Rouen – Chamonix-Morzine (Ligue Magnus, 29e journée)

35

Par quel bout de la lorgnette ?

Il y a plusieurs manières de considérer ce match entre Rouen et « Chamorzine ». Avec 13 buts et au moins 16 autres occasions, un tir de pénalité, deux doubles supériorités et trois buts refusés, le public a été enchanté par le spectacle champagne (surtout au troisième tiers) de la rencontre, au diapason de la période des fêtes de fin d’année.

Pas sûr que les coaches, Fabrice Lhenry, Ari Salo et Stéphane Gros, les deux gardiens Dany Sabourin (23 arrêts) et Jason Missiaen (26 arrêts), et autres amateurs aient apprécié la manière et le rendement défensif, gage de solidité, si important dans la recherche de résultats nécessaires aux objectifs (opposés) des deux équipes. Ni l’intensité montrée par les Rouennais sur l’ensemble du match.

ILLUS201612296075

Prenons le parti pris de voir le bon côté des choses, parce qu’on en a assez des froides prestations rouennaises, et qu’en cette période de fin d’année, on ne va pas casser l’ambiance !

Le RHE76 a pris un bon départ et le CMHC a vite baissé les bras. Sur une pénalité différée pour une faute sur l’accélérateur de palet, Joris Bedin, les Pionniers, ont arrêté de jouer, ce qui a permis à Matt Hussey d’ouvrir le score aisément du revers dans une cage ouverte (1-0 à 1’38).

Les visiteurs vont montrer le bout de leur lampe frontale mais une échappée de Fabien Colotti – illégalement gêné par Lucacik – bien détournée par Missiaen les refroidira (5’15). Les Normands feront bien circuler le palet et obtiendront quelques positions de tirs en jeu de puissance mais les tentatives de Guénette, Coulombe (qui fait son retour en attaque à cinq depuis le dernier match à Bordeaux) et Thinel ne font pas mouche.

ILLUS201612296095

Dans les dix minutes suivantes, le jeu va s’équilibrer voire pencher pour les Haut-Savoyards, et cela donnera un match plus enjoué. Clément Masson dans le cercle droit (9’24), Hrehorcak (heureusement sur son revers) suite à une erreur de Perret (9’49) amorcent un moment fort des joueurs très mobiles du président Molliet. Eetu Kaarvinen (11’00) dans le cercle gauche bute lui aussi sur Sabourin. À quatre contre quatre, les coéquipiers de Clément Masson poursuivent leur possession de palet mais en étant moins tranchants. Désormais en infériorité, Paul Schmitt est plus agressif que Dan Koudys et se procure une opportunité qu’il n’exploite pas jusqu’au bout (15’21).

Alors, un peu contre le cours du jeu, les Normands recouvrent un froid réalisme et doublent la marque tout au bout de leur deuxième power-play, grâce à Thinel, incroyable, qui dans un angle fermé, à droite, vise au-dessus de l’épaule gauche de Missiaen (2-0 à 16’17) Photo ci-dessous.

ILLUS201612296120

La fin du premier acte sera hachée par des pénalités. Tour à tour les deux équipes joueront à trois-contre-cinq. Rouen pendant 1’28 et « Chamorzine » pendant 1’16 à cheval sur les deux premiers tiers. Mais malgré une opportunité des visiteurs (Jalbert à 17’23) aucun but ne sera marqué.

La deuxième période reprend comme la fin de la première, avec des jeux spéciaux où Lampérier a bien failli tirer son épingle du jeu en infériorité (23’11). Installé dans un faux rythme, les Rouennais vont se faire surprendre. Sur une mise en jeu dans leur camp, subie à cause d’une longue relance imprécise, Le puck parvient à la bleue, où Patterson, des poignets mystifie Sabourin (peut-être masqué ?) dans le haut des filets (2-1 à 26’33). Photo ci-dessous.

ILLUS201612296208

Rouen va tenter de réagir mais Jason Missiaen est solide notamment devant Raux dans le slot (28’34). Chamonix va profiter d’une relance approximative conjuguée à un mauvais changement de ligne pour égaliser en contre-attaque par Eetu Kaarinen. Lancé dans le cercle gauche, le joker finlandais trouve le filet à mi-hauteur (2-2 à 30’23). Photo ci-dessous.

