Brest – Angers (Coupe de France, Seizièmes de finale)

404

Pas de miracle 

Avant une rencontre importante en championnat samedi, Brest retrouve Angers en seizième de finale de Coupe de France. Loin d’être favoris, les Bretons restent sur trois défaites consécutives en championnat. Mais on se souvient qu’il y a deux ans ils avaient été en mesure de contredire les pronostics.

L’entraîneur d’Angers; Brennan Sonne; fait le choix de titulariser le jeune Isaac Charpentier dans les buts tandis que Sylvain Codère reste fidèle à Carmine Guerriero. On aurait pourtant pu penser qu’Alexis Neau aurait sa chance face à son ancienne équipe. Les deux coachs adoptent cependant une rotation à quatre lignes en attribuant une double présence à deux des meilleurs attaquants : Taylor Makin (Brest) et Clément Masson (Angers).

Ce sont d’ailleurs ces deux joueurs qui inscrivent les premiers buts de la rencontre. Makin profite d’un bon pressing de sa part et de ses coéquipiers autour du but de Charpentier pour glisser le palet sous les jambières du jeune gardien (1-0 à 5’15’’). La réponse angevine est rapide. Masson est le premier sur un rebond relâché dans l’enclave par Guerriero après une tentative de Robin Gaborit. L’attaquant de poche égalise d’un revers puissant (1-1 à 6’57’’).

Le cerbère des Albatros est davantage en réussite en fin de période avec un arrêt couché spectaculaire sur Matt Carter qui permet à Brest de tenir le nul à la fin des premières vingt minutes.

Les deux équipes s’échangent ensuite deux réalisations inscrites en supériorité numérique. Angers prend pour la première fois les commandes après un lourd lancer de Bouchard que Guerrierro repousse mais ne bloque pas. Gaborit est plus prompt que la défense bretonne et pousse le palet au fond du but (1-2 à 23’43’’). Moins d’une minute plus tard, la marque est nivelée par un lancer sur réception de Kivimäki qui troue Charpentier (2-2 à 24’28’’).

La rencontre s’emballe puisque Gaborit s’offre un doublé de manière strictement identique dans la minute suivante : lancer massif de Bouchard, rebond laissé par Guerriero repris devant l’enclave (2-3 à 25’57’’).

Les Albatros bénéficient de deux jeux de puissance mais n’en exploitent aucun. Les Ducs sont même relativement tranquilles. Trop prudent, Brest joue ses supériorités avec un manque de vivacité et parfois trop de temporisation, ce qui se traduit par un déficit en tirs adressés sur Charpentier malgré le positionnement de Kivimäki en artilleur.

Avec un but d’avance à l’amorce de la dernière période, les Ducs confirment la logique sportive en inscrivant le but du break par Matt Carter (2-4 à 44’46’’). Brest réagit de manière éparse par la suite, souvent sur des incursions en solitaire. L’impuissance locale est flagrante sur l’ultime supériorité bretonne (54’40’’) totalement inopérante avec des Angevins qui arrivent premiers sur la plupart des palets.

Angers parachève sa victoire et sa qualification en toute fin de rencontre par un lancer précis et puissant de Bouchard qui crucifie plein axe Guerriero (2-5 à 58’28’’).

Pas de nouvel exploit pour Brest. Malgré une bonne résistance jusqu’à l’amorce du deuxième tiers, Angers a fait la différence en gérant mieux ses supériorités numériques notamment en exploitant les rebonds laissés par Guerriero. Le portier brestois a sorti de bons arrêts mais a montré une faiblesse certaine sur des tirs repoussés plein axe, chose que l’on n’avait pas encore vu sur ses matchs de Division 1. À sa décharge, ses défenseurs n’ont pas toujours été prompts à éloigner ces palets errants.

Ce n’était de toute façon pas le match le plus important de la semaine pour les Bretons. L’objectif demeure la victoire impérative face à l’équipe du Mont-Blanc qu’ils accueillent samedi. Après quatre défaites consécutives, une série que l’on n’a pas vu depuis plusieurs années à la pointe bretonne, il est temps de repasser la marche avant.

 

Brest – Angers 2-5 (1-1, 1-2, 0-2)
Mardi 23 octobre 2018 à 20h00 au Rïnkla Stadium. 589 spectateurs
Arbitrage de Pierre Dehean assisté de Charles-Édouard Salmon et Thomas Honoré.
Pénalités : Brest 10′ (0’, 8’, 2’), Angers 12′ (2’, 6’, 4’).

Évolution du score :
1-0 à 05’15’’ : Makin assisté de Kivimäki et Piispanen
1-1 à 06’57’’ : Masson assisté de Gaborit
1-2 à 23’43’’ : Gaborit assisté de Bouchard et Gagnon (sup. num.)
2-2 à 24’28’’ : Kivimäki assisté de Piispanen et Pesjak (sup. num.)
2-3 à 25’57’’ : Gaborit assisté de Bouchard et Coulombe (sup. num.)
2-4 à 44’46’’ : Carter assisté de Masson et Coulombe
2-5 à 58’28’’ : Bouchard assisté de Henderson et Levesque

Brest

Attaquants :
Nicolas Thos – Graham Avenel – Jonathan Avenel (C)
Taylor Makin – Gatis Sprukts – Justin Bernier
Nathan Bernier – Jan Krivohlavek – Dimitri Motreff
[Makin] – Markus Piispanen – Samuli Kivimäki

Défenseurs :
Aurélien Gréverend (A) – Alexandre Perron-Fontaine (A)
Miha Pesjak – Nicolas Favarin
Gaëtan Cannizzo – Baptiste Bruyas

Gardien :
Carmine Guerriero

Remplaçants : Alexis Neau (G), Maxime Foulon.

Angers

Attaquants :
Robin Gaborit (A) – Brian Henderson – Clément Masson
Mathieu Guertin – Cody Campbell – Danick Bouchard
Matt Carter – Maxime Lacroix (A) – [Masson]
Loïc Farnier – Marius Serer – Gauthier Gibert

Défenseurs :
Patrick Coulombe (C) – Justin Hamonic
Mathieu Gagnon – Marc-André Lévesque
Gary Lévèque – Kevin Igier
Arnaud Faure

Gardien :
Isaac Charpentier.

Remplaçant : Stefan Fauvel (G). Absents : Julien Albert, Florian Hardy (blessé).

Les commentaires sont fermés.