Canada – République Tchèque (Mondiaux 2017, groupe B)

52

La passe de trois ? Le Canada, double champion en titre, remet le couvert. Et comme d’habitude, l’appel de la feuille d’érable a convainvu de nombreuses stars. Matt Duchene et Ryan O’Reilly sont des habitués désormais, et la présence de Claude Giroux, nommé capitaine, donne un bel élan à l’attaque. Il ne faudrait pas sous-estimer des garçons comme Mark Scheifele et Wayne Simmonds, auteurs de saisons remarquables. La défense, avec la tour de contrôle Marc-Edouard Vlasic, est jeune mais intéressante. Tout juste pourrait-on tiquer un peu sur un poste de gardien moins reluisant, mais ce serait faire la fine bouche…

Tcheque Canada 170505 621Le début de tournoi ne se fait cependant pas en douceur. Les Tchèques alignent eux aussi des arguments intéressants, notamment David Pastrnak et Jakub Voracek. La mission canadienne ne sera pas si facile ce soir…

La patinoire est bien remplie pour ce match et les supporters tchèques, venus en nombre, se font entendre. La partie débute sur les chapeaux de roues et les deux équipes ne laissent aucun espace. Pickard est sollicité d’entrée avec notamment une action d’Horak, oublié au centre. Car oui, les Tchèques entament fort et s’installent par séquences dans le camp canadien. L’occasion de tester Pickard de tous les angles, en estimant qu’il est le point faible de l’équipe… L’échec-avant empêche le Canada d’enchaîner deux passes convenables. Deux passes, cela peut siuffire, ceci dit. Scheifele se montre le plus rapide sur un palet envoyé au fond et, dos au jeu et en déséquilibre, remise en retrait sur O’Reilly, qui fusille Mrazek (1-0). Coup de froid sur les supporters que ce but contre le cours du jeu…

Tcheque fan 170505 903Un but qui change la physionomie du match. Le Canada confisque le palet et se promène dans la défense, derrière la cage, avec une protection de palet épatante. Mrazek doit encore s’imposer face à un renversement de jeu de Scheifele.

À mi-période, alors que Giroux est appelé pour une pénalité, Radko Gudas – pourtant son coéquipier à Phildelphie ! – vient lui asséner un violent coup de crosse : pénalité, et quatre-contre-quatre… Pickard sauve d’un côté, et une relance pendant un changement de ligne envoie Point en échappée. Mrazek sauve de la plaque. Pickard sort lui aussi la plaque pour un arrêt difficile de près, sur une perte de palet d’un coéquipier. MacKinnon concède à son tour une pénalité. Le travail des Canadiens empêche les Tchèques de s’installer, mais Matheson est puni à son tour. Vingt secondes de double avantage… et une défense canadienne habile pour bloquer les lignes de tirs. En fin de punition, Jan Rutta, bien libéré au centre, patiente, patiente… et trouve la barre ! le palet est dégagé et lance O’Reilly et Scheifele en deux-contre-un, mais le grand pivot manque sa feinte devant Mrazek. Le portier sauve son camp sur la présence suivante, avec un déplacement ultra-rapide sur un tir de Konecny. À quelques secondes de la fin, Kempny accroche derrière son but et le Canada finit en supériorité.

Tcheque Canada 170505 754Le tiers reprend donc en avantage numérique et une minute plus tard, le score s’aggrave. Matheson, à la bleue, lance à travers le trafic : trop de joueurs devant Mrazek et ça fait 2-0, avec peut-être une déviation de Schenn (2-0). Les Tchèques manquent de réduire la marque immédiatement et Pickard sort une mitaine rapide pour tenir le score.

Le Canada déroule. Marner renverse le jeu et Demers échoue sur Mrazek après cette passe lumineuse. Fluide, le jeu explose dans tous les sens et Kovar cherche Voracek devant la cage pour une déviation hors cadre.

Le rythme reste élevé et le public bénéficie d’un spectacle enlevé. Pickard a pris confiance et réalise des arrêts sereins, avec des coéquipiers explosifs en repli défensif comme en attaque : Duchene déborde et son revers percute le poteau et retombe sur le gardien avant de filer hors cadre !

