Suisse – Russie B (Lucerne Cup, finale)

59

La Suisse n’aura pas d’autre temps de préparation avant le stage des championnats du monde puisque les convocations de février doivent être réservées à des jeunes. Cette Lucerne Cup devait donc permettre à Patrick Fischer de tester son équipe dans une configuration optimale (les exilés nord-américains en moins) avec douze médaillés d’argent des Mondiaux de Copenhague. Les ailiers d’énergie Tristan Scherwey et Christoph Bertschy ont été intégrés pour cette finale.

Leonardo Genoni prend la place de Berra et il doit vite s’incliner car le round d’observation ne dure pas. Les Russes élèvent le rythme, et dès la cinquième minute, Denis Alekseev convertit la passe en retrait de Vladimir Tkachyov. Deux accrochages d’Ilyn et Li permettent à la Suisse d’égaliser à 5 contre 3 grâce à Denis Hollenstein, critiqué hier pour sa prestation décevante et « promu » en première ligne ce soir sans vraiment convaincre le reste du temps.

La Suisse replonge rapidement à cause d’erreurs défensives. Un palet mal sorti de la zone, et la passe transversale de Daniil Ilyn est puissamment reprise par un tir lointain d’Atyom Zub. Deux minutes plus tard, une mauvaise relance de Lukas Frick arrive directement sur Vladimir Tkachyov qui feinte parfaitement Genoni en un-contre-un.

La Nati tue une double infériorité numérique en début de deuxième période et se procure une bonne occasion quand Rüfenacht sort un palet de la bande pour Ambühl. Mais c’est la première ligne russe Kruchinin–Zernov–Mikheyev qui reste la plus dangereuse sur la glace. Le troisième tiers-temps a tout juste commencé qu’Aleksei Kruchinin marque sur une passe transvrsale de Zernov, qui a intercepté un palet encore perdu par les Helvètes. La sortie très précoce du gardien, à quatre minutes de la fin, aura pour seule conséquence un but en cage vide d’Oleg Li qui porte le score final à 1-5.

Les joueurs suisses ne se sont guère mis en évidence à domicile et sont loin du niveau attendu pour un championnat du monde. En face, ce n’était « que » la Russie B, mais ce pays a encore montré la richesse de son réservoir. L’équipe « olympique » entraînée par Oleg Bratash remporte son second tournoi international de la saison après la Deutschland Cup. Le sélectionneur « A » Ilya Vorobyov sait qu’il peut piocher à tout moment dans cette réserve de luxe.

 

Suisse – Russie B 1-5 (1-3, 0-0, 0-2)
Vendredi 14 décembre 2018 à 20h15 à l’Eiszentrum de Lucerne. 3119 spectateurs.
Arbitrage de Mark Lemelin (USA) et Alex Dipietro (SUI) assistés de Roman Kaderli et Dominik Altmann (SUI).
Pénalités : Suisse 6′ (0′, 4′, 2′) ; Russie B 14′ (6′, 6′, 2′).
Tirs : Suisse 32 (13, 7, 12) ; Russie B 24 (9, 6, 9).

Évolution du score :
0-1 à 04’46 : Alekseev assisté de Tkachyov
1-1 à 10’36 : Hollenstein assisté de Rüfenacht et Loeffel (double sup. num.)
1-2 à 14’19 : Zub assisté d’Ilyin et Rykov
1-3 à 16’05 : Tkachyov
1-4 à 40’22 : Kruchinin assisté de Zernov
1-5 à 56’14 : Li (cage vide)

Suisse

Attaquants :
Denis Hollenstein – Joël Vermin – Damien Brunner
Reto Suri (-2) – Grégory Hofmann (-2) – Lino Martschini (-3)
Simon Moser (-1) – Andres Ambühl – Thomas Rüfenacht (-1, 2′)
Tristan Scherwey (-3, 2′) – Noah Rod (-2) – Christoph Bertschy (-2)

Défenseurs :
Patrick Geering (-3) – Raphael Diaz (C, -3)
Joël Genazzi – Romain Loeffel
Samuel Kreis (-1) – Andrea Glauser (-1, 2′)
Christian Marti (-1) – Lukas Frick (-1)

Gardien :
Leonardo Genoni [sorti de 55’48 à 56’14]

Remplaçant : Reto Berra (G). En réserve : Reto Schäppi, Christian Baltisberger.

Russie B

Attaquants :
Aleksei Kruchinin (+2) – Denis Zernov (+1, 2′) – Ilya Mikheyev (+1)
Oleg Li (+1, 2′) – Mikhail Maltsev (+1) – Anton Burdasov (+1)
Vladimir Tkachyov (+2) – Denis Alekseev (+2) – Aleksandr Khokhlachyov (+1, 2′)
Danil Veryaev – Daniil Ilyin (+1, 2′) – Nikita Mikhaïlov (+1)
Andrei Chibisov (+1, 2′)

Défenseurs :
Nikolai Demidov (+1, 2′) – Artyom Zemchyonok (C, +1)
Artyom Zub (+1) – Aleksei Bereglazov (2′)
Rushan Rafikov (+3) – Vladislav Provolnev (+3)
Yegor Rykov (+1)

Gardien :
Ilya Konovalov

Remplaçant : Vladislav Podyapolsky (G). En réserve : Roman Abrosimov, Damir Sharipzyanov, Artyom Fyodorov, Damir Zhafyarov.

Les commentaires sont fermés.

adipiscing leo vulputate, fringilla et, dapibus Aenean