Lyon – Strasbourg (Ligue Magnus, 24e journée)

3

Le scénario est cruel. Encore troisièmes de Ligue Magnus il y a quelques semaines, les Lions ont rétrogradé à la neuvième place du classement et se retrouvent en mauvaise posture à la mi-saison. Ils se voient dans l’obligation de décrocher les 3 points face à Strasbourg sous peine de voir une fois de plus le peloton de tête s’échapper. Mais rien ne sera simple contre des Alsaciens dont il est toujours difficile de se défaire. Les Strasbourgeois débarquent en effet en confiance, eux qui sortent d’une grosse victoire contre les Rapaces de Gap (4-2). L’Étoile Noire a alterné le bon et le beaucoup moins bon depuis le début de saison mais l’équipe de Daniel Bourdages a dernièrement produit de bonnes performances et su causer bien du tort aux ténors du championnat.

Les deux équipes mettent du rythme dans le début de partie et restent disciplinées. À la 11e minute, Kalvis Ozols de loin pour les Lions met le portier à contribution mais son lancer est bien stoppé. Quatre minutes plus tard, Arturs Mickevics se rend coupable d’un cinglage et laisse les siens en infériorité. Les Alsaciens ne vont pas laisser passer cette occasion et Danny Potvin ouvre la marque pour l’Étoile Noire (17’00 : 0-1).

À peine deux minutes après le début du deuxième tiers, Martins Lavrovs est envoyé en prison pour une obstruction. Une nouvelle fois, les Strasbourgeois ne vont pas se faire prier en powerplay. Loïc Chabert trompe Rok Stokanovic (22’55 : 0-2). C’est au tour des Alsaciens d’être pénalisés (accrocher de Chapuis). Les Lions poussent et sont récompensés. Sur un lancer de Martins Lavrovs, Di Dio Balsamo est parfaitement placé pour la déviation et trompe Tomas Hiadlovsky (28’49 : 1-2). Les Lions sont bien mieux dans ce deuxième tiers et égalisent grâce à un but heureux de Tomas Andres (36’28 : 2-2). Lyon a fait le plus dur mais se fait surprendre en défense ; les Strasbourgeois reprennent l’avantage par Loïc Chabert (37’24 : 2-3).

Les Lions continuent de pousser pendant la troisième période pour revenir à la marque. Réduits à 4 contre 5 sur la glace après une pénalité appelée contre Rok Stojanovic, ils résistent et peuvent repartir de l’avant. La révolte vient une nouvelle fois de Cédric Di Dio Balsamo qui ramène les siens à égalité à huit minutes du terme (51’50 : 3-3). À la 58e minute, Vincent Llorca n’est pas loin de donner l’avantage aux Lions mais voit son tir frôler le montant strasbourgeois.

Lyonnais et Strasbourgeois vont devoir s’expliquer en prolongation. Après 42 secondes de jeu, le capitaine strasbourgeois Michal Duras est pénalisé et laisse aux Lions l’occasion de sceller le sort de cette partie. Lubomir Dinda, bien placé, décoche un missile qui ne laisse aucune chance au portier alsacien. Les Lions ont souffert mais décrochent finalement la victoire et 2 points importants dans la course aux playoffs.

Désignés joueurs du match : Cédric Di Dio Balsamo pour Lyon et Loïc Chabert pour Strasbourg.

Commentaires d’après-match (communiqué de presse du LHC)

Cédric Di Dio Balsamo (attaquant de Lyon) : « Cela faisait 2 semaines que je n’étais pas là, 6 matchs au total manqués, et ça faisait du bien de retrouver la glace. Je faisais mon retour ce soir et je voulais plus que tout aider l’équipe. Ça a été positif et j’en suis ravi. La motivation et l’excitation de rejouer ont fait la différence et c’est tant mieux. Nous avons un bon match dans l’ensemble, malgré quelques erreurs mais nous n’avons jamais douté quand nous étions menés et ce sont 2 points importants de pris ce soir. »

 

Lyon – Strasbourg 4-3 après prolongation (0-1, 2-2, 1-0, 1-0)
Jeudi 6 décembre 2018 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 1653 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay et Damien Bliek assistés de Frédéric Peurière et Nicolas Constantineau.
Pénalités : Lyon 16′ (8′, 2′, 6′, 0′) ; Strasbourg 10′ (2′, 4′, 2′, 2′).
Tirs : Lyon 58 (16, 20, 19, 3) ; Strasbourg 27 (10, 9, 8, 0).

Évolution du score :
0-1 à 17’00 : Potvin assisté de Prier et Zion (sup. num.)
0-2 à 22’55 : Chabert assisté de Prier et Hiadlovsky (sup. num.)
1-2 à 28’49 : Di Dio Balsamo assisté de Lavrovs et Llorca (sup. num.)
2-2 à 36’38 : Andres assisté de Llorca
2-3 à 37’24 : Chabert assisté de Morillon
3-3 à 41’50 : Di Dio Balsamo assisté d’Andres et Essery
4-3 à 62’44 : Dinda assisté de Verbeek

Lyon

Attaquants :
Julien Correia – Jaka Ankerst – Arturs Mickevics
Cédric Di Dio Balsamo – Kyle Essery (A) – Tomas Andres
Pierre Robert – Quentin Berthon – Valentin Michel
Martins Lavrovs – Ryan Verbeek – Daniil Kulikov

Défenseurs :
Jules Breton ou Cédric Custosse – Vincent Llorca
Kalvis Ozols – Lubomir Dinda
Alexandre Pascal

Gardien :
Rok Stojanovic

Remplaçants : Olivier Richard (G), Killian Lairet. Absents : Tyler Ferry, Thomas Roussel, Sébastien Delemps.

Strasbourg

Attaquants :
Loïc Chabert – Ondrej Havlicek – Michal Duras (C)
Danny Potvin – Paul-Michael Zion – Dylan Denomme
David Fritz-Dreyssé – Dominik Fujerik – Julien Burgert (A)
Anthony Goncalves – Romain Chapuis – Maël Lecomte

Défenseurs :
Radek Deyl (A) – Colin Morillon
Scott Prier – Aurélien Vinals
Maxime Delplanque – Vojtech Zadrazil

Gardien :
Tomas Hiadlovsky

Remplaçants : Adrien Vazzaz (G), Romain Bureau. Absents : Miha Logar (blessé), Aurélien Chausserie-Laprée (Mondiaux U20), Hugo Sarlin (Mondiaux U20), Samuel Rousseau (Mondiaux U20).

Les commentaires sont fermés.

tempus Phasellus Praesent dapibus dictum mattis commodo libero luctus id, ultricies