Charles Bertrand fête les 100 ans de la Finlande à sa manière

613

Il y a 100 ans, jour pour jour, le 5 janvier 1918, la France reconnaissait l’indépendance d’un nouveau pays qui allait devenir une place forte du hockey : la Finlande. Le « pays des mille lacs » a un climat et une géographie qui s’y prêtent à merveille et dans le cadre des célébrations de son 100e anniversaire, la Finlande organisait le mois dernier sa version du « Winter Classic » (ou Classique hivernale) quelques jours avant la fête nationale commémorant sa déclaration d’indépendance le 6 décembre 1917.

Talviklassikko

Les duels du « Talviklassikko » entre Helsinki IFK et Jokerit Helsinki ne pouvant plus avoir lieu depuis que les deux clubs n’évoluent plus dans le même championnat ni même la même ligue, c’est donc deux rencontres qui ont eu lieu. Les Jokerit, qui fêtent leurs 50 ans, ont affronté le SKA de Saint-Pétersbourg, ce qui a permis à la KHL d’établir un nouveau record d’affluence à 17645 spectateurs.

Puis le club historique de la ville, qui fête lui ses 120 ans d’existence cette année, accueillait les Kärpät d’Oulu de Charles Bertrand, solides leaders de la ligue. Pas de record à battre du côté de la Liiga (les 36000 spectateurs de 2011 ne sont pas l’objectif) et la priorité est donnée à la visibilité et au confort des 16000 spectateurs, surtout après l’expérience du match précédent où les files d’attente trop longues ont fait rater le début du match à pas mal de supporters des Jokerit et du SKA.

 

En début de match, malgré de bonnes conditions de jeu – il fait frais et sec, le score reste longtemps vierge. Mais Kärpät pousse et tire un premier coup de semonce en trompant le gardien d’un gros slap de la ligne bleue. Après révision vidéo, les arbitres jugent que le lancer a eu lieu après la sirène annonçant la fin du premier tiers-temps. Il faut attendre la deuxième période et paradoxalement les premiers flocons pour voir Oulu prendre les devants. Les hermines inscrivent 3 buts, dont un du Français Charles Bertrand, qui retrouvent ainsi le chemin des filet après une disette de 4 matches consécutifs. Il prend ainsi les rênes du classement des buteurs (et les garde encore à ce jour) grâce à ce joli but marqué dos au but, d’un revers entre les jambes.

Loin d’être anéanti, HIFK revient au score en troisième période, alors que les pauses pour enlever la neige sont de plus en plus fréquentes. Un, deux, puis un troisième but in extremis à une minute de la fin après la sortie du gardien Niklas Bäckström.

Beau spectacle que Mikael Ruohomaa, compère de ligne de Charles Bertrand, vient finalement achever par son doublé en prolongation (4-3).

 

Heureux de jouer

Nous retrouvons l’international français après la rencontre :

« Ce but fait du bien car c’est un peu plus dur en ce moment. Il y a un tir qui passe à côté et rebondit derrière la cage, j’essaye juste de le mettre le plus rapidement possible au fond. Je n’avais jamais eu l’occasion en match officiel de jouer en extérieur. C’était vraiment plaisant mais c’est pas évident. C’était pas grave qu’il y ait de la neige, c’est même encore mieux. Très belle expérience. J’espère que j’aurais encore la chance d’en jouer.»

[Au sujet de son excellent rendement cette année:]
« Je me sens bien, on a eu une bonne préparation, je suis dans un bon environnement. C’est une très belle organisation où l’on prend bien soin des joueurs. J’ai aussi de la chance de jouer avec de très bons joueurs, alors ce n’est que du plaisir. Julius Junttila [au centre] aime bien garder un peu plus le palet, alors j’essaye de me démarquer le plus possible. Le coach met le moins de pression possible, il me demande juste d’être heureux et de jouer.»