Le Lightning égalise

98

Tampa Bay doit réagir après son non-match en ouverture de la finale. Le seul troisième tiers de qualité ne peut effacer les difficultés des deux premiers. Steven Stamkos semble proche du retour : il a participé à l’entraînement matinal, mais n’est pour autant pas aligné pour ce match. Cooper repasse à six défenseurs et douze attaquants, insérant Carter Verhaeghe en quatrième ligne. Luke Schenn et Zach Bogosian sont en tribunes ; Jan Rutta dispute son premier match depuis des mois.

Dallas pris dans l’orage

Le défenseur tchèque est d’ailleurs en difficulté sur sa première action, tentant de protéger un palet trop près de sa cage. Dallas entame bien avec un pressing important et un jeu physique, comme attendu. Les Stars sont en confiance après leur victoire en ouverture, mais leur intensité va leur jouer des tours.

Après trois minutes, Nikita Kucherov décroche une pénalité, victime d’une crosse haute de Mattias Janmark. Le jeu de puissance de Tampa est en panne depuis plusieurs matchs (0 but sur les 14 dernières supériorités) et s’efforce de changer les choses. Victor Hedman lance le premier tir mi-hauteur, sans danger pour Anton Khudobin. Maladroits, les joueurs de Jon Cooper peinent à développer du jeu, manquent leurs passes et gaspillent cette opportunité.

Au retour au complet, les Stars envoient Roope Hintz en 2 contre 1 grâce à une longue passe à travers la neutre. Le Finlandais manque son tir. Peu après, Kucherov se jette pour gêner une percée d’Oleksiak. Il glisse au sol et sa tête percute la bande : il rentre brièvement au vestiaire – semble-t-il une visière cassée – où il rejoint Cernak, lui aussi touché… Sur l’attaque suivante, Coleman sollicite la mitaine de Khudobin sans réussite.

Tampa domine en possession sans se montrer dangereux, à l’image de ce tir lointain de Johnson à mi-tiers. À la onzième, Cirelli est touché au genou dans un contact avec Pavelski, qui prend deux minutes. Killorn attaque la cage en premier, et le palet reste en zone. Hedman écarte à droite vers Kucherov, qui déniche Point entre les cercles. Au milieu de quatre joueurs, le petit attaquant a bien trop d’espace. De volée, il nettoie la lucarne de Khudobin pour son dixième but des playoffs (1-0). Joli jeu en triangle, patient et précis.

Les Stars tombent dans l’indiscipline avec une nouvelle faute dès la reprise, un retenir inutile d’Oleksiak au milieu de la neutre, loin de l’action. L’équipe spéciale s’installe et lance de volée par Kucherov, Hedman… Le palet reste en zone. Kucherov feinte le tir et, à une touche, libère Palat d’une passe transversale. Le Tchèque est seul au cercle gauche avec une cage ouverte : imparable (2-0).

La démonstration continue. Dallas, bloqué à deux petits tirs, subit et encaisse un troisième but une minute plus tard. Cirelli récupère au fond et Coleman remonte le disque vers Shattenkirk. Le défenseur lance du point d’appui à travers le trafic, ses deux compères faisant office d’écrans (3-0).

La défense des Stars multiplie les erreurs et redonne par exemple le disque à Palat tout seul devant le gardien. L’attaquant pivote et Khudobin sauve les meubles. Même genre d’erreur en faveur de Maroon qui enchaîne à bout portant en sortant de la ligne de fond.

En fin de tiers, Palat se rend coupable d’une obstruction sur Benn, et donne un avantage numérique à des Stars à l’agonie dans ce premier tiers. De quoi se relancer ? Vasilevskiy ferme la porte sur une déviation de Pavelski. Radulov tente de loin à son tour. Malgré ces efforts timides de fin de tiers, Dallas n’a pas existé dans ces vingt premières minutes : les tentatives de tirs sont à 36-8 pour le Lightning, et bien plus proches de la cage que lors du dernier tiers du match 1, avec huit tirs depuis l’enclave.

Les Stars réagissent

Il reste une minute de supériorité, qui ne donne aucune occasion à Dallas. L’agacement des Texans, désemparés, est parfaitement symbolisé par ce mauvais geste de Comeau sur Killorn, qui donne une quatrième supériorité à Tampa Bay. Hedman commence à pilonner de loin avec deux tirs, mais cette fois, pas de but, et Kucherov est même puni en fin d’avantage pour un faire trébucher sur Dickinson.

Les joueurs de Rick Bowness ne se créent que peu de chances, avec un centre fort dévié à côté, et, en fin d’avantage, un revers de Hintz sans souci pour Vasilevskiy. Cela ne fait toujours que 8 tirs en 27 minutes… Mais en revanche, les mises en échec sont légion ! Oleksiak écrase Coleman le long de la bande et l’ex-Devil rentre brièvement au vestiaire. Gourde, agacé, réplique et sort pour un coup de crosse.

