Rouen – Angers (Ligue Magnus, 34e journée)

31

Ils sont lâchés ! 

Les Dragons ont confirmé qu’ils ont actuellement la tête à l’endroit, notamment grâce à deux doublés de Joris Bedin et de Fabien Colotti, accompagné par trois points de Matt Hussey, lancé, comme ses coéquipiers, et qui en totalise 11 au pointage, ce soir.

Angers, décimé par les blessures (Lessard, Riendeau et Leveque, auxquelles s’ajoute celle du junior Gibert), a d’abord semblé sans possibilité de réaction, comme abasourdi et découragé par le réalisme rouennais, avant de retrouver des ressources dans le derniers tiers.

ILLUS201701178684

Pourtant, tout avait bien commencé pour les Ducs, qui ont affiché un très bon état d’esprit au début du match, dangereux pendant les sept premières minutes. Maxime Lacroix (0’45), mais surtout Frecon en contre surnuméraire (1’24), puis Hendrikx (3’00) à mi-distance et enfin Briand (6’32) inquiétaient sérieusement le gardien local.

ILLUS201701178798

Les Normands laisseront passer l’orage devant la forte sortie des Angevins, puis ils prendront la maîtrise de la rencontre et, grâce à leur opportunisme, leur présence devant la cage, ils ne laisseront aucune chance à leurs adversaires.

ILLUS201701178397

Joris Bedin a montré la voie, du revers, au rebond dans le trafic, il prenait l’avantage sur Gagnon (1-0 à 7’44). Après un contre du V8 rouennais, Jordann Perret, et un relais subtil en retrait d’Hussey, Bedin doublait la marque de près moins de six minutes plus tard (2-0 à 13’20). Photo ci-dessous.

ILLUS201701178533

Consécutivement à une maladresse d’Hendrikx, Damien Raux touchait un poteau (16’54). Mais sur la continuité de l’action, le trio Treille (patient dans le bureau de Gretzky) – Raux (pour la passe décisive) – Colotti (à la finition devant la cage à la lutte avec Tavzelj) créait un magnifique jeu pour enfiler (3-0 à 16’59). 

ILLUS201701178731

Avant la première pause, Patrick Koudys, frappait de la pointe (4-0 à 17’36).

Après avoir tué, proprement, une infériorité numérique à cheval sur les deux premiers tiers, le RHE76 reprenait les commandes de la rencontre. Même si les coéquipiers de Patrick Coulombe ont eu un très léger passage à vide, d’à peine deux minutes, pendant que le 4e bloc, contraint par les partenaires de Julien Albert, effectuait une longue présence, les Seino-Marins marchaient sur l’ASGA qui résistait à la faveur d’un Bertein faisant son travail.

ILLUS201701178369

Néanmoins, les champions de France, par Yorick Treille, retrouvaient leur réalisme à la mi-match (5-0 à 30’12). Jusqu’à la fin de la deuxième période, à l’exception de deux contres surnuméraires des Ducs (34’16 et 38’52), ce fut une attaque défense, même quand Rouen jouait à un homme de moins. Jordann Perret y a eu une belle opportunité (35’34).

En fin de deuxième acte, Sacha Treille luttait sur un mauvais rebond donné par Bertein, pour arracher le palet et le glisser, avec l’aide de Miller (d’après la feuille de match), du revers, derrière le gardien (6-0 à 37’50).

ILLUS201701178637

Dans le dernier vingt, le match évolue. Les Ducs ne semblent plus vouloir jouer les souffre-douleurs. À leur première occasion, non contrée, ils sauvent l’honneur par Braden Walls. Seul à l’oreille droite, l’ailier enfile à mi-hauteur du côté de la mitaine de Papillon qui avait remplacé Sabourin au second retour sur la glace (6-1 à 44’46).

Ce but va rassurer les hommes de Jean-François Jodoin qui disposent, dorénavant, du momentum que leur ont laissé, assez facilement, ceux du duo Fabrice Lhenry – Ari Salo, sans doute à cause de leur confortable avance. Les Angevins réduisent alors la marque grâce à Matthieu Frecon qui reprend instantanément une passe de la droite, adressée par Briand après un bon débordement le long de la bande (6-2 à 48’36).

ILLUS201701178589

Moins de vingt secondes plus tard, sur une inspiration, Matt Hussey, très vif, reprend un palet libre dans le dos de Briand, sitôt une mise en jeu en zone offensive, et surprend Bertein (7-2 à 48’51).

