Division 1 (25e journée) : les huit finalistes connus

Photographie : Denis Broyer
899

Ce n’est pas si courant dans ce championnat toujours extrêmement ouvert, mais les huit qualifiés pour les play-offs sont connus avant même la dernière journée, où il sera tout de même question pour ces équipes d’obtenir la meilleure place.

Trois équipes avaient composté leur billet avant cette 25e journée. Parmi celles-ci, le leader Cergy-Pontoise qui se déplaçait sur la glace de la lanterne rouge Clermont-Ferrand pour le choc des extrêmes. Pas de surprise avec des Jokers qui ont remporté chaque période et Lino Chimienti qui s’octroie un troisième blanchissage dans la saison. Les buteurs sont Jeff Corbett, Timothée Franck et Pierre-Charles Hordelalay. Les joueurs du Val d’Oise préparent les play-offs avec sérieux, ils restent sur 14 matchs à au moins un point, dont 11 victoires (0-3).

Le dauphin Neuilly sur Marne accueillait les Albatros de Brest pour une très belle affiche qui s’est révélée serrée. Les Bisons menaient dans la troisième période quand Quentin Berthon marqua le but égalisateur à une minute et six secondes de la sirène. C’est finalement Cam Marks qui offre la victoire aux Franciliens après une trentaine de secondes de prolongation. Ce point acquis suffit au bonheur des Bretons qui accèdent aux play-offs et restent dans la course pour l’avantage de la glace car ils sont présentement quatrièmes du championnat. Après avoir frôlé le pire suite à un début de saison totalement raté, il faudra se méfier de cette équipe qui n’a plus de complexes (4-3 a.p).

Les Drakkars de Caen étaient la dernière équipe assurée de disputer les séries. Le parcours demeure toutefois sinusoïdal avec une défaite, sur la glace de Strasbourg cette fois-ci. La différence s’est faite dans la période inaugurale avec des buts de Jan Pardavy fils, et le remuant Espagnol Alejandro Burgos Ramires. Le but de Loup Benoit en fin de match s’est avéré insuffisant. Les Normands ne jouent pas sans enjeu, et ce revers les fait quitter le top-4, synonyme d’avantage de la glace. L’Étoile Noire ne pouvait déjà plus prétendre aux play-offs, mais elle reste pour le moment en position de poule de maintien, avec un espoir de salut en cas de victoire ou de défaite bonifiée la semaine prochaine à Tours, si l’un des concurrents directs trébuche.

On retrouve les Remparts de Tours justement, qui sont allés chercher leur place sur la glace de Cholet. Ils n’ont pas vraiment été inquiétés par des Dogs qui déclinent en cette année 2020, après de belles promesses à l’automne. Avec deux buts et deux mentions, le Letton Roberts Jekimovs, qui a goûté à la Magnus en début de saison du côté de Gap, est l’un des principaux artisans du succès des Tourangeaux. Sans les trois points de retrait, ils occuperaient actuellement la troisième place du championnat, une place qui demeure accessible en cas de scénario favorable lors de la dernière journée. Quant aux Choletais, cette défaite les condamne à disputer la poule de maintien, avec Montpellier, Clermont-Ferrand, et une équipe toujours à déterminer (3-7).

Cette équipe ne sera ni Nantes, ni Dunkerque. Un duel de Corsaires se disputait au Petit-Port, et la dynamique actuelle chez les Nantais s’est confirmée. Après une entame de partie couronnée par des réalisations de Matej Hamrak et Alexandre Perron-Fontaine, ils ont toutefois laissé les Nordistes revenir grâce à Kévin Altidor et Adam Young. Espoir court pour eux car Frédéric Bergeron y est allé de son doublé et Édouard Dufournet a conclu la marque (5-2). Avec quatre victoires de série, Nantes a passé la seconde au bon moment dans ce championnat, et laissé les Dunkerquois dans l’expectative d’autres résultats de la journée.

Mais les étoiles se sont finalement alignées pour les hommes d’Antoine Richer. Il fallait pour ce faire jeter un oeil du côté des montagnes, avec les Éléphants de Chambéry qui recevaient les Yétis du Mont-Blanc. Ils ont ouvert le score grâce au Grenoblois Dylan Fabre mais les Yétis sont revenus dans la partie et le score était de deux partout au moment du dernier entracte. Ils s’offrent finalement un succès en déplacement grâce à Eric Léger, Ville Vepsälainen et un dernier but en cage vide pour Arthur Devouassoux (5-2). Cette victoire permet à Mont-Blanc d’occuper la troisième place du championnat et d’avoir le destin de l’avantage de la glace au bout de leur palette. Pour les Chambériens en revanche, c’est la soupe à la grimace : ils sont éliminés de la course aux play-offs au profit de Dunkerque, et restent menacés par la poule de maintien.

Il en va de même, mais avec une trajectoire inverse pour les Spartiates de Marseille. À l’instar de Strasbourg, les Provençaux avaient déjà dit au revoir aux séries et jouaient pour assurer leur maintien. Et comme les Alsaciens, ils signent une victoire importante lors du derby du Sud-Est sur la glace de Montpellier. Sean McGovern ouvre le score avant que Vladislav Lomakin n’égalise. Mais Nicolas Deshaies redonne l’avantage à Marseille dans les dix dernières minutes et Michael Floodstrand termine le travail en cage vide (1-3).

Au bilan de la journée, Mont-Blanc, Brest, Tours, Nantes et Dunkerque malgré la défaite, rejoignent Cergy Pontoise, Neuilly-sur-Marne et Caen en play-offs. Ne reste plus qu’à déterminer le tableau des confrontations.

En bout de classement, les Dogs de Cholet rejoignent Montpellier et Clermont-Ferrand dans la charrette de la poule de relégation. Reste alors à déterminer qui sera le quatrième larron, entre Chambéry, Marseille et Strasbourg. Deux équipes seront en vacances au soir de la 26e journée, une dernière devra batailler pour rester en Division 1. La bataille s’effectuera à distance avec Marseille qui accueillera Nantes tandis que Chambéry et Strasbourg seront en déplacement, respectivement à Brest et Tours.

Résultats et classements de division 1

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

Lorem lectus porta. neque. dictum ante. consectetur diam eleifend libero