La Hongrie récompensée de ses efforts

Dernier jour du tournoi de qualification olympique de Riga et avant la rencontre décisive entre la France et la Lettonie, la Hongrie et l'Italie s'affrontent sans véritable gros enjeu excepté le classement final du groupe et donc des JO de 2022. Grâce à leur classement IIHF quelque peu artificiel puisqu'ils sont maintenus automatiquement en élité pendant la pandémie et engrangent des points ainsi, les Italiens n'ont pas eu besoin de passer par un tour de qualification antérieur, contrairement à la Hongrie qui a sorti les…

Une affiche rare pour un scénario rare

La Hongrie n'avait plus atteint ce stade de la compétition depuis longtemps. Pour les JO de 2014 et de 2018, elle n'était pas parvenue à se qualifier pour le dernier tour de qualification en tombant contre des adversaires bien moins bien classées: la Pologne et les Pays-Bas. Cette fois, elle s'est qualifiée en battant la Grande-Bretagne chez elle. Performance de l'ère Jarmo Tolvanen, l'ancien entraineur de Dijon, vainqueur de la coupe de France 2012 et élu meilleur entraineur de Magnus deux ans plus tard. Derrière le banc,…

Un rêve en ligne de mire

Pierre-Édouard Bellemare, Antoine Roussel et Antonin Manavian ont eu la gentillesse de répondre à nos questions la veille du début du tournoi de qualification olympique 2021 de Riga. Nous avons voulu savoir dans quel état d'esprit ils abordaient individuellement et collectivement ce rendez-vous.

Des nouvelles de Yohann Auvitu (KHL)

À l'occasion de la venue cette semaine du HK Sochi, le nouveau club de Yohann Auvitu, à Helsinki contre Jokerit, nous avons eu l'occasion de rencontrer l'international français pour prendre quelques nouvelles. Après déjà un quart de la saison écoulé, Sochi occupe la cinquième place de la conférence Ouest avec une quinzaine de points (les 8 premiers se qualifient en play-offs).

Autriche – Russie (Championnats du monde, groupe A)

La Russie a beaucoup perdu pendant ses matches de préparation mais a un calendrier favorable pendant ce mondial, ce qui lui permet en quelques sortes de continuer sa préparation contre toutes les nations les moins bien classées en début de tournoi. La première victime de la machine rouge était française et a pris 7-0. La deuxième rencontre s'avère encore plus déséquilibrée entre le champion olympique et le promu, même si l'Autriche a montré pas mal d'opportunisme lors de son premier match contre la Suisse.

Suisse – Autriche (Championnats du monde, groupe A)

L'Autriche retrouve en 2018 l'élite mondiale après avoir fini 1re d'un Mondial IA qui devient d'années en années de plus en plus ouvert et concurrentiel, preuves en sont les promotions récentes de la Corée et de la Grande-Bretagne. Tout comme lors de sa dernière apparition au plus haut niveau en 2015, elle affronte pour son entrée en matière le voisin suisse et espère rééditer la même performance lors de laquelle elle avait gagné aux tirs au but. Une performance qui s'était malheureusement pour eux révélée vaine car malgré…

Charles Bertrand fête les 100 ans de la Finlande à sa manière

Il y a 100 ans, jour pour jour, le 5 janvier 1918, la France reconnaissait l'indépendance d'un nouveau pays qui allait devenir une place forte du hockey : la Finlande. Le « pays de mille lacs » a un climat et une géographie qui s'y prêtent à merveille et dans le cadre des célébrations de son 100e anniversaire, la Finlande organisait le mois dernier sa version du « Winter Classic » (ou Classique hivernale) quelques jours avant la fête nationale commémorant sa déclaration d'indépendance le 6 décembre 1917.

Belarus – France, EIHC tournoi de Bled, Slovénie

Les deux équipes avaient conclu le dernier mondial avec une rencontre gagnée 5-2 par les Biélorusses. Depuis, les deux ont vécu la désillusion des tournois de qualification olympique. Désillusion d'autant plus cruelle pour le Belarus qu'il était pays hôte d'un tournoi et qu'il a vu s'envoler la qualification aux tirs au but (contre la Slovénie).

Russie – États-Unis (Mondiaux 2016, médaille de bronze)

Le match pour la médaille de bronze est souvent un défi pour la motivation des joueurs. L'équipe qui s'impose est celle qui a les ressources mentales pour rebondir après un échec si près du but en demi-finale. Mais pour la Russie, organisatrice de la manifestation et qui avait lancé une grande campagne marketing autour de la Machine Rouge (Krasnaya Mashina, en référence au surnom donné à l'équipe soviétique), cette médaille de bronze devant son public ferait office de lot de consolation indispensable.

Russie – États-Unis (Mondiaux 2016, médaille de bronze)

Le match pour la médaille de bronze est souvent un défi pour la motivation des joueurs. L'équipe qui s'impose est celle qui a les ressources mentales pour rebondir après un échec si près du but en demi-finale. Mais pour la Russie, organisatrice de la manifestation et qui avait lancé une grande campagne marketing autour de la Machine Rouge (Krasnaya Mashina, en référence au surnom donné à l'équipe soviétique), cette médaille de bronze devant son public ferait office de lot de consolation indispensable.