Brest – Mont-Blanc (Division 1, quarts de finale, match 2)

Photographie : Denis Broyer
222

Carton plein pour les Yétis

C’est finalement à la troisième place que les Albatros ont terminé la saison régulière. Une place initialement obtenue par Mont-Blanc mais dont les Yétis ont été privés par un recours des Spartiates de Marseille. Les Hauts Savoyards ont reculé à la sixième place malgré une fin de saison en boulet de canon (cinq victoires consécutives).

Brest et Mont-Blanc ont déjà rempli leur objectif de saison en se qualifiant pour les play-off. Et les Yétis ont un peu plus complété leur contrat en s’imposant à l’arrachée sur un pénalty de Bicha en toute fin de match lors de la première rencontre de cette série (4-5).

L’avantage de la glace est donc déjà perdu pour les Bretons et ils doivent réagir pour ne pas se mettre encore plus en fâcheuse posture. Ils démarrent pourtant mal avec une pénalité d’entrée de jeu du capitaine Jonathan Avenel (2’55’’) mais les Yétis sont totalement inoffensifs sur cette première phase.

Il faut attendre une situation de quatre contre quatre pour que la situation se décante. Brest en tire profit sur une déviation subtile de Marcel Balaz sur un lancer de Jonathan Avenel (1-0 à 10’06’’). Les locaux évoluent surtout par contre-attaques et manquent de peu de doubler la mise par Justin Bernier qui perd son duel face à Goy (13’50’’). Peu d’arrêts de jeu ont été sifflés dans cette première période où les deux équipes ont pratiqué un jeu ouvert.

Les Albatros subissent en infériorité la foudre des Yétis à l’amorce du deuxième tiers mais font preuve de sacrifice à l’image de Jonathan Avenel qui s’allonge sur la glace pour contrer un gros lancer (22’50’).

Photographie : Denis Broyer

Ce n’est que partie remise pour Mont-Blanc qui égalise par un lancer frappé plein axe de Tierney (1-1 à 26’03’’). Les Yétis peuvent compter sur un défenseur au gabarit impressionnant en mode bulldozer ce soir, en la personne de Léo Guillemain. Il est pourtant un peu trop rugueux et écope d’un 2’+2’ (28’03’’) qui permet à Brest de repasser en tête par Ruckay bien positionné au second poteau (2-1 à 28’22’’).

Brest poursuit son temps fort mais ne profite pas de la seconde pénalité. Mont-Blanc ne s’en tire pourtant pas à bon compte et encaisse un nouveau but par Dimitri Motreff bien servi en retrait par Nicolas Thos pour un lancer sur réception impeccable (3-1 à 30’44’’).

Le break est fait et Brest semble jouer en confiance malgré un jeu assez stéréotypé où le palet est régulièrement balancé au fond face à des Yétis qui eux remontent la glace par passes courtes. Surek fait le show en fin de tiers sur une infériorité locale où il multiplie les arrêts et n’hésite pas à remettre le palet en jeu.

C’est donc avec une avance de deux buts que les locaux amorcent le dernier tiers. Ont-ils dans un coin de la tête le scénario d’hier où ils disposaient d’une avance similaire après la première période ? Il faut croire en tout cas que la leçon n’a absolument pas été retenue. En l’espace de sept minutes la situation est totalement inversée par une équipe de Mont-Blanc qui continue son effort face à une équipe de Brest qui au contraire connaît un gros trou d’air et semble à l’arrêt.

Léger en supériorité remet son équipe à un but d’une déviation impeccable (3-2 à 43’56’’). Puis Arthur Coulon inscrit en quelques minutes autant de buts (deux) qu’en saison régulière (3-3 à 47’35’’ et 3-4 à 51’02’’) dont le dernier en effectuant une belle échappée habilement conclue d’une feinte sur Surek.

Par réaction, Brest sort enfin de sa léthargie (53’-54’) mais il est déjà trop tard. Surek se fait même piéger en désertant ses buts mais il n’a pas le temps d’atteindre le banc pour un attaquant surnuméraire que le redoutable Mikulas Bicha a déjà trouvé la cage vide (3-5 à 58’02’’).