Nouvel avantage numérique Dallas, et le gardien du Lightning continue à calmement contrôler : mitaine sur un tir de loin de Pavelski, essai de Kiviranta au cercle gauche, rien ne passe.

De retour au complet, le Lightning pousse, confisquant le palet en zone offensive et forçant la défense à subir de longues présences. Le compteur de tirs, en revanche, reste modeste et Dallas reprend confiance.

Le Lightning impressionne avec une qualité technique de haut vol, ce qui conduit à des occasions dangereuses. Un échange Paquette-Kucherov au fond se termine par exemple avec un tir du Québécois sur le poteau.

Les occasions de Dallas sont plus sporadiques. Une percée de Cogliano plein axe contraint Vasilevskiy à un duel, gagné par le portier. Globalement cependant, les Stars peinent à entrer en zone et à y rester. Une chance survient lorsque Palat est sanctionné en zone offensive. Sanction immédiate : mise au jeu gagnée, tir de Klingberg et déviation acrobatique de Pavelski, même gêné par McDonagh (3-1). Les Stars vont finir très fort ce tiers.

Le match s’accélère. Pavelski s’échappe sur une passe en profondeur déviée et perd son duel en deux temps contre Vasilevskiy. Le palet repart de l’autre côté : Maroon échoue lui aussi sur la botte de Khudobin, qui bloque le rebond pris par Verhaeghe. À la fin de cette séquence, les deux équipes en viennent aux mains, suite à une charge de McDonagh sur Comeau à l’origine de l’action…

Les bancs des punis sont surchargés : deux joueurs de Dallas, trois du Lightning, Maroon étant puni pour une obstruction sur le gardien en chassant le rebond. Sept des dix-neuf tirs de Dallas viennent de leur jeu de puissance, qui attaque avec frénésie. Vasilevskiy résiste devant Klingberg, Seguin, Benn, Gurianov… la pression monte. Tampa tue la pénalité dans la douleur, le compteur de tirs affichant désormais 18-5 pour les Stars dans ce tiers ! Malgré cela, il reste deux buts à remonter dans un match de plus en plus tendu.

Tampa Bay contrôle

Le troisième tiers débute sans Comeau, forfait après la mise en échec précédente. Le Lightning démarre fort avec une présence menaçante de Hedman, et une déviation de Goodrow qui échoue sur le bout de la botte de Khudobin.

Tampa joue plutôt défensivement, attendant patiemment son adversaire et misant sur des contres rapides. Le travail à la bleue fonctionne un temps… mais, après une attaque de Point, Dallas repart avec Radulov à la mène, alors que le Lightning change de ligne. Le Russe décale sur sa droite Klingberg, qui déniche la crosse de Janmark dans l’enclave (3-2).

Les joueurs de Cooper répliquent par leur première ligne, avec encore une bonne combinaison Point-Kucherov, ce dernier trouvant Palat à travers l’enclave. Khudobin a bien suivi et sa jambière, collée au poteau, tient le coup.

À mi-tiers, le Lightning entre en zone à la limite du hors-jeu, après un contact Paquette-Janmark dans la neutre. Le jeu de passe libère Sergachev, dont le tir transperce Khudobin. Rick Bowness réclame une révision vidéo et obtient gain de cause : Coleman avait un pas d’avance sur l’entrée de Maroon.

Les duels sont très accrochés, et Tampa repousse le jeu dans les bandes pour y imposer son physique. Et exploiter les contres, comme ce tir en hauteur de Coleman sur l’épaule de Khudobin, ou cette percée en un-contre-un de Kucherov sortie par le gardien. Le Lightning se crée aussi une longue séquence offensive, ponctuée de tirs de Kucherov et Sergachev, présence qui épuise la défense de Dallas. Le compteur passe à 12-4 Lightning dans ce tiers… et 11-1 depuis le but de Dallas.

Il ne reste que 1’09 lorsque Khudobin laisse sa place à un attaquant. Benn teste Vasilevskiy en pivot, sans succès. Pire, les Stars concèdent un dégagement interdit, ce qui contraint leur gardien à revenir en jeu. Dallas n’aura pas d’autre tir : Tampa Bay égalise à une victoire partout.

