Division 1 – 7e journée : Épinal et Cholet enchaînent

407

Touchée par le COVID, l’équipe de Nantes n’a légitimement pas joué sa rencontre de championnat hier soir. Le calendrier a voulu que ce soit à l’occasion du déplacement à Strasbourg, qui comptait déjà deux rencontres de moins que la plupart des adversaires.

Le leader Brest était en déplacement dans l’Hérault pour affronter Montpellier et tenter de retrouver la victoire. L’objectif fut atteint sans difficulté à la marque, malgré de nombreuses tentatives des Vipers. Après une première période nulle et vierge, les Albatros prenaient le meilleur à partir de la 26e minute par Francis Drolet. Tomas Kubalik puis de nouveau Drolet en infériorité permirent aux Bretons de rentrer aux vestiaires avec trois buts d’avance. Ils rajouteront trois unités au compteur par l’intermédiaire de Mathieu Tremblay, Marko Virtala et Nicolas Siegfriedt. Le gardien tchèque Jiri Blazek signe son premier jeu blanc de la saison avec la manière, sur 37 tentatives, et Brest peut reprendre sa marche en avant (0-6).

Réagir après avoir concédé son premier revers dans la semaine, c’était également l’objectif de Caen qui recevait Chambéry, justement tombeur de Brest. Et les Éléphants sont passés proches de tendre le même piège aux Normands. Les Drakkars ont ouvert le score grâce à André Ménard dans le premier tiers, mais Chambéry égalise dans le second acte grâce à Joé Dubé. Plus rien ne sera alors marqué jusqu’aux tirs au but, déjà la troisième séance en sept matchs pour les hommes de Luc Chauvel. Ils avaient remporté les deux premières et confirment le célèbre adage, puisque Ronan Quemener ne concéda aucun tir, alors qu’Uski Oula trompa David Richer sur le neuvième essai. Victoire caennaise qui laisse tout de même un point à Chambéry, équipe épouvantail de la saison (2-1 t.a.b).

L’affiche de la journée voyait les Bisons de Neuilly sur Marne accueillir les Yétis du Mont-Blanc. Les deux équipes se sont neutralisées jusqu’au début du deuxième tiers, où Éric Léger et Kelvin Walz permettaient aux montagnards de prendre le meilleur départ. Les Bisons réagirent par Benoît Valier mais Bruno Zabis inscrit dans la foulée le troisième but de Mont-Blanc. En double supériorité, Zachary Masson redonnait espoir à son équipe, mais les visiteurs allaient s’envoler dans le dernier vingt grâce à Alexandre Renaud et des doublés de Walz et Léger. Avec ce beau succès acquis en voyage, Mont-Blanc conserve sa troisième place et revient à hauteur de Caen qui a laissé un point en route. Neuilly sur Marne subit en revanche les autres résultats de la journée et tombe à la sixième place.

Tous les feux sont au vert pour trois équipes du championnat qui enchaînent. Parmi elles, deux équipes restent sur neuf points pris en trois matchs.

Après un délicat début de saison, Épinal trouve enfin son rythme et dispose de Tours, malgré quelques frayeurs. Tout démarrait parfaitement pour les Vosgiens avec des réalisations signées Kévin Altidor et Filip Nemcek. Mais ils manquèrent leur fin de T2 et permirent aux Remparts de recoller grâce à Mathieu Ayotte et Peter Bourgaut. Tomas Rusina redonnait l’avantage à son équipe mais Leif Mattson remit les compteurs à zéro une nouvelle fois. Il a fallu attendre les cinq dernières minutes et une faute de Jan Safar qui a offert à Nemcek un tir de pénalité, converti par le Slovaque, pour voir Épinal remporter les trois points et poursuivre sa série. Les Tourangeaux ont très bien résisté, alors qu’ils étaient privés de plusieurs joueurs (3-2).

La deuxième équipe dans cette situation est Cholet, qui voulait capitaliser sur son succès flagrant face à Clermont-Ferrand dans la semaine. Les Dogs recevaient cette fois-ci Marseille, et restaient sur leur élan puisqu’ils menaient trois à zéro après vingt minutes, avec trois buts en trois minutes pour Axel Tarabusi, Jeremiah Luedtke et Lucas Besson. Comme souvent depuis le début de saison, les Spartiates loupent leur entrée puis réagissent, ce qu’ils ont fait par l’intermédiaire de Maxence Leroux, auteur d’un doublé. Mais les Choletais reprirent le sens du jeu en dernière période, et inscrivirent deux nouveaux buts par Besson et Bastien Lardière. Les Dogs prennent la quatrième place du championnat à une victoire de Caen et Mont-Blanc, avec un match en moins (5-2).

Ajoutons enfin Dunkerque, qui pour sa part reste sur deux victoires consécutives et se trouvent à égalité de points avec Cholet, également avec six matchs sur sept disputés. Les Corsaires étaient en déplacement à Clermont-Ferrand, toujours en quête de son premier point. Ce ne sera pas pour ce week-end, la faute en partie à un début de match compliqué, les Dunkerquois comptant trois buts en première période par Lubomir Dinda, Sacha Guillemain et Aleksandrs Visockis. Les Sangliers ont réagi avec l’ancien Corsaire Marcel Balaz puis Jani Nurkkala, mais Hugo Sarlin fut l’auteur du quatrième but visiteur. Il y en aura encore deux autres par Lévy Raux et Visockis, et le but de Swann Nepveu de Villemarceau sera bien insuffisant pour des Auvergnats qui tenteront de débloquer le compteur la semaine prochaine à Marseille, autre équipe en difficulté (3-6).

Pas de changement en tête des marqueurs du championnat : Éric Léger du Mont-Blanc (2+0 hier) et Jérémiah Luedtke de Cholet (1+1) continuent de se partager la tête avec 14 points, mais le Canadien domine toujours l’américain au nombre de buts marqués (10 pour Léger, 4 pour Luedtke). En l’absence de Trudeau qui n’a pas joué hier, la troisième marche du podium est désormais occupée par le Brestois Tomas Kubalik, auteur d’un but et d’une mention hier, ce qui le porte à 12 points (6+6).

La page du championnat de Division 1


(Illustration : Dominique Bonnefond)

Les commentaires sont fermés.