Wasquehal – Courchevel/Méribel/Pralognan (Division 2, huitième de finale, match 1)

360

Trois ans après avoir pour la première fois accédé aux quarts de finale, les Lions de Wasquehal se retrouvent face au même adversaire, Courchevel / Méribel / Pralognan. La tâche s’annonce encore très ardue pour les Métropolitains, tant la force de frappe des Bouquetins s’est manifestée ces derniers temps. Avec 22 buts marqués en deux matchs face aux équipes reversées en poule de maintien (Colmar et Poitiers), la présence des deux meilleurs compteurs de la poule (Kurt Sonne et Martin Kalinovic) et du meilleur artilleur de la ligne bleue (Connor MacLean), les Savoyards constituent un adversaire de poids.

Les visiteurs doivent se passer de Kalinovic, blessé, et de leur capitaine Marvin Krukoff, malade, au moment où le coup d’envoi est donné symboliquement par la jeune Anaïs Taillez, Wasquehalienne d’origine et portant aujourd’hui les couleurs du club savoyard, sous les yeux de sa maman bénévole chez les Lions. Un autre local, Maxence Wagret, capitaine en l’absence de Marvin Krukoff malade, se montre particulièrement entreprenant sur la première ligne où le jeune Chambérien Nicolas Lopes a pris place. La pression est vite ressentie par Landon Trutt, à la mitaine chauffée par Chatellard et solide devant Guiney, dont la déviation ne fait pas mouche. Alors que Connor MacLean se chauffe à la ligne bleue, les Wasquehaliens, qui n’avaient riposté que sur des contre-attaques d’Herrera-Mione et Chagnon, se trouvent en supériorité à la neuvième minute, sur un cinglage de Wagret.

La première unité demeure sur le glaçon pendant 90 secondes. Lucas Herrera-Mione guète la montée de Kalisa, mais ce dernier manque le cadre. À la suite d’une lutte dans le coin, Yanik Chagnon repique et emploie enfin Matthieu Depanian. Son vis-à-vis Trutt est le plus employé, forcé de se coucher devant la paire Chatellard-Balthazard, le premier étant trop excentré pour convertir un rebond. Dans la panique Wasquehal voit son atout numéro 1 Lucas Herrera-Mione puni. Pourtant les Lions ont la plus belle opportunité en infériorité ; un rebond capricieux contre la balustrade permet à un autre ancien Gothique, Frédérik Tchoungui, d’aller défier Depanian, mais pressé par le retour défensif adverse, le numéro 91 trébuche. Sorti de prison, Herrera-Mione met enfin le feu dans la zone des Bouquetins.

Ripostant par leur envie, les hommes de Fabien Chardon résistent à la supériorité de visiteurs encore plus pressants au deuxième tiers-temps. Landon Trutt se couche une fois de plus, aux devants de Wagret, écarte le tir dévié de Raphaël Charlet et gagne son duel avec Kurt Sonne. Gêné, il cède finalement sur un tir décoché de la gauche par Thibaut Chatellard (0-1 à 25’14″). Le défenseur Verschaeve plonge sur un centre de Raphaël Charlet, mais une nouvelle pénalité tombe sur Tchoungui. Positionné sur la droite de la cage, Kurt Sonne devance Martin-Gousset pour conclure de près (0-2 à 27’18″). Le HCMP poursuit sa domination car Sonne est rapidement déséquilibré en filant à la cage. Landon Trutt doit chercher le palet dévié dans les airs et faire front sur un coup de semonce de Wagret en angle fermé.

2022 03 05 wasquehal hcmp 2Acculé, Wasquehal mise sur la contre-attaque. L’une d’elles passe près de faire mouche lorsque Lucas Herrera-Mione efface le dernier défenseur, feinte Depanian et croise trop sa tentative. Sur une séquence à 4 contre 4, Marc-Antoine Herbet l’imite depuis l’aile gauche, se heurtant au gardien passé par Cholet. Les Savoyards reprennent le contrôle du jeu dans la fin de la période médiane. Le lancer ras glace de Chatellard ne transperce pas les bottes de Trutt, pas loin d’être surpris par Chevassu de la bleue et par ailleurs très solide sur le service de Lopes pour Sonne. Bien placé dans la zone neutre, d’où il intercepte plusieurs relances, le HCMP creuse encore l’écart sur un caviar de Sonne pour Maxence Wagret (0-3 à 39’17″), encouragé par ses proches venus de Valenciennes, dont le frère Anthony.

