Slovaquie – Danemark (Mondial U20, groupe A)

65

Ce dernier match du tour préliminaire dans le groupe A permettra de valider le quatrième et dernier ticket, autrement dit la prochaine victime de l’ogre suédois ou la Russie. Le perdant de ce match affrontera la Biélorussie en poule de relégation.

Sur le papier, la Slovaquie fait figure de grande favorite, forte de sa victoire face aux États-Unis et de rencontres relativement équilibrées. Le Danemark n’a pas produit la même impression, avec des déroutes contre les États-Unis et le Canada. Ils n’ont marqué qu’un seul but en trois matchs…

Les hommes d’Olaf Eller débutent cependant bien. Nikolaj Krag cause bien des misères au défenseur Kundrik, qui le retient. Le jeu de puissance qui s’ensuit ouvre le score. Schmidt-Svejstrup remonte le palet et écarte vers Rondbjerg à gauche dans la neutre. Celui-ci renverse vers Nikolaj Krag dans le dos de la défense, qui s’avance et tire à la cage. Durny laisse un rebond de la mitaine que Joachim Blichfeld pousse au fond des filets. C’est le premier but de l’espoir des San José Sharks dans ce tournoi, une juste récompense au vu des efforts déployés chaque match (0-1).

Ce but aura deux conséquences : une forte domination slovaque et une disparition de l’attaque danoise. Après un jeu de puissance écourté pour cause de surnombre, la Slovaquie finit par égaliser. Tamasi entre en zone et un petit embouteillage se crée, suffisant pour écarter vers Roman. En tête de cercle, il tente sa chance en force et Kasper Krog se montre bien faible pour le coup, le palet glissant sous sa botte (1-1). Le portier bloque ensuite un tir difficile d’Erik Smolka, avant d’être sauvé par sa barre sur un tir de Studenic.

Le Danemark n’exploite pas une pénalité à cheval sur les deux périodes mais se montre tout de même bien plus entreprenant au fil des minutes. Blichfeld, encore lui, envoie un tir dangereux en hauteur durant cette séquence, mal contrôlé par Durny mais dégagé par sa défense. Ce même Blichfeld, intenable, reçoit une longue passe et obtient un deux-contre-un avec Rondbjerg. Le portier slovaque sauve devant les deux hommes tour à tour, puis devant Krag au rebond. Le malheureux Krag reçoit d’ailleurs un sévère coup au visage dans la confusion et saigne, sans que les officiels ne signalent ce mauvais geste.

Cette chaude action non convertie va venir hanter le Danemark. À la mi-match, Ruzicka et Bucek effectuent un gros travail en zone offensive. Zelenak tente sa chance de la bleue à droite et son tir flottant, dévié par la cuisse de Jessen, percute la barre. Ses équipiers collectent le rebond et continuent de travailler à gauche, où ils servent Fehervary. Le défenseur s’avance le long de la bande et surprend Krog de loin, grâce à un écran superbe de Krivosik (2-1).

Encore une fois, le Danemark va échouer dans sa quête. Un cinglage de Studenic est prolongé par un surnombre slovaque, et ces quatre minutes de supériorité quasi-continues ne donnent rien, grâce à d’excellents arrêts de Durny. Pire, la Slovaquie va marquer en infériorité numérique. Kelemen harcèle la défense, Krog n’ayant pas réussi à bloquer le palet derrière son but. Ce travail dans le coin perturbe quatre Danois. Roman arrive dans le dos de Setkov et lui vole le disque, avant de revenir devant le but et de déposer le palet au-delà de la botte du gardien (3-1). Kelemen était tout seul devant la cage lui aussi, sans aucun défenseur à proximité…

Ce but casse le moral des Danois, qui finissent mal le tiers. Larsen commet une crosse haute et son équipe défend bien l’infériorité, coupée en deux par la deuxième pause.

La Slovaquie va tuer le match en une minute. Une mise au jeu gagnée permet à Bucek de lancer un premier tir, bloqué. Le palet revient sur Fehervary, qui le tient à la bleue et le repousse vers Bucek en haut du cercle. La deuxième chance est parfaite et l’attaquant signe son troisième but du tournoi, d’un tir entre les jambes de Mogensen, sur la plaque du gardien puis en pleine lucarne (4-1).

Le Danemark part à l’abordage se fait punir en contre. Plus rapides, les Slovaques se créent un trois-contre-un d’école. Solensky, de l’aile, trouve Kundrik au centre, qui écarte vers Liska à gauche. Le tir croisé bat Krog côté plaque (5-1).

Ni le temps mort danois, ni les pénalités de fin de match – le capitaine Mathias-Wesje se montrant bien trop physique sur Smolka – ne changeront quoi que ce soit : la Slovaquie est en quarts de finale.

Désignés joueurs du match : Milos Roman (Slovaquie) et Joachim Blichfeld (Danemark)

 

Slovaquie – Danemark 5-1 (1-1, 2-0, 2-0)
Dimanche 31 décembre 2017, 18h. Harborcenter de Buffalo (USA). 1419 spectateurs.
Arbitrage de Andris Ansons (LET) et Jeremy Tufts (USA) assistés de Franco Castelli (SUI) et Alexander Sysuev (RUS).
Pénalités : Slovaquie 12′ (6′, 4′, 2′), Danemark 10′ (2′, 4′, 4′)
Tirs : Slovaquie 40 (13, 13, 14), Danemark 31 (4, 14, 13)

Récapitulatif du score
0-1 à 04’46 : Blichfeld assisté de Krag et Røndbjerg (sup. num.)
1-1 à 11’42 : Roman assisté de Tamasi
2-1 à 29’38 : Fehervary assisté de Ruzicka et Bucek
3-1 à 34’38 : Roman (inf. num.)
4-1 à 44’06 : Bucek assisté de Fehervary
5-1 à 45’22 : Liska assisté de Kundrik et Solensky
 

Slovaquie

Attaquants
Erik Smolka – Peter Kundrik – Milos Kelemen
Milos Roman – Alex Tamasi – Marian Studenic
Samuel Bucek – Adam Ruzicka – Filip Krivosik
Adam Liska – Viliam Cacho (A) – Samuel Solensky

Défenseurs
Tomas Hedera – Marek Korencik
Michal Ivan – Martin Bodak (C)
Martin Fehervary (A) – Vojtech Zelenak
David Matejovic – Samuel Fereta

Gardien :
Roman Durny

Remplaçant : David Hrenak (G). Réserviste : Jakub Kostelny (G)

Danemark

Attaquants
Jonas Røndbjerg – Nikolaj Krag (A) – Joachim Blichfeld
Daniel Nielsen (A) – Christian Mathiasen-Wejse (C) – Lucas Andersen
Valdemar Ahlberg – David Madsen – Jacob Schmidt-Svejstrup
Christoffer Gath – Phillip Schultz – Magnus Molge
Andreas Grundtvig

Défenseurs
Jakob Jessen – Malte Setkov
Christian Larsen – Lasse Mortensen
Rasmus Heine – Jeppe Mogensen
Oliver Larsen

Gardien :
Kasper Krog

Remplaçant : Emil Gransøe (G). Réserviste : Mads Søgaard (G)

Les commentaires sont fermés.