Le Lightning aura joué sur courant alternatif, ce soir. Dominateur en premier tiers, Tampa Bay a plutôt reculé en deuxième, la faute à une certaine indiscipline qui a remis Dallas dans le match. Toutefois, la démonstration défensive du troisième tiers a montré les capacités d’adaptation de l’équipe de Jon Cooper, tout à fait à l’aise dans des contextes tendus (11 victoires, 2 défaites dans les matchs joués à 1 but d’écart). Après trois séries physiques, les joueurs ont l’habitude et Dallas n’a pas eu les armes ce soir pour imposer son jeu autrement que par séquences. L’essentiel des tirs cadrés des Stars provient de leurs supériorités numériques. Khudobin a encore montré de belles choses après un premier tiers un peu compliqué. Les leaders offensifs ont eu quelques occasions, sans réussir à s’imposer réellement en fin de match.

On notera le record de franchise de Kucherov qui, avec deux passes, compte désormais 28 points en playoffs, soit un de plus que Brad Richards lors du titre 2004.

Commentaires d’après-match :

Jon Cooper (entraîneur de Tampa Bay) : « Une chose que l’équipe a réussi, c’est de ne pas paniquer. Au lieu de tenter de protéger le score, elle est allée de l’avant et les a repoussés dans leur camp. Pas dans le sens d’essayer de marquer à tout prix, mais simplement d’être engagée. C’était très calme sur le banc. L’attitude, c’était de ne pas se laisser emporter par une vague d’émotion. C’est assez facile de se laisser déborder par ses émotions. Les joueurs ont fait du bon travail là-dessus, à se dire qu’il fallait verrouiller ce match, et ils l’ont fait. »

Rick Bowness (entraîneur de Dallas) : « Je donne du crédit à mes joueurs, qui ont réagi en deuxième tiers. Nous avons alors dominé et Vasilevskiy a dû faire de gros arrêts. Ils ont gagné le premier tiers, nous le deuxième et leur gardien les a tenu dans le match, puis c’était plus équilibré en troisième. Mais on n’a pas le droit de refaire ce qu’on a fait sur la fin du premier tiers. »

Tampa Bay Lightning – Dallas Stars 3-2 (3-0, 0-1, 0-1)
Match 2 de la finale de la coupe Stanley. Série à égalité 1-1.
Lundi 21 septembre 2020, 18h. Rogers place d’Edmonton. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Steve Kozari et Kelly Sutherland assistés de Derek Amell et Steve Barton.
Pénalités : Tampa Bay 14′ (2′, 12′, 0′), Dallas 12′ (6′, 6′, 0′)
Mises en échec : Tampa Bay 50, Dallas 51
Tirs bloqués : Tampa Bay 20, Dallas 19
Tirs : Tampa Bay 31 (14, 5, 12), Dallas 29 (6, 18, 5)

Récapitulatif du score
1-0 à 11’23 : Point assisté de Kucherov et Hedman (sup. num.)
2-0 à 14’22 : Palat assisté de Kucherov et Hedman (sup. num.)
3-0 à 15’16 : Shattenkirk assisté de Coleman et Cirelli
3-1 à 34’43 : Pavelski assisté de Klingberg et Radulov (sup. num.)
3-2 à 45’27 : Janmark assisté de Klingberg et Radulov

Tampa Bay Lightning

Attaquants :
Ondrej Palat (4′) – Brayden Point – Nikita Kucherov (2′)
Alex Killorn (A) – Anthony Cirelli – Tyler Johnson
Barclay Goodrow – Yanni Gourde (2′) – Blake Coleman
Patrick Maroon (2′) – Cedric Paquette (2′) – Carter Verhaeghe

Défenseurs :
Victor Hedman (A, 2′) – Jan Rutta
Ryan McDonagh (A) – Kevin Shattenkirk
Mikhail Sergachev – Erik Cernak

Gardien :
Andrei Vasilevskiy

Remplaçant : Curtis McElhinney (G). Réservistes notables : Steven Stamkos (A, blessé), Mathieu Joseph (A), Luke Schenn (D), Zach Bogosian (D), Braydon Coburn (D), Mitchell Stephens (A), Alexander Volkov (A), Scott Wedgewood (G)

Dallas Stars

Attaquants :
Jamie Benn (C) – Tyler Seguin – Aleksandr Radulov
Mattias Janmark (2′) – Joe Pavelski (2′) – Denis Gurianov
Joel Kiviranta – Roope Hintz – Corey Perry (2′)
Andrew Cogliano – Jason Dickinson – Blake Comeau (A, 2′)

Défenseurs :
Esa Lindell – John Klingberg (A, 2′)
Jamie Oleksiak (2′) – Miro Heiskanen
Joel Hanley – Andrej Sekera

Gardien :
Anton Khudobin

Remplaçant : Jake Oettinger (G). Réservistes notables : Radek Faksa (A, blessé), Nick Caamano (A), Stephen Johns (D, blessé), Taylor Fedun (D), Thomas Harley (D), Ty Dellandrea (A), Ben Bishop (G, blessé)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

ut id sed adipiscing vel, nunc dolor. accumsan velit, id, pulvinar venenatis