La mission, difficile au départ, s’annonce très compliquée pour les Nordistes, qui ont en supériorité une belle occasion, mais Chagnon ne peut conclure le rebond d’un tir venu Domian. Rageant car dans les secondes suivantes Lucas Herrera-Mione est dépossédé du disque en voulant relancer le jeu de puissance ; Thibault Fillion en profite de près (0-4 à 43’31″). Chagnon, de la droite, cherche la lucarne, Finé l’imite, pour autant d’interventions de Depanian. Ce dernier connaît une frayeur sur un passe en retrait de Fillion, déviée, mais demeure solide sur une percée de Mattéo Tonéatto. Las, ce dernier regagnera le banc dépité, brisant sa crosse. Il faut dire que, loin de sauver l’honneur, les Lions courbent un peu plus l’échine en fin de match, la faute à Nicolas Lopes, qui contrôle au deuxième poteau la passe de Fillion pour trouver le dessous de la cage (0-5 à 55’09″) et à un essai en pivot de Romain Bureau (0-6 à 59’46″).

L’addition est lourde pour Wasquehal, vaincu par une formation homogène, solide et tactiquement au point devant un gardien serein.

Désignés meilleurs joueurs de la rencontre : Maxence Wagret pour Courchevel/Méribel/Pralognan et Yanik Chagnon pour Wasquehal.

 

Wasquehal – Courchevel/Méribel/Pralognan 0-6 (0-0, 0-3, 0-3)
Samedi 5 mars 2022 à 18h40 à la patinoire Serge Charles. 340 spectateurs.
Arbitrage d’Armand Bornais assisté d’Alban Delsarte et Laura Peronnin.
Pénalités : Wasquehal 12′ (2’, 6’, 4’), HCMP 8′ (2’, 2′, 4’).
Tirs : Wasquehal 33 (14, 10, 9), HCMP 56 (19, 21, 16).

Évolution du score :
0-1 à 25’14″ : Zmeskal assisté de Chatellard et Guiney
0-2 à 27’18″ : Sonne assisté de Guiney et MacLean (sup. num.)
0-3 à 39’17″ : Wagret assisté de Sonne et Chevassu
0-4 à 43’31″ : Fillion assisté de Guiney et Zmeskal (inf. num.)
0-5 à 55’09″ : Lopes assisté de Sonne et Charlet
0-6 à 59’46″ : Wagret assisté de Bureau et Sonne (sup. num.)

Wasquehal

Attaquants :
Martin Domian – Yanik Chagnon – Lucas Herrera-Mione
François Piquet – Aurélien Zajac (C) – Hamish Diedrichs
Mattéo Scotti – Dawson McKenzie – Romain Finé
Dylan Artano – Frédérik Tchoungui – Marek Matej

Défenseurs :
Mattéo Tonéatto (A) – Théo Kalisa
Marc-Antoine Herbet (A) – Thibault Verschaeve
Armand Martin-Gousset – Germain Guirado

Gardien :
Landon Trutt

Remplaçant : Sacha Binanzer (G). Absent : Martin Lagrise.

Courchevel/Méribel/Pralognan

Attaquants :
Maxence Wagret (C) – Kurt Sonne – Nicolas Lopes
Thibaut Chatellard – Nicholas Guiney – Thibault Fillion (A)
Théo Balthazard – Raphaël Charlet – Timoté Charlet

Défenseurs :
Connor MacLean – Jacques Evrard
Jan Zmeskal – Romain Bureau
Quentin Chevassu – Raphaël Odorico

Gardien :
Matthieu Depanian

Remplaçants : Grégoire Blanc (G), Alexis Malec, George Bradbury. Absents : Martin Kalinovic (blessé), Marvin Krukoff (souffrant), Romain Bazile.

Les commentaires sont fermés.