10 Yoan Salve – Marc-André Dorion (-1)
36 Mark Flood (C, -2)

Gardien :
69 Matija Pintarič

Remplaçants : Valentin Duquenne (G), Kaylian Leborgne. Absents : Sacha Guimond (blessé), Enzo Cantagallo (épaule).

Klagenfurt

Attaquants :
46-27-43 Johannes Bischofberger – Thomas Hundertpfund – Dennis Sticha
90-18-11 Matt Fraser (+1) – Thomas Koch (+1) – Lukas Haudum (+2, 4′)
17-42-8 Manuel Ganahl (+1) – Rok Tičar (+2) – Nick Petersen (+2)
19-98-21 Stefan Geier – Daniel Obersteiner – Manuel Geier (2′)

Défenseurs :
24-28 Steven Strong (+1) – Martin Schumnig (+1, 2’)
92-2 Clemens Unterweger (+2) – Phillip Bruggisser (+2)
4-10 Kele Steffler – Thomas Vallant

Gardien :
32 Sebastian Dahm

Remplaçants : Jakob Holzer (G), Christoph Tialler, Samuel Witting. Absent : Paul Postma (tir dans le pied).

Les commentaires sont fermés.