Division 2 (huitièmes de finale de play-offs) : un suspense toujours au rendez-vous

855

Ce dimanche sera synonyme de hockey dans pas mal de villes, avec la belle à jouer pour déterminer qui poursuivra l’aventure.

Ce sera le cas en région parisienne notamment. À Meudon, les Comètes ont cherché à lever l’affront de la défaite samedi dernier à Annecy. Elles n’ont en cela pas laissé la place au doute en marquant après 45 secondes de jeu par le canadien Arthur Gordon, puis en déroulant tout au long de la partie. Match à 5 points (3+2) pour Joe Mitchell, et large victoire pour les hommes de Sylvain Codère (10-2).

À Paris également, puisque les Français Volants ont renoué avec la victoire face aux Bélougas de Toulouse-Blagnac. Pour ce faire, les Volants ont eu recours aux talents de Mans Papaux (1 but), Oleg Kuzmin (2 buts) et Axel Benet (3 buts), alors qu’Eddy Martin-Whalen est l’unique buteur garonnais. La rencontre fut émaillée de quelques 92 minutes de pénalité cumulées, ce qui amorce de sympathiques retrouvailles demain (6-1).

Les Bouquetins de Courchevel-Méribel-Pralognan s’étaient placés en position favorable en s’imposant à Amnéville au premier match, mais ils ont déchanté ce soir car les Red Dogs restent en vie. Graham Yéo avait pourtant été le buteur inaugural, mais Tanguy Mercier a égalisé avant un but en supériorité numérique de Matthieu Joerger. Les Mosellans qui furent en ballotage très défavorable obtiennent le droit de jouer la qualification demain (1-2).

La réserve de Rouen était toute proche de l’emporter le week-end passé (défaite en prolongations), elle s’est remise en selle ce soir face aux Renards de Roanne qui ont pourtant ouvert le score par Nicolas Bellerose. Arthur Zavani, Joran Reynaud et Théo Gueurif ont permis aux Dragons de s’octroyer le troisième match demain (3-1).

Les Lynx de Valence joueront enfin demain face à Évry-Viry. Ce fut dur ce soir au Polygone, mais après une ouverture du score d’Eliot Demangel et une égalisation de Kévin Ledoux sur un tir de pénalité, c’est finalement Tomas Marcinek qui a profité d’une double supériorité pour offrir la victoire aux Drômois (2-1).

Cela nous donne la bagatelle de cinq séries qui vont être portées jusqu’à la manche finale ce dimanche, ce qui n’est guère si fréquent.

En effet, seules trois équipes ont composté leur billet pour les quarts de finale. Parmi celles-ci : les deux leaders de la saison régulière. Dans l’après-midi, l’EHC Épinal a fait preuve de sérieux pour disposer de Vaujany. Ce sont pourtant les Grizzlys qui ont entretenu l’espoir en début de match avec une ouverture du score de Sutton Allard, mais les noir et vert ont ensuite mis en route la machine pour s’imposer sans trembler. Le meilleur marqueur de la saison régulière Dominik Fujerik s’est offert un doublé ainsi qu’une passe (5-2). L’aventure se poursuit sans surprise pour les pensionnaires de Poissompré.

Elle se poursuit également pour les Pingouins de Morzine-Avoriaz, qui ont terminé le travail face à Valenciennes. Une très large victoire qui aura permis à Léo Dutruel (8 points, 4+4) et Evan Schutz (7 points, 3+4) de soigner leurs statistiques. Les joueurs de Stéphane Gros ont désormais une semaine entière pour préparer les quarts de finale (12-1).

Parmi les qualifiés, on retrouve les Ours de Villard de Lans qui ont tout de même dû s’employer réellement pour se défaire d’une équipe de Wasquehal très accrocheuse. Les Lions menèrent même dans la troisième période avant une égalisation à cinq minutes du terme. En prolongation, c’est finalement Robin Drogue qui offre la qualification aux joueurs du Vercors. La saison est terminée pour les deux représentants du Nord de Division 2 (4-3 a.p.).

Dans le même temps se joue la poule de maintien, avec une équipe qui se détache… au détriment d’Alsaciens qui ne sont pas forcément ceux que l’on croit ! Une équipe est à deux victoires, c’est Courbevoie qui accueillait Colmar. Les Titans tentaient de rebondir après la contre-performance du week-end dernier. Mais il n’en sera rien et les Coqs enchainent sur un but vainqueur de Mathieu Derruelle en infériorité numérique (4-3).

La réserve de Strasbourg voit ses efforts récompensés en remportant son premier match de la saison, et de quelle manière ! En déplacement à Châlons, l’Étoile Noire a de nouveau subi, été menée après trois minutes de jeu, accusé trois buts de retard. Mais elle a réalisé un brillant troisième tiers-temps pour renverser incroyablement la vapeur. Aurélien Vinals et Loïc Engelvin ont entretenu la flamme, Elowan Orme Lynch a égalisé sur une passe de son frère jumeau à quatre minutes du terme, puis Amaury Lhermitte a délivré son équipe grâce à un but sur la sonnerie ! Un scénario digne d’un film, comme un hommage pour l’anniversaire des 40 ans du « Miracle On Ice » (4-5).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

id elementum fringilla leo accumsan sit et, odio in ut felis mi,