Skellefteå – Plzen (CHL, quart de finale aller)

145

Voilà les quarts de finale de la Champions Hockey League 2018-2019 avec les huit dernières équipes encore en lice. Parmi elles, on retrouve deux équipes qui éprouvent des difficultés dans leur championnat national, les Suédois de Skellefteå et les Tchèques de Plzen.

Skellefteå est 10e de SHL, et le SAIK a difficilement éliminé les Norvégiens du Storhamar de Patrick Thoresen lors du tour précédent de CHL. L’équipe regorge de personnalités qui ont fait le succès du club par le passé mais elle semble s’être finalement reposée sur ses acquis. Pour Plzen, ce n’est guère mieux en Extraliga puisque les Indiens sont actuellement neuvièmes, même s’ils n’ont fait qu’une bouchée de Bolzano en huitième de CHL. Autant dire que ce quart de finale européen tombe à pic pour se remobiliser, d’un côté comme de l’autre.

Dans une ambiance très calme (une fois de plus en CHL…) avec les 1500 spectateurs comptabilisés, le match débute sur un tempo très modéré, en dépit des premières fautes tchèques dont une pour surnombre. Avec quatre minutes d’avantage numérique dans les 11 premières minutes du match, Skellefteå a davantage la possession du puck, mais un trop-plein de confiance va les perturber. Jonathan Pudas perd bêtement le puck en zone neutre au bénéfice de Matyáš Kantner qui sert plein champ Milan Gulaš, le capitaine de Plzen réussit alors à se défaire des quatre Suédois autour de lui (!) et frappe du revers dans la lucarne, but magnifique ! Skellefteå tente de réagir, et on croit à une égalisation lorsque Bud Holloway tire dans un angle ouvert. Mais le palet frappe le montant et en ressort sans passer la ligne de but, ce que confirmera la vidéo au corps arbitral.

Les Suédois écopent de leur première pénalité dans le deuxième tiers-temps. Plzen ne marque pas mais les hommes de Ladislav Cihak vont ensuite connaître un temps fort avec deux buts à la clef… en l’espace de trois minutes. Patrik Norén subit la pression de Matyáš Kantner et lui cède le palet (une nouvelle erreur défensive), Kantner se présente seul, frappe… mais loupe le palet, cette feinte involontaire perturbe le gardien du SAIK Mantas Armalis et Kantner en profite pour glisser le puck entre les jambes, cette fois il fait mouche ! Les Suédois sont dans le dur, surtout face au premier bloc tchèque avec Gulaš à la baguette qui réalise de belles actions collectives. Mais c’est finalement Petr Kodýtek, en profitant d’un rebond, qui triplera la mise : 0-3. Temps-mort suédois.

Durant cette deuxième période, il y aura bien des réactions suédoises, mais vaines face à des Tchèques qui bouchent les angles, à l’image de David Kvasnička qui se sacrifie sur un tir. Et lorsque ce n’est pas l’arrière-garde, c’est au tour du portier Dmitri Milchakov de tenir la maison, Aaltonen, Möller et Pettersson se casseront les dents devant lui.

En menant de trois buts à l’extérieur après 40 minutes de jeu, on croit alors que les Tchèques sont en passe de réaliser une sacrée opération dans ce quart de finale. Avant que le Skellefteå AIK ne réalise un improbable come-back dans le dernier quart d’heure. Andreas Wingerli lance Juhamatti Aaltonen qui déborde côté droit et décoche un tir parfaitement croisé : 1-3. On retrouve Aaltonen à la 53e minute, qui se débarrasse habilement en zone neutre de Němec et sert Linus Lindström : 2-3. Enfin, à trois minutes de la fin, Linus Lindström est posté côté droit et réalise un parfait tir du poignet, sans que le défenseur Kvasnička en opposition et le gardien Milchakov ne puissent le contrer : 3-3 !

Skellefteå revient de loin, et c’est le moins que l’on puisse dire, et préserve ses chances de qualification pour le match retour dans une semaine en Tchéquie. Et Plzen passe évidemment à côté d’un bénéfice non négligeable qui s’est finalement évaporé. Match nul, puck au centre.

 

Skellefteå AIK – HC Plzen 3-3 (0-1, 0-2, 3-0).
Mardi 4 décembre 2018 à 18h00 à la Skellefteå Kraft Arena. 1570 spectateurs.
Pénalités : Skellefteå 8′ (0′, 4′, 4′), Plzen 10′ (6′, 0′, 4′).
Tirs : Skellefteå 37, Plzen 27.

Évolution du score :
0-1 à 11’20 : Gulaš assisté de Kantner
0-2 à 25’17 : Kantner
0-3 à 28’22 : Kodýtek assisté de Straka et Kvasnička
1-3 à 47’25 : Aaltonen assisté de Wingerli et Alm
2-3 à 52’55 : L. Lindström assisté de Aaltonen et Djuse
3-3 à 57’06 : L. Linström assisté de Granberg et Alm

Skellefteå AIK

Attaquants :
Robin Alvarez – Adam Pettersson (+1) – Bud Holloway (+1)
Joakim Lindström (-1) – Mathis Olimb (-2) – Oscar Möller (-1)
Jimmie Ericsson (+1, 2′) – Linus Lindström (+2) – Juhamatti Aaltonen (+2)
Edwin Hedberg (-1) – Albin Sundsvik (-2) – Andreas Wingerli
Linus Hedman

Défenseurs :
Emil Djuse (+1, 4′) – Petter Granberg (+2)
Jonathan Pudas – Patrik Norén (-1)
Filip Berglund (-1) – Fredrik Lindgren (2′)
Johan Alm (+1)

Gardien :
Mantas Armalis

Remplaçant : Gustaf Lindvall (G).

HC Plzen (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Miroslav Indrák (-2, 2′) – David Stach (-1) – Milan Gulaš
Denis Kindl – Jaroslav Kracík (-1) – Vojtech Nemec (-1)
Petr Straka (+1, 6′) – Petr Kodýtek (+2, 2′) – Jan Eberle (+1)
Matyáš Kantner (+1) – Miroslav Preisinger – Jakub Pour

Défenseurs :
Peter Cerešnák (+1) – David Kvasnička (+1)
Nicholas Jones (-2) – Lukáš Pulpán (-1)
Lukáš Kanák – Roman Vráblík (+1)

Gardien :
Dmitri Milchakov

Remplaçant : Dominik Frodl (G).

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

%d blogueurs aiment cette page :