Photographie : Denis Broyer

Coup parfait pour Mont-Blanc qui empoche les deux succès loin de leurs bases. Ils ont fait preuve d’une belle abnégation deux soirs consécutifs en ne lâchant jamais malgré un retard allant jusqu’à deux buts. Le gardien Goy effectue une belle prestation ce soir avec 46 arrêts.

Comment expliquer ce nouveau revers brestois ? Les Bretons perdent deux fois de façons quasi similaires deux soirs de rang en dilapidant une avance de deux buts. Est-ce la fatigue accumulée en évoluant à un bloc de moins que l’adversaire qui a eu raison d’eux dans la dernière période ? Il est vrai qu’en face Julien Guimard dispose de quatre blocs très équilibrés dont le patinage est un des points forts comme souvent avec les équipes montagnardes.

Les Albatros sont donc dos au mur. Ils peuvent entretenir l’espoir en se disant qu’une victoire dans le match 3 les relancerait. Ils auront en tête la belle victoire 4-1 obtenue en Haute-Savoie en saison régulière. La série n’est donc pas encore perdue pour eux face à un adversaire de grande qualité qui fait une saison superbe mais qui a laissé entrevoir des failles notamment sur plusieurs revirements concédés et qu’il y a matière à exploiter.

Joueurs du match : Dimitri Motreff (Brest), Richard Aimonetto (Mont-Blanc)

Brest – Mont-Blanc 3-5 (1-0, 2-1, 0-4)
Dimanche 08 mars 2020 à 18h40 au Rïnkla Stadium. 561 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Johan Fauvel et Maxime Laboulais.
Pénalités : Brest 10′ (4’, 4’, 2’), Mont-Blanc 6′ (2’, 4’, 0’).
Tirs : Brest 49 (14, 20, 15), Mont-Blanc 32 (9, 12, 11)

Évolution du score :
1-0 à 10’06’’ : Balaz assisté de J. Avenel et Juntheikki
1-1 à 26’03’’ : Tierney assisté de Vepsäläinen et Ripatti
2-1 à 28’22’’ : Ruckay assisté de G. Avenel et Juntheikki (sup. num)
3-1 à 30’44’’ : Motreff assisté de Thos et Conil
3-2 à 43’56’’ : Leger assisté de Lazzaroni et Vepsäläinen (sup. num)
3-3 à 47’35’’ : Coulon assisté de Leger et Cocar
3-4 à 51’02’’ : Coulon assisté de Lazzaroni
3-5 à 58’02’’ : Bicha

Brest

Attaquants :
Marcel Balaz – Jesse Juntheikki – Henrich Ruckay
Nicolas Thos – Quentin Jacquier – Dimitri Motreff
Quentin Berthon – Graham Avenel – Justin Bernier
Alex Corvi (seulement en infériorité numérique)

Défenseurs :
Aurélien Gréverend (A) – Jonathan Avenel (C)
Edgars Dikis – Nicolas Favarin (A)
Oscar Conil – Gaëtan Cannizzo

Gardien :
Martin Surek (sorti à 58’56’’)

Remplaçants : Julien Gaubert (G), Anthony Laurent, Ivan Troshkov. Absents : Serge Toukmatchev, Tomas Valecko.

Mont-Blanc

Attaquants :
Eric Léger – Yoann Chauvière – Etienne Devouassoux
Enzo Baravaglio – Richard Aimonetto – Mikulas Bicha
Ville Vepsäläinen (C) – Erno Ripatti – Samuel Guer
Thibaud Masson – Maxime Joly – Arthur Coulon (A)

Défenseurs :
Arnaud Lazzaroni – Jan Jenista (A)
Maxime Bataillé – Léo Guillemain
Zach Tierney – Arthur Cocar

Gardien :
Victor Goy

Remplaçant : Tristan Mongellaz (G). Absents : Alex Roberts, Jéméry Arès.

Les commentaires sont fermés.

eget risus. ultricies ipsum diam at sit porta. Curabitur facilisis luctus non