Gap – Briançon (Ligue Magnus, 44e journée)

213

Le championnat conclut sa saison régulière et détermine les places qualificatives pour les play-offs. C’est avec un derby haut-alpin que les Gapençais jouent leur qualification. La victoire est obligatoire pour pouvoir devancer Anglet. L’effectif est affaibli par les blessures et en premier lieu par celle du portier n°1. Sebastian Ylönen ne reviendra pas cette saison. C’est donc le jeune Nans Blanc qui est sélectionné ce soir pour faire office de doublure derrière Jimmy Darier dans les cages. L’attaque est impactée par les blessures de Fabien Colotti et Patrik Wronka.

De son côté, Briançon termine bon dernier et ne peut plus espérer grand-chose mais l’envie de bien faire est toujours d’actualité pour honorer ce défi des Hautes Alpes qui a toujours une saveur particulière. Le club a allégé l’effectif et le gardien titulaire Jiri Blazek n’est pas non plus présent… et pour cause puisqu’il sera officialisé le lendemain comme joker médical de Gap ! Les rouges sont donc handicapés par un effectif réduit (17 joueurs) et qui a la dernière position dans l’efficacité en avantage numérique (13,6%).

Le match part en vitesse avec une première installation en zone offensive par les Diables rouges. Gap répond au défi avec un bon patinage. Il n’y a pas d’occasion notable à signaler. Les deux équipes patinent fort mais ne trouvent pas d’ouverture. Il faut un premier power-play gapençais pour solliciter le gardien visiteur Raphaël Sanyas. Mickevics s’avance, shoote dans les bottes du portier (4’55), et trouve le poteau sur son troisième essai (5’40). C’est Sanyas qui tient son équipe durant cette phase. Gap ne parvient pas à concrétiser ce temps fort. Les Briançonnais s’appuient sur leur jeu ultra-agressif et un brin violent. Ils parviennent pour le moment à tenir les bleus en respect. McCormick marque même sur leur premier tir important. Le lancer sous la barre est en conclusion d’un oubli défensif majeur des Gapençais. L’Américain, seul, fusille le portier (9’55 : 0-1).

Cependant les Rapaces ne sont pas à leur première erreur de contrôle de palet qui pénalise le jeu offensif. Chapuis est pénalisé pour faire trébucher. Sur leur supériorité numérique, les blancs sont totalement désorganisés et essuient un changement de ligne raté qui les renvoie dans leur zone avec un nouveau danger à subir. Golicic, seul devant le portier, place le palet dans les bottes (14’06), mais sur le jeu à suivre, il sort vainqueur (14’13 : 1-1).

Les Rapaces continuent leur pression avec Arnaud Faure qui envoie un puissant lancer, de la bleue offensive. La rondelle est captée d’une belle mitaine par Sanyas (15’30). Le tiers se termine en hourra hockey qui laisse des vides en zone défensive dans les deux camps. Gap a dominé ce tiers mais il faut souligner les pertes de palet. Il faut reconnaitre que les Diables rouges semblent à la limite de la rupture dès que le jeu monte en vitesse, par contre la résistance et l’impact physique leur permet de rivaliser dans les conquêtes.

En deuxième période, Gap met dès le début un pressing très haut. Roman Vondracek, sur le côté et en pleine course, ajuste le puck sous la barre dans un angle fermé (21’32 : 2-1).

Briançon est pénalisé pour un surnombre sans conséquence au score mais éprouve beaucoup de difficultés à sortir de sa zone même au retour à cinq. Gap se projette rapidement à l’avant avec le duo Correia-Mickevicks mais le Letton envoie la reprise au-dessus du cadre (26’35). Igier parvient tout de même à faire un tour de cage et place le palet au premier poteau (27’25). Il s’agit là d’une des rares opportunités pour les visiteurs. Gutierrez, hérite du palet, et part seul mais son palet rebondit sur les bottes de Sanyas sans trouver preneur pour la suite (30’16). Gap domine outrageusement ce tiers et, sur une belle passe lointaine de Golicic, Guertin n’a plus qu’à pousser le puck dans les cages au poteau opposé (31’59 : 3-1).

Sur une phase à 4 contre 4, la situation se poursuit sur le même schéma. Mickevics s’échappe et manque de peu de marquer. Son tir n’est pas bloqué et le palet est capté au sol en catastrophe par le gardien (32’42). Il ne reste pas beaucoup de possibilités pour les Diables et Klimicek profite d’un espace. En échappée, à deux contre un, il envoie un palet facile sur Darier (33’45). La partie se désagrège et de nombreuses erreurs émaillent le jeu des équipes. C’est maintenant un surnombre qui est sifflé contre Gap. Mais sur la supériorité, Sarlin rate la cage totalement vide (36’15). Briançon est de nouveau pris par la patrouille avec un surnombre. En avantage numérique, Mathieu Gagnon se loupe sur le contrôle de puck en zone offensive et provoque un contre des adversaires. Nicolas Ruel est à la conclusion et effectue une reprise en deux fois et en pleine course devant Darier (37’38 : 3-2).

