Les Bleues accrocheuses, les jumelles irrésistibles

560

La pause internationale de novembre ne concerne pas seulement les sélections masculines, mais également féminine. L’équipe de France féminine était d’ailleurs à Budapest cette semaine.

Invaincues dans le temps réglementaire

Si les nouveaux Bleus de l’ère Bozon ont lancé leur saison avec un premier tournoi à Minsk, les Bleues de Grégory Tarlé en sont en revanche à leur deuxième de l’exercice après quatre matchs très accrochés contre la Suisse en août dernier à Albertville. Cette fois-ci, les Bleues étaient conviées au tournoi des 6 nations en Hongrie avec 3 matchs au programme, la compétition étant divisée en deux poules.

Mercredi, la Slovaquie était le premier adversaire des Françaises, et les Slaves ont mené 2-0 après 40 minutes. Mais dans le dernier tiers-temps, Lara Escudero (photo ci-dessus), d’un tir du poignet précis, a réduit le score, entretenant l’espoir d’une égalisation. En fin de match, Caroline Lambert, la gardienne titularisée pour cette rencontre, a déserté ses filets pour une joueuse supplémentaire, un choix payant puisque Lore Baudrit a permis à la France d’arracher la prolongation en marquant à 46 secondes de la fin, l’attaquante de Björklöven reprenant de volée un engagement gagné par les Bleues. C’est toutefois les Slovaques qui l’ont emporté en prolongation, grâce à un but vainqueur de Janka Hlinková, qui avait déjà inscrit une réalisation durant ce match.

Résume vidéo France – Slovaquie :

Vendredi, la deuxième rencontre opposait la France à la Norvège. Les Bleues ont mené au score trois fois durant ce match. Marie-Pierre Pelissou a ouvert la marque en profitant d’un rebond sur un tir initial de Gwendoline Gendarme. Puis en deuxième période, Angelina Massot a doublé la mise en insistant sur le but de Mia Christine Isdahl. Enfin, Clara Rozier a inscrit le 3-1 après une subtile interception et un tir parfaitement croisé. Les Norvégiennes sont tout de même parvenues à égaliser à 3-3, puis à remporter le match en temps supplémentaire grâce à Emilie Kruse. Les Bleues ont donc subi deux revers consécutifs en prolongation.

Résumé vidéo Norvège – France :

Malgré ces deux défaites, la France, invaincue dans les 60 minutes, a réussi à éviter la dernière place du tournoi, au bénéfice d’une probante victoire contre la Chine sur le score sans appel de 6-0. Après une première période vierge, les Bleues ont passé la seconde dès le deuxième tiers-temps avec des réalisations de Lara Escudero, Clara Rozier (toutes deux créditées d’un doublé), Betty Jouanny et un dernier but somptueux inscrit par Héloïse Fournier, qui a enrhumé quelques Chinoises avant de loger le puck dans la lucarne.

La prochaine étape préparatoire de l’équipe de France féminine se déroulera du 10 au 16 décembre 2018 à Pribram en Tchéquie. Le programme y sera relevé puisque les Bleues y affronteront les Tchèques, de nouveau la Norvège ainsi que la Russie. Histoire de plonger un peu plus dans le niveau de l’élite mondiale, que la France rejoindra en avril 2019 en Finlande.

Les jumelles Aurard irrésistibles

Les sœurs Aurard, Anaïs et Chloé, toutes deux championnes du monde D1 en 2015 avec la sélection U18, n’étaient pas du voyage à Budapest. Et pour cause, elles sont expatriées depuis plusieurs années maintenant aux États-Unis, où elles brillent particulièrement. Anaïs Aurard, gardienne, évolue à St. Norbert College, dans le Wisconsin, son équipe est engagée en section DIII sur le circuit universitaire américain, la NCAA. Elle y détient un pourcentage d’arrêts de 91,7% pour une moyenne de buts encaissés de 2.52. Ces bonnes performances, si elles se poursuivent dans le temps, devraient lui permettre de toquer à la porte de la sélection nationale, elle qui a systématiquement fait les frais des coupes d’effectif en vue des Mondiaux.

Chloé Aurard est elle à la Northeastern University de Boston, dans le Massachusetts qui est un des berceaux du hockey aux USA. Et elle réalise un début de saison remarquable avec 15 points (4 buts / 11 passes) en 12 rencontres, évoluant notamment aux côtés d’une pointure, la Suissesse Alina Müller. Chloé Aurard est la deuxième meilleure marqueuse de son équipe mais aussi la deuxième meilleure marqueuse de la division Hockey East en NCAA.

Contre New Hampshire samedi, elle a distillé 4 passes durant un même match, performance qui n’était plus arrivée à une joueuse des « Howlin Huskies »… depuis 15 ans ! Et elle a été élue meilleure joueuse de la semaine dans la division Hockey East. Bref, elle épate la galerie avec ses coéquipières, en témoignent les vidéos ci-dessous.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :