Angers confirme, Briançon grappille

286

Un vendredi à cinq matchs en Ligue Magnus, et tous se sont terminés dans le temps réglementaire, ce qui n’est pas des plus courant.

Les Dragons de Rouen au repos voient en les Ducs d’Angers un sérieux dauphin. En déplacement chez les Gothiques d’Amiens, qui connaissent bien des turpitudes cette saison, les Angevins ont beaucoup buté sur un Henri-Corentin Buysse toujours aussi appliqué, mais repartent finalement avec la victoire, sur des réalisations de deux anciens de la maison amiénoise : Kévin Dusseau à la mi-match et Tommy Giroux en cage vide (0-2).

En haut de tableau les Ducs connaissent une trajectoire opposée à celle des Aigles de Nice. Les Azuréens qui comptent assez largement le plus de rencontres jouées au classement marquent le pas et signent la troisième défaite en autant de matchs de février. Et ce sont les Diables Rouges de Briançon qui en profitent ! La lanterne rouge a d’abord été menée à Jean Bouin sur un  but de Tomas Knotek, mais le Slovène en forme Urban Sodja remettait les compteurs à zéro. Quentin Berthon puis Jussi Nattinen ont terminé le travail pour une deuxième victoire consécutive des Briançonnais, qui se rapprochent d’Amiens au classement (1-3).

Malgré l’irrégularité, il faudra tout de même compter sur Grenoble cette saison. Les Brûleurs de Loups enregistrent pour la première fois de la saison trois succès de rang, avec cette fois-ci les Rapaces de Gap pour victimes. Le scénario de ce derby a mis du temps à se dessiner et les Gapençais ont même ouvert la marque par Chad Langlais, mais les locaux se sont montrés rigoureux pour obtenir la victoire grâce à quatre buteurs différents : Aurélien Dair, Damien Fleury puis Joël Champagne (cage vide) et Denny Kearney en toute fin de match (4-1).

Avec cette victoire, Grenoble passe devant Mulhouse, qui pourra méditer sur le fait que la réalité du jour n’est pas celle du lendemain… ou du week-end suivant ! Tandis que Quentin Papillon fut en état de grâce vendredi passée face à Chamonix, il a cette fois-ci énormément souffert face à une autre équipe en forme sur le mois de février, les Jokers de Cergy-Pontoise. Dans ce match prolifique à l’entame, les deux équipes terminaient le premier tiers sur le score étonnant de 3-3. Puis les Franciliens ont pris le dessus dans la période médiane avant de gérer la dernière. Toujours aussi diffus dans le partage des points individuels et toujours fidèle à la philosophie collective, les Jokers ont encore vu douze joueurs inscrire une marque sur la feuille de match (4-6).

Plus tôt dans la soirée, les Pionniers de Chamonix se sont rassurés après deux défaites, plongeant un peu plus l’adversaire du soir, l’Hormadi d’Anglet dans le trouble. Les Pionniers ont mené toute la rencontre à partir de la deuxième minute, bien aidés par le Français Fabien Kazarine et le Russe Andreï Rychagov, tous deux auteurs d’une fiche à trois points. Anglet a en revanche garni la ligne des pénalités avec 66 minutes cumulées, dont 50 dans la dernière période (5-2).

 

Les commentaires sont fermés.