ILLUS201612296283

Moins de trois minutes plus tard, Daniel Erlich, l’autre joker de décembre, presse et chipe le palet qui était parvenu confusément jusqu’à Chakiachvili près de la cage et, rageur, lève instantanément la rondelle en haut des filets devant Sabourin impuissant (2-3 à 32’49).

ILLUS201612296297

Après un début de grondement satirique descendu des tribunes, les fans rouennais donnent de la voix pour encourager leurs favoris. Malmenés par l’opportunisme et la circulation des Pionniers, et un peu absents aussi, les hommes de Fabrice Lhenry – qui n’a pas pris de temps-mort – rectifient heureusement le tir assez vite, et c’est à porter à leur crédit. Damien Raux égalise sitôt une remise en jeu gagnée par Yorick Treille comme sur une combinaison préparée à l’entraînement (3-3 à 36’15).

ILLUS201612296234

Encouragé par ce but, Matheson aura une belle opportunité de loin, mais avec une vue dégagée, Missiaen stoppe le lancer avec sa mitaine (37’37). Un fait de match sauve les Dragons car M.Rauline accorde un généreux tir de pénalité à Fabien Colotti. C’est peut-être le tournant de la rencontre. Le jeune ailier, aux nerfs d’acier, se joue de belle façon du gardien adverse (4-3 à 38’23). Mine de rien, la quatrième ligne des Dragons, en inscrivant les deux derniers buts, vient de remettre ses coéquipiers dans le sens de la marche juste avant la seconde pause.

ILLUS201612296262

Le dernier tiers sera échevelé. Les coéquipiers de Patrick Coulombe jouent avec plus d’intensité offensive. Cela paie dès leur quatrième offensive. François-Pierre Guénette enfile des poignets, du haut du cercle gauche, en haut coté mitaine (5-3 à 43’00). C’est le début d’un feu d’artifice pour terminer l’année sur une note momentanément festive. Les deux équipes jouent offensivement et « Chamorzine » tente souvent le tout pour le tout. Jalbert monte à chaque fois à la hauteur de ses attaquants. Si les blancs parviennent à réduire la marque de belle manière (5-4 à 47’33 par Bogdanoff seul devant la cage dans un filet ouvert), ils n’égalisent pas, et surtout Rouen répond une fois encore très rapidement. Après une passe subtile du revers de Patrick Coulombe planté devant Missiaen dos au but, Thinel à droite marque un deuxième but (6-4 à 47’48).

ILLUS201612296049

Le jeu est définitivement débridé. Patterson (49’08), Perret (50’32), Holecko (51’53) auraient pu enfiler. Si sur les deux premiers lancers les gardiens ont brillé, c’est un nouveau fait de match qui sauve encore un peu les joueurs locaux car M.Rauline, très sévèrement, d’une part refuse le but du vétéran slovaque et d’autre part offre un jeu de puissance aux Normands, sur lequel Joris Bedin est récompensé de son activité (7-4 à 52’15).

ILLUS201612296145

La fin de la partie fut plus légère. Le match était joué et les joueurs rouennais, libérés ou soulagés, semblait se faire, pour une fois, plaisir. Pour la petite histoire et le show, trois autres buts (dont un refusé à Lampérier aussi âprement qu’à Holecko et le troisième de la partie de Thinel, son 17e !) furent encore inscrits comme pour fêter la fin de l’année 2016 !

ILLUS201612296304

Étoiles du match : Marc-André Thinel *** (Rouen), Lou Bogdanoff ** (Chamonix-Morzine) et Daniel Erlich * (Chamonix-Morzine).