Le jeu est par la suite équilibré. Mais si Angers se crée des occasions (Tavzelj à 54’52, Hendrikx à 55’04, Gagnon à 57’02 et Campbell à 58’59), c’est Rouen, après des chances (D.Koudys à 50’36, S.Treille à 51’50 et 58’15, Guénette sur l’angle à 54’11 et Coulombe à 55’50) qui trouve les filets après un « une-deux » entre Nesa et Colotti pour clôturer ce qu’on peut appeler un camouflet (8-2 à 56’06).

ILLUS201701178521

Rouen confirme sa forme et son état d’esprit du moment. Angers a oublié pendant 30 minutes qu’en hockey il faut faire preuve d’engagement. Sans cette agressivité, les Ducs n’ont pas pu empêcher les Dragons de mettre de la vitesse dans leur jeu. Il n’en a pas fallu plus pour que les Normands prennent le large dès le premier tiers. Ne baissant pas leur rythme, les Normands obtiennent une victoire complète, avant d’aller en Picardie jouer un classique plus historique !

ILLUS201701178676

Étoiles du match : Joris Bedin *** (Rouen), Matt Hussey ** (Rouen) et Fabien Colotti * (Rouen).

INTRO201701178544Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen) : « Les trois premières minutes ont été un peu difficiles mais on a très vite et très bien réagi. On s’est montré intelligent et concentré pendant soixante minutes. En faisant des efforts dès le début et tous ensemble, en équipe, on a aussi su, pour la première fois cette saison se rendre le match facile. »

Joris Bedin (attaquant de Rouen) : « Ça faisait un moment qu’on avait pas réussi de gros score comme ce soir. C’est positif car, en gardant les efforts pendant soixante minutes et, surtout, en les faisant dès le début, on s’est facilité les choses. Offensivement, on a eu de la réussite ce soir, c’est bien. Toutes les lignes ont bien fonctionné. Sur le dernier tiers, avec l’entrée de Quentin Papillon dans les buts, on n’a pas lâché malgré les deux buts pris. On ne voulait pas l’abandonner. »

  

Rouen – Angers 8-2 (4-0, 2-0, 2-2)
Mardi 17 janvier 2017 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2490 spectateurs.
Arbitres : M. Alexandre Bourreau assisté de MM Thomas Caillot et Clément Goncalves.
Pénalités : Rouen 6′ (2′, 2′, 2′) ; Angers 0′ (0′, 0′, 0′).
Tirs : Rouen 44 (16, 19, 9) ; Angers 26 (8, 5, 13).
Chances : Rouen 18 (3, 9, 6) ; Angers 10 (3, 3, 4).
Supériorités : Rouen 0/0, Angers 0/3.

Évolution du score :
1-0 à 07’44 » : Bedin assisté de Langlais et Hussey
2-0 à 13’20 » : Bedin assisté de Hussey et Perret
3-0 à 16’59 » : Colotti assisté de Raux et Treille
>4-0 à 17’36 » : P.Koudys assisté de Guénette et D.Koudys
5-0 à 30’12 » : Y.Treille assisté de Raux
6-0 à 37’50 » : Miller assisté de S.Treille et Langlais
6-1 à 44’46 » : Walls assisté de Campbell et Arrossamena
6-2 à 48’36 » : Frecon assisté de Briand et Tavzelj
7-2 à 48’51 » : Hussey
8-2 à 56’06 » : Colotti assisté de Nesa 

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Dan Koudys
Sacha Treille – Adam Miller – Marc-André Thinel
Joris Bedin – Matt Hussey – Jordann Perret
Fabien Colotti – Damien Raux – Yorick Treille (A)
puis Vincent Nesa à 44’37

Arrières :
Patrick Coulombe (C) – Patrick Koudys
Chad Langlais – Olivier Dame-Malka
Florian Chakiachvili – Aurélien Dorey
puis Camil Durand à 48’48

Gardien :
Dany Sabourin (13 arrêts) puis Quentin Papillon à 40’00 (11 arrêts).

Absent : Mark Matheson (pouce).

Angers

Attaquants :
Braden Walls – Cody Campbell – Nicolas Arrossamena
Brian Henderson – Maxime Lacroix (A) – Robin Gaborit (A)
Matthieu Frecon – Mathieu Briand – Julien Albert (C)

Défenseurs :
Mathieu Gagnon – Michael Busto
Andrej Tavzelj – Trevor Hendrikx
Kevin Igier – Paul Bahain

Gardien :
Léo Bertein (36 arrêts)

Remplaçants : Alexis Neau (G) et Augustin Nalliod-Izacard. Absents : Hugo Casini (?), Gauthier Gibert Jonathan Lessard, Yannick Riendeau et Gary Leveque (blessés) et Charles-Olivier Roussel (départ).

ILLUS201701178375

 

Les commentaires sont fermés.

neque. Donec nunc porta. tempus risus. id