États-Unis – Finlande (Mondial U20, groupe A)

91

La victoire du Canada contre le Danemark la veille prive les Américains de la première place. Leur duel contre la Finlande servira donc à désigner le deuxième du groupe. Deuxième ou troisième, cela ne change finalement pas grand chose, car se profilent Russie ou République Tchèque en quarts de finale.

Les Américains sont privés de William Lockwood, blessé contre le Canada, et de Logan Brown, toujours handicapé par ses soucis physiques. Le grand gabarit de Trent Frederic le remplace dans l’alignement, même si lui aussi n’est pas au mieux physiquement. C’est pourtant lui qui ouvre le score après quatre minutes. Joey Anderson, envoyé en échappée et qui échoue sur Luukkonen, se crée la première occasion, avant que Frederic ne se montre plus précis. Fox lance Tufte en entrée de zone et le tir est contré. Frederic récupère et trompe le gardien d’un bon tir croisé (1-0). Les occasions sont largement favorables à l’équipe locale. Fox tire de la bleue et Jones s’empare du rebond, sans réussite. Kailer Yamamoto sort pour faire trébucher dans la foulée. Alors que le temps a expiré, la Finlande menace le but de Woll, notamment Kuokkanen, qui ne parvient pas à cadrer une passe à travers l’enclave. Il y a de la panique devant le but, sans conséquence. Une minute plus tard, le jeu de passe américain fait merveille. Perunovich, à la bleue, envoie une diagonale vers Brady Tkachuk au second poteau, qui remet à une touche de crosse vers Mittelstadt, qui lève bien son palet (2-0). Une séquence à quatre-contre-quatre ne change pas le score.

Au retour des vestiaires, la Finlande pèche par indiscipline. Koivula et Räsänen punis, le double avantage est trop insurmontable pour la défense. Fox lance au but, Tkachuk bataille au rebond et le disque est écarté au cercle gauche. Le capitaine Joey Anderson se précipite et reprend en force dans le but désert (3-0).

Le plus dur semble fait, mais il n’en est rien. Deux minutes plus tard, les Nordiques se créent une contre-attaque à trois contre-un. Tolvanen écarte sur Rasanen dont le tir nettoie la lucarne de Woll (3-1). Un but qui relance la Finlande. La pression change de camp. Tolvanen, en feu, échoue au duel sur une passe en retrait, puis les Bleus manquent une supériorité. La deuxième de suite est la bonne : Jokiharju, à la bleue, donne vers Tolvanen et le sniper de KHL reprend d’une volée surpuissante (3-2).

Les équipes spéciales feront-elles la différence ? La sortie de Räsänen pour faire trébucher semble le dessiner. Mittelstadt bataille dans la bande, Fox lance au but et Joey Anderson parvient à prendre le rebond mi-hauteur en se retournant (4-2).

La partie devient complètement folle en troisième période. Välimäki puni pour obstruction, la Finlande va pourtant revenir au score. Une passe en retrait mal ajustée permet aux hommes de Jussi Ahokas de filer à l’autre bout. Nurmi est en deux-contre-un et écarte vers Koppanen, qui hésite avant de tenter sa chance et de tromper Woll mi-hauteur côté mitaine (4-3).

Une minute plus tard, à peine Välimäki de retour, il se retrouve vers la cage américaine. Le défenseur renvoie à la bleue où Juolevi subit un contact appuyé. L’espoir des Canucks parvient quand même à donner à Vesalainen le long de la bande. Vesalainen réalise alors un joli exploit individuel, éliminant Lindgren en repiquant vers le centre avant de tirer au but. Woll, masqué par trois coéquipiers et le grand Räsänen, ne voit pas le palet (4-4).

La fin de match tourne à l’avantage des Américains, qui jettent toutes leurs forces dans la bataille. Josh Norris attaque la cage, avec Max Jones au rebond. Le palet revient sur Fox, qui s’avance, slalome dans la défense et offre une autre chance au duo Norris-Jones, sans réussite. À deux minutes de la fin, Samberg relance depuis son camp. Tkachuk le relaie et Mittelstadt percute plein axe, fixe la défense et écarte à droite sur Adam Fox. Le petit défenseur, intenable depuis le début du match, s’envole  comme une fusée sur l’aile droite et donne la victoire aux États-Unis d’un tir entre les jambières (5-4).

Un match accroché, durant lequel les deux gardiens n’auront pas été à la fête. De quoi donner des migraines aux deux entraîneurs à l’aube des quarts de finale…

Désignés joueurs du match : Joey Anderson (États-Unis) et Eeli Tolvanen (Finlande)

 

États-Unis – Finlande 5-4 (2-0, 2-2, 1-2)
Dimanche 31 décembre 2017, 16h. Key Bank Center de Buffalo (USA). 7884 spectateurs.
Arbitrage de Alexandre Garon (CAN) et Robin Sir (TCH) assistés de Rene Jensen (DAN) et Peter Sefcik (SVQ)
Pénalités : États-Unis 8′ (4′, 4′, 0′), Finlande 10′ (2′, 6′, 2′)
Tirs : États-Unis 37 (10, 10, 17), Finlande 24 (8, 10, 6)

Récapitulatif du score
1-0 à 03’59 : Frederic assisté de Tufte et Yamamoto
2-0 à 14’33 : Mittelstadt assisté de Tkachuk
3-0 à 26’56 : J. Anderson assisté de Tkachuk et Fox (double sup. num.)
3-1 à 29’01 : Räsänen assisté de Tolvanen
3-2 à 38’44 : Tolvanen assisté de Jokiharju et Vesalainen (sup. num.)
4-2 à 39’26 : J. Anderson assisté de Fox et Mittelstadt
4-3 à 48’25 : Koppanen assisté de Nurmi et Vaakanainen (inf. num.)
4-4 à 49’31 : Vesalainen assisté de Juolevi et Välimäki
5-4 à 58’23 : Fox assisté de Mittelstadt et Tkachuk
 

États-Unis

Attaquants
Kieffer Bellows (A) – Ryan Poehling – Kailer Yamamoto
Brady Tkachuk – Casey Mittelstadt – Joey Anderson (C)
Max Jones – Josh Norris – Patrick Harper
Riley Tufte – Trent Frederic

Défenseurs
Dylan Samberg – Adam Fox
Ryan Lindgren (A) – Scott Perunovich
Mikey Anderson – Andrew Peeke
Quinn Hughes

Gardien :
Joseph Woll

Remplaçant : Jake Oettinger (G). Réservistes : Jeremy Swayman (G), William Lockwood (A, blessé), Logan Brown (A, blessé)

Finlande

Attaquants
Kristian Vesalainen – Aapeli Räsänen – Eeli Tolvanen
Aleksi Heponiemi – Janne Kuokkanen – Otto Koivula
Jere Innala – Joni Ikonen – Eetu Tuulola
Juha Jaaska – Joona Koppanen – Markus Nurmi
Rasmus Kupari

Défenseurs
Juuso Välimäki – Miro Heiskanen
Olli Juolevi – Henri Jokiharju
Robin Salo – Urho Vaakanainen
Kasper Kotkansalo

Gardien :
Ukko-Pekka Luukkonen

Remplaçant : Lassi Lehtinen (G). Réserviste : Niilo Halonen (G)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

libero dapibus et, ut neque. ut