L’attaque suédoise en échauffement

Sofie Lundin près de la cage de Jang Inhye - photo Nicolas Leborgne
172

Voici un match à l’enjeu très limité. Surclassées par la France jeudi, les Coréennes veulent seulement faire bonne figure dans ce tournoi et « faire de leur mieux », pour reprendre l’expression de la jeune gardienne Jang Inhye. La Suède n’a pas vraiment d’obligation de victoire : les trois points acquis contre la Slovaquie suffisent à pouvoir se qualifier pour Beijing en cas de victoire contre la France dimanche. Emma Söderberg est lancée dans le but afin d’économiser Anna Grahn : la joueuse NCAA ne devrait pas toucher beaucoup de palets…

En ce samedi après-midi, et alors que la nuit est déjà tombée à Luleå, on ne s’attend pas à un gros rythme. La Damkronorna campe d’entrée dans la zone coréenne et joue dans l’enclave. Il ne faut que 2’15 pour voir le premier but. Depuis la bleue, Hedin trouve Hjalmarsson ligne de fond, qui glisse pour Carlsson devant la cage (1-0).

La présence suivante est tout aussi punitive : Jang Inhye sort un bel arrêt de la botte, mais Wikner Zienkewicz nettoie le rebond (2-0).

211113 nordin but
But de Emma Nordin – photo Nicolas Leborgne

On joue depuis sept minutes seulement, moment (mal choisi) pour commettre une grossière erreur. En plein changement de ligne, une Coréenne veut remiser en retrait sur sa défenseure… mais trouve Josefin Bouveng. Le deux-contre-un se termine sur la crosse d’Emma Nordin, qui contourne le poke-check de la gardienne (3-0 – photo).

Une minute plus tard, une passe transversale trouve Hjalmarsson seule au cercle droit Elle contrôle et prend de vitesse la portière coréenne (4-0).

Après onze minutes, Lina Ljungblom se joint à la curée avec un tir laser en tête du cercle gauche, en pleine lucarne (5-0).

Il reste encore 8’32 (!) à jouer dans le premier tiers, et Linnea Hedin reçoit une passe longue distance à travers l’enclave. La cage est béante (6-0).

La différence de niveau est considérable, tant en terme de patinage, de vitesse, de précision technique et de lucidité tactique. Une formation suédoise expérimentée face à une équipe composée en grande partie de juniors, la mission est impossible pour les Asiatiques, totalement dépassées et qui s’offrent leur première tentative de tir après treize minutes… tir bloqué.

Peu après, la Corée envoie le palet le long de la bande en plein sur un changement de ligne suédois. Le surnombre offre une pénalité, mais les Coréennes vont passer plus de temps à patiner derrière le palet qu’à s’installer. Dès le retour au complet, Wikner Zienkiewicz s’avance sur la gauche, lance en tête de cercle et s’empare de son propre rebond en plongeant (7-0).

A quelques secondes de la pause, une rare montée coréenne, signée Jiyoon Park, est bloquée le long de la bande par Lina Ljungblom. Les officiels sanctionnent la Suédoise et c’est un nouveau jeu de puissance coréen… fort bref, Chaelin Park commettant un faire trébucher derrière son propre but.

211113 lundin action
Sofie Lundin près de la cage de Jang Inhye – photo Nicolas Leborgne

Le deuxième tiers reprend à quatre-contre-quatre. Plus d’espace, c’est aussi plus de vitesse… une diagonale lance Nordin, qui prend un pas dans le dos de sa défenseure et se présente seule devant la gardienne. Même accrochée, elle gonfle encore la marque en levant bien son revers (8-0).

Le schéma ne change pas par la suite. La Suède ne force guère son talent pour trouver des décalages et Jang Inhye sauve les meubles à plusieurs reprises, avec l’aide de son poteau. La toute jeune gardienne de seize ans subit un bombardement en règle (27 tirs à 0 après 27 minutes). Mais lorsque Bouveng repique dans l’axe en évitant les défenseurs comme des plots, elle ne peut rien faire sur le tir puissant de la snipeuse suédoise (9-0).