Oui, cette équipe canadienne a du talent à revendre. Placement, mouvement, qualité des contrôles… Elle donne le tournis à la défense tchèque. En face, Pickard est à la hauteur avec un maître arrêt de l’épaule devant Radil, servi sur un renversement de jeu par Voracek.

Tcheque Canada 170505 674Zohorna commet une crosse haute et donne l’occasion aux Canadiens d’appuyer. Le palet tourne bien et quelques opportunités apparaissent, avec des rebonds ou des volées. La pénalité est tuée et les Tchèques enchaînent une bonne série de passes. Voracek ouvre le jeu et Kovar a une cage complètement ouverte… il manque le cadre ! 2-0 à la pause…

Le match reprend avec de bonnes intentions tchèques. Radim Simek part en slalom dans toute la défense canadienne et se présente seul devant Pickard… qui étend la jambière. Simek a provoqué une pénalité de Morrissey, mais les Tchèques n’exploitent aucunement l’opportunité. Du coup, l’essentiel de ce tiers se déroule dans la zone de Pickard. Le Canada s’applique bien dans son placement et sa relance et coupe l’essentiel du jeu adverse. À mi-période, le Canada desserre l’étau et s’infiltre petit à petit dans le camp adverse. Killorn brise cet élan à cause d’un cinglage. Voracek et Pastrnak mènent le jeu et le palet ne sort plus de la zone. Les Tchèques finissent par trouver la faille, avec Radil au rebond près du poteau (2-1, photo ci-dessous). Le public explose.

But Tcheque 170505 891

Seulement, le Canada n’est pas n’importe quelle équipe. Giroux voit Konecny sur l’aile et le lance dans la neutre. Le jeune Flyer décolle, résiste au fond et contourne la cage pour trouver à l’opposée Tyson Barrie. Le défenseur reprend sans contrôle (3-1).

Le Canada reprend ses valeurs d’abnégation défensive, à l’image d’une présence où Simmonds bloque deux tirs et Schenn trois en quelques secondes. Il reste 2’48 » à jouer et Josef Jandac sort son gardien. Malheureusement pour les nombreux supporters, les Tchèques peinent à conserver le palet, concèdent un dégagement interdit, et finissent par encaisser un but cage vide de Skinner.

Tcheque Canada 170505 638Victoire canadienne 4-1, avec un réalisme certain. Malmenés au début de match, ils ont fait basculer la partie en marquant les premiers. La défense a effectué un bon travail, bien secondé par un Pickard qui a gagné en confiance au fil des minutes. La bonne volonté tchèque ne s’est pas traduite au score, mais tout n’est pas à jeter non plus. Le match a été spectaculaire et de qualité, une bonne publicité pour le public parisien.

Désignés joueurs du match : Petr Mrazek (Rép. Tchèque) et Calvin Pickard (Canada).

Commentaires d’après-match :

Mike Matheson (défenseur du Canada) : « Le match est bien allé, il a fallu s’employer un peu. C’est correct pour un premier match, il faut s’habituer aux joueurs et aux grandes glaces. Les Tchèques ont bien joué, ils ont pressé et le but de Konecny est un relief (soulagement). Ils passent bien la rondelle. Pickard a fait un grand match et on a bloqué beaucoup de tirs. Les joueurs plus âgés mènent le groupe, c’est bien. Jason Demers, avec qui je joue en Floride, et Vlasic, qui apporte beaucoup son expérience. C’est la première fois à Paris, j’ai étudié le français en primaire et eu des cours d’histoire sur Paris, c’est très intéressant. »

Mark Scheifele (attaquant du Canada) : « Ce sera ça à chaque match, chaque équipe peut battre n’importe qui. Nous sommes fiers de porter la feuille d’érable et nous jouons pour ceux qui sont au pays. »

Claude Giroux (attaquant du Canada) : « C’était difficile de rentrer dans le match. Nous n’avons pas bien contrôlé le premier tiers, c’est une bonne équipe. Mais nous avons eu plus d’occasions par la suite. Gudas ? C’est son style de jeu, je suis content de l’avoir dans mon équipe ! On va en rigoler après. »