Briançon optimise ses occasions et faut beaucoup avec peu de moyens. Cette deuxième période a illustré des pertes de palet à foison de la part des deux équipes et des ratés assez flagrants. Briançon, qui a énormément subi, est toujours dans la partie et n’est pas encore battu. Ce sont les Rapaces qui se sont compliqué la vie dans cette période.

Dans le troisième tiers-temps, la partie débute avec Golicic associé à Guertin et Mickevics qui construisent une offensive à trois. Ce dernier conclut d’un tir qui traverse le trafic (40’42 : 4-2).

Gap redonne un sérieux coup de pression et a réagi sur l’intensité et la qualité de jeu. Briançon se donne plus de moyens pour résister et rester dans la partie, mais ne produit aucun tir dangereux. Ruel nous gratifie d’un double dribble fabuleux mais ne peut placer le puck avec suffisamment de danger sur Darier (46’40). Gap multiplie les tirs mais sans arriver à cadrer. Sanyas fait le reste avec une bonne mitaine. Les bleus poussent sur une nouvelle supériorité mais butent sur le bloc briançonnais malgré le nombre de shoots. La pression augmente et les blancs sont écrasés devant leur but. Restant sept minutes à faire, Gap continue à jouer vite vers l’avant avec des entrées en zone correctes mais sans pouvoir faire l’écart. Darier, d’un coup de botte, dévie le tir de Métais (54’40).

L’énergie dépensée se paie cash et les Diables rouges éprouvent des difficultés pour terminer la partie. Fabien Bourgeois enfonce le clou (55’15 : 5-2). À peine le temps de digérer ce but qu’un puissant lancer de Jean Dupuy transperce le portier (55’39 : 6-2). La partie se termine dans les deux dernières minutes par des successions de gifles suite à un regroupement devant le gardien.

Gap avait largement les moyens de remporter cette partie et a démontré plus de facilités pour scorer. Mais les Rapaces se sont compliqué la tâche en laissant des espaces, ne gardant pas le cap avec des relâchements. Gap conclut sur une septième place et affrontera Rouen en quart de finale.

Briançon en a profité mais le groupe était trop limité en nombre et en qualité pour pouvoir être compétitif. Il faut signaler la très bonne prestation générale avec peu de moyens et les qualités de Raphaël Sanyas, Hugo Sarlin et Nicolas Ruel.

Meilleurs joueurs : Nicolas Ruel (Briançon), Matthieu Guertin et Bostjan Golicic (Gap).

Gap – Briançon 6-2 (1-1, 2-1, 3-0)
Vendredi 21 février 2020 à 20h30 – Alp’arena. 2948 spectateurs.
Arbitres : Julien Peyre et Adrien Bernecq assisté de Gwilherm Margry et Guillaume Barthe.
Pénalités : Gap 26′ (2’, 4’, 10’) ; Briançon 54′ (4’, 6’, 14’+10’+20’).
Tirs : Gap 44 (12, 19, 13) ; Briançon 25 (6, 11, 8).

Évolution du score
0-1 à 09’55 : Mc Cormick assisté de Robert et Bonnardel
1-1 à 14’13 : Golicic assisté de Guertin et R. Faure
2-1 à 21’32 : Vondracek assisté de Dupuy et Thillet
3-1 à 31’59 : Guertin assisté de Golicic et Raats
3-2 à 37’38 : Ruel assisté de Igier et Robert (inf. num.)
4-2 à 40’42 : Mickevics assisté de Golicic et Guertin
5-2 à 55’15 : Bourgeois assisté de Golicic et Guertin
6-2 à 55’39 : Dupuy assisté de Smach et R. Faure

Gap

Attaquants :
Arturs Mickevics – Romain Gutierrez (C) – Julien Correia
Roman Vondracek – Jean Dupuy – Dimitri Thillet
Joseph Raats – Bostjan Golicic – Mathieu Guertin
Paul Schmitt – Romain Chapuis – Victor Ranger

Défenseurs
Etienne Boutet – Matthieu Gagnon
Fabien Bourgeois (A) – Ondrej Smach
Raphaël Faure – Arnaud Faure

Gardien
Jimmy Darier

Remplaçants : Nans Blanc (G), Absents : Sebastian Ylönen (cheville), Fabien Colotti (main), Patrik Wronka (bas du corps), Charles Schmitt.

Briançon

Attaquants :
Thomas Mele  – Mathieu André  – Nicolas Ruel (A)
Darren Mc Cormick – Colin Morillon – Lucas Bonnardel (A)
Pierre Robert – Hugo Sarlin  – Fabien Métais
Stefano Aschettino

Défenseurs :
Kevin Igier (C) – Jiri Klimicek
Quentin Scolari – Evan Stoflet
Thibaut Farina

Gardien :
Raphaël Sanyas

Remplaçants : Titouan Davout (G), Absents : Felix Plouffe (suspension), Sébastien Delemps, Loïc Chapelier, Hugo Casini, Quentin Fauchon (blessure).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

justo ut Aliquam lectus eget in dolor.