Nara Kang intercepte un palet dans la neutre et s’avance dans la zone suédoise : elle lance un tir ras glace pas très puissant, que Emma Söderberg bloque sans peine. Ce premier tir coréen du match déclenche une vague d’applaudissements du public suédois…

Mais cette action anecdotique ne change évidemment rien au scénario. La Suède déroule, fait tourner la rondelle dans la zone coréenne avec aise, contraignant les jeunes asiatiques à des présences interminables. Jang Inhye s’emploie à de multiples reprises, subissant des tirs d’une puissance inhabituelle pour elle. La Corée s’offre malgré tout un deuxième tir bien plus dangereux à cinq minutes de la pause et Söderberg s’impose sur un tir en pivot superbement exécuté par Jongah Park, après un jeu en triangle bien mené.

Un jeu en triangle que maîtrise encore mieux la Suède : échange à la bleue et Hedin découpe la défense avec une diagonale vers Hjalmarsson, oubliée au deuxième poteau. Elle place sa crosse en opposition vers le but grand ouvert (10-0).

Il reste 2’07 dans ce deuxième tiers et la Corée encaisse un nouveau but. Le tir lointain rebondit sur plusieurs joueuses et traine dans le slot… pas pour tout le monde, Wikner Zienkiewicz s’imposant devant la zone bleue pour s’offrir un tour du chapeau (11-0). La fin du deuxième tiers met fin au calvaire coréen, même si le deuxième tiers fut « meilleur » : cinq buts encaissés au lieu de six, et trois tirs cadrés.

 

211113 wikner action
Action de Wikner Zienkiewicz – photo Nicolas Leborgne

Dès la reprise, la Suède installe son campement dans la zone coréenne. Le douzième but n’est pas loin sur une action ligne de fond et le disque glisse tranquillement tout le long de la ligne… Jang Inhye continue à sauver ce qu’elle peut, ses défenseures se montrant incapables de sortir le palet de leur camp. Jongah Park est l’une des rares à parvenir à franchir la bleue offensive, avec un long tir croisé sans danger. Sur l’action suivante, Sofie Lundin, plantée dans l’enclave, dévie un centre fort de Löwenhielm (12-0).

Lina Ljungblom enfonce le clou, sortant du fond et pivotant en haut du cercle droit. Jang Inhye lit mal la trajectoire, et le palet échappe à sa mitaine (13-0).

Le rythme baisse fort logiquement, les deux équipes étant plutôt impatientes d’entendre le coup de sifflet final. Jang Inhye bloque le 40e tir suédois, alors qu’il reste moins de neuf minutes à jouer. La jeune portière laisse alors sa place à Yejin Lee, 16 ans elle aussi, pour la fin de match. Elle sauve immédiatement une action de Hanna Olsson à bout portant.

Sur la présence suivante, Berglund fait trébucher la capitaine coréenne : supériorité pour les Coréennes, qui s’offrent deux occasions franches sur le but de Söderberg sur un jeu bien posé, par Jiyoon Park et Jiyeon Choi. Mais en fin d’avantage, une charge sur Lisa Johansson n’échappe pas aux arbitres. L’avantage numérique change donc rapidement de camp.

Une volée de Nordin force Yejin Lee à un joli déplacement latéral, mais la jeune gardienne cède sur l’action suivante. Emma Nordin ne manque pas sa chance sur une passe en retrait (14-0). L’annonceuse n’a pas le temps de décrire le but que Johanna Fällman reprend de volée à la bleue à travers un écran (15-0).

Il ne reste que 1’10 lorsque la capitaine Jiyeon Choi vole un palet dans la neutre et part en échappée. Le public retient son souffle… mais Söderborg impose sa mitaine. La joueuse coréenne se tient la tête à deux mains, car elle a eu la plus belle occasion du match pour son pays.