ILLUS201612296060

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Fabrice Lhenry (entraîneur du RHE76) : « Je suis très déçu de prendre encore cinq buts. Défensivement, on n’a pas été assez rigoureux, pas assez concentrés. On avait pourtant fait un très bon match à Bordeaux il y a deux jours, mais là on n’a pas fait les efforts nécessaires. Si on continue comme ça, on n’ira nulle part. On s’était dit après le match catastrophique de Grenoble qu’il fallait absolument qu’on progresse, qu’il nous restait deux mois pour le faire, mais on fait un pas en avant, deux pas en arrière. Je suis très déçu. On n’a pas respecté Dany ce soir. D’ailleurs, heureusement qu’il est là durant le premier tiers. On en sort à 2-0, mais ça peut faire 2-3 et il n’y a pas à crier au scandale. En plus de ne pas être concentré, on a été trop laxiste défensivement. On s’est réveillé durant cinq minutes en fin de deuxième période, lorsqu’on a été mené 2-3. Là on a été bon. Mais c’est insuffisant pour progresser. Les gars ont deux jours off pour se changer les idées, mais dès dimanche, il va falloir qu’on bosse, qu’on répète le placement dans la zone défensive parce qu’on a vraiment été mauvais.
[Le power-play] c’est quelque chose qu’on a travaillé et ça s’est vu lors des trois derniers matches. On s’est créé des occasions, pas mal de shoots. C’est bien. Je suis également content qu’on ait gagné devant notre public. Il a poussé, même à 2-3. On a de la chance car il pourrait être mécontent. Ce soir, il a vu du spectacle, mais, encore une fois, on ne peut pas continuer à prendre plus de trois buts par match à la maison. »

ILLUS201612296241

Rouen – Chamonix-Morzine 8-5 (2-0, 2-3, 4-2)
Jeudi 29 décembre 2016 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs (guichets fermés).
Arbitres : M. Jeremy Rauline assisté de Mme Anne-Sophie Boniface et de M. Sébastien Levasseur.
Pénalités : Rouen 8′ (6′, 2’, 0’) ; Chamonix-Morzine 14′ (10′, 0′, 4′)
Tirs : Rouen 34 (10, 14, 10) ; Chamonix-Morzine 28 (13, 5, 10)
Chances : Rouen 10 (0, 3, 7) ; Chamonix-Morzine 6 (3, 0, 3)
Supériorités : Rouen 3/6, Chamonix-Morzine 0/3

Évolution du score :
1-0 à 01’38 » : Hussey assisté de Bedin et Coulombe
2-0 à 16’17 » : Thinel assisté de Lampérier et Guénette (sup.num.)
2-1 à 26’33″ : Patterson assisté de Bogdanoff et Masson
2-2 à 30’22″ : Holecko assisté de N.Besson
2-3 à 32’49″ : Erlich assisté de Moffat
3-3 à 36’15″ : Raux assisté de Y.Treille
4-3 à 38’23″ : Colotti (tir de pénalité)
5-3 à 43’00″ : Guénette assisté de Perret et Langlais
5-4 à 47’33″ : Bogdanoff assisté de Hascoet et Masson
6-4 à 47’48″ : Thinel assisté de Coulombe et Miller
7-4 à 52’15″ : Bedin assisté de Lampérier et Thinel (sup.num.)
8-4 à 57’02″ : Thinel assisté de Coulombe et Guénette (sup.num.)
8-5 à 59’19″ : Hudson assisté de Erlich et Lanvers
 

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Dan Koudys
Sacha Treille – Adam Miller – Marc-André Thinel
Joris Bedin – Matt Hussey – Jordann Perret
Fabien Colotti – Damien Raux – Yorick Treille (A)

Défenseurs :
Chad Langlais – Olivier Dame-Malka
Florian Chakiachvili – Mark Matheson
Patrick Coulombe (C) – Patrick Koudys

Gardien :
Dany Sabourin (23 arrêts)

Remplaçants : Julien Gaubert (G), Aurélien Dorey et Vincent Nesa. Absent : Quentin Papillon (pouce).

Chamonix-Morzine

Attaquants :
Arnaud Hascoet – Clément Masson (C) – Lou Bogdanoff
Luke Moffat – Daniel Elrich – Josselin Besson
Pierre-Antoine Devin (A) – Peter Hrehorcak – Ville Ahlgren
Paul Schmitt – Peter Holecko – Eetu Kaarvinen

Défenseurs :
Gaelan Patterson – Dominic Jalbert (A)
Carl Hudson – Théo Lanvers
Numa Besson – Vladimir Lukacik

Gardien :
Jason Missiaen (26 arrêts)

Remplaçant : Lucas Mugnier (G), Clément Colombin et Adel Koudri. Absents : Gabin Ville, Jimmy Darier et Edgars Homjakovs (?), Iivo Hokkanen (non conservé), Aleksandrs Galkins, Kyle Haines et Johan Saint-André (départs).

ILLUS201612296238

Les commentaires sont fermés.

dolor quis, et, ipsum justo pulvinar in ut Curabitur id, mi, velit,