Ryan O’Reilly (attaquant du Canada) : « Nous avons eu du mal à rentrer dans le match, certains n’ont pas joué depuis longtemps. Ils bougeient bien lee palet. Ce n’était pas un match parfait et nous étions chanceux d’être à 1-0. Petit à petit, les choses se sont mises en place. L’entente sur la ligne était bonne. Sur le but, Scheifele va très vite et moi, j’attaque la cage. Chaque année, c’est différent, cette année c’est une jeune équipe mais j’ai trouvé que la ligne des jeunes, Marner, Konecny, était notre meilleure ligne. Il y a deux lignes de vétérans et deux de jeunes. Ce début moyen a fait que notre meilleur joueur ce soir a été Pickard, qu’on a un peu trop laissé seul. Jon Cooper ? L’encadrement est très bien, mais c’est vraiment une équipe facile à entraîner, qui s’ajuste très vite. Nous progresserons à chaque match. Le public était formidable, ils ont supporté leur équipe, chanteaient… super atmosphère. »

Jon Cooper (entraîneur du Canada) : « Les deux joueurs du match ont été les gardiens, ce qui veut tout dire. Il y a eu des grosses occasions dans ce match. Le public était juste derrière nous, une atmosphère incroyable. Vraiment fun de faire partie de ça. Quand ils ont marqué en power-play, c’était incroyable. Vraiment, il faut rendre hommage au public de Paris et ça nous rend très impatients de revivre ça pour la suite du tournoi. »

Josef Jandac (entraîneur de la République Tchèque) : « Ce n’était pas le début que nous voulions, nous les avons laissé marquer les premiers. Nous avons bataillé pour revenir, mais ça n’a pas suffi. Jerabek ? Il revient de blessure et a bien joué, mais peut faire mieux. »

Tcheque Canada 170505 766

 

République Tchèque – Canada 1-4 (0-1, 0-1, 1-2)
Vendredi 5 mai 2017, 20h15. AccorHotel Arena de Paris, 8834 spectateurs.
Arbitrage de Stefan Fonselius (FIN) et Stephen Reneau (USA) assisté de Gleb Lazerev (RUS) et Judson Ritter (USA)
Tirs : République Tchèque 29 (10, 11, 8), Canada 28 (10, 10, 8).
Pénalités : République Tchèque 6′ (4′, 2′, 0′), Canada 10′ (6′, 0′, 4′).

Récapitulatif du score
0-1 à 06’09 » : O’Reilly assisté de Scheifele et Barrie
0-2 à 20’55 » : Matheson assisté de Skinner et Giroux (sup. num.)
1-2 à 52’41 » : Radil assisté de Kovar et Voracek (sup. num.)
1-3 à 54’50 » : Barrie assisté de Konecny et Giroux
1-4 à 59’18 » : Skinner (cage vide)
 

Canada

Attaquants :
Jeff Skinner (+2) – Mark Scheifele (+1) – Ryan O’Reilly (A, +1)
Nathan MacKinnon (2′, +1) – Claude Giroux (C, 2′) – Matt Duchene (A, +1)
Alex Killorn (2′) – Brayden Schenn – Wayne Simmonds
Travis Konecny (+1) – Brayden Point (+1) – Mitch Marner (+1)

Défenseurs :
Marc-Édouard Vlasic (A, +2) – Jason Demers (+1)
Tyson Barrie (+1) – Calvin de Haan (+2)
Michael Matheson (2′) – Josh Morrissey (2′)

Gardien :
Calvin Pickard (G)

Remplaçant : Chad Johnson (G)

République Tchèque

Attaquants :
Roman Cervenka – Tomas Plekanec – David Pastrnak (-1)
Jakub Voracek (C, -2) – Jan Kovar (A, -2) – Lukas Radil (-2)
Michal Birner – Petr Vrána – Michal Repik
Tomas Zohorna (2′, -2) – Roman Horák (-1) – Robin Hanzl (-1)

Défenseurs :
Radim Simek – Radko Gudas (2′)
Michal Kempný (2′, -1) – Tomas Kundratek (-2)
Jakub Krejcik (-1) – Jakub Jerabek (-1)
Jan Rutta

Gardien :
Petr Mrázek [sorti de sa cage de 58’52 » à 59’18 »]

Remplaçant : Pavel Francouz (G)

Les commentaires sont fermés.