Ce sera la dernière occasion de la rencontre. Le score final, 15-0, traduit parfaitement le grand écart de niveau entre les deux nations. Les jeunes Coréennes manquaient trop de vitesse, de sens du placement, de vivacité sur les rebonds, de qualité technique dans les contrôles et les passes, de qualité de relance… Bref, un match d’entrainement pour l’attaque suédoise.

Désignées joueuses du match : Jongah Park (Corée du sud) et Felizia Wikner Zienkiewicz (Suède)

Suède – Corée du sud 15-0 (6-0, 5-0, 4-0)
Tournoi de qualification olympique, match 2.
Jeudi 11 novembre 2021, 19h. Coop Norrbotten Arena de Lulea, *** spectateurs.
Arbitrage de Maria Furberg (SWE) et Agnese Karklina (LET) assistées de Jenni Heikkinen (FIN) et Veronica Lovensno (SWE)
Pénalités : Suède 6′ (4′, 0′, 2′), Corée du sud 4′ (2′, 0′, 2′)
Tirs : Suède 47 (17, 19, 11), Corée du sud 5 (0, 3, 2)

Récapitulatif du score
1-0 à 02’16 : Carlsson assistée de Hjalmarsson et Hedin
2-0 à 02’45 : Wikner Zienkiewicz assistée de Löwenhielm et Waxin
3-0 à 06’45 : Nordin assistée de Bouveng
4-0 à 08’23 : Hjalmarsson assistée de Johansson
5-0 à 10’50 : Ljungblom assistée de Adolfsson et Andersson
6-0 à 11’28 : Hedin assistée de Johansson et Hjalmarsson
7-0 à 18’18 : Wikner Zienkiewicz assistée de Nylen Persson et Waxin
8-0 à 20’16 : Nordin assistée de Nylen Persson
9-0 à 27’10 : Bouveng assistée de Olsson
10-0 à 36’32 : Hjalmarsson assistée de Hedin et Fällman
11-0 à 37’53 : Wikner Zienkiewicz assistée de Nylen Persson et Löwenhielm
12-0 à 44’36 : Lundin assistée de Löwenhielm et Bouveng
13-0 à 45’52 : Ljungblom assistée de Johansson et Adolfsson
14-0 à 54’57 : Nordin assistée de Olsson et Kjellbin
15-0 à 55’10 : Fällman assistée de Hjalmarsson

Composition des équipes

Suède

Attaquantes
Sofie Lundin (+4) – Michelle Löwenhielm (C, +4) – Felizia Wikner Zienkiewicz (+3)
Hanna Olsson (+2) – Josefin Bouveng (+4) – Emma Nordin (+3)
Emma Murén (+2) – Linnéa Johansson (+2) – Lina Ljungblom (2′, +3)
Lisa Johansson (+5) – Olivia Carlsson (+4) – Sara Hjalmarsson (+5)

Défenseures
Mina Waxin (+4) – Maja Nylén Persson (A, +5)
Anna Kjellbin (A, +3) – Ebba Berglund (2′, +3)
Linnea Andersson (+2) – Jessica Adolfsson (+3)
Johanna Fällman (+4) – Linnea Hedin (+4)

Gardienne : Emma Söderberg
Remplaçante : Sara Grahn
Réserviste : Ida Bolman

Corée du sud

Attaquantes
Yu-Jung Choi (-1) – Eun Ji Lee (-3) – Ji-Yeon Choi (C, 2′, -2)
Eun Ji Lee (-4) – Hee-Won Kim (A, -2) – Jong-Ah Park (-4)
Ji-Yoon Park (-4) – Nara Kang (-4) – Si-Yun Jung (-4)
Jioung Park (-1) – Yun-Ha Song (-4) – Sihyun Kang (-5)
Sie-Un Choi

Défenseures :
Chaelin Park (A, 2′, -5) – Se-Lin Kim (-5)
Ye Eun Park (-5) – Seo-Young Yoo (-6)
Seo-Hyung Kwak (-1) – So-Jung Lee (-4)
Dowon Kim (-2)

Gardienne : Jang Inhye puis Yejin Lee à 51’34

Les commentaires sont fermés.