Magnus : tous validés, mais -6 pour Mulhouse

696

Dans un contexte sanitaire compliqué qui rend les planifications financières incertaines et la situation difficile pour tout le monde, il n’y aura pas d’obstacle supplémentaire ajouté par le processus de validation. Les 12 clubs de Ligue Magnus sont désormais tous annoncés sur la ligne de départ, mais avec un bémol.

On attendait en effet particulièrement le devenir du dossier des Scorpions de Mulhouse, club validé seulement après un passage houleux en commission d’appel l’an passé, et qui a été le seul club à soutenir Grenoble au printemps dans son opposition à la fédération sur les modalités d’attribution du titre à Rouen.

Le club alsacien reste placé sous surveillance financière et recrutement contrôlé, mais il a bien été validé, avec un délai jusqu’en 2024 – et des échéances intermédiaires à respecter – pour reconstituer ses capitaux propres à hauteur du capital social. Surtout, les Scorpions auront 6 points de pénalité au classement pour non-comptabilisation d’opération ou comptabilisation non conforme dans les documents transmis à la CNSCG, plus 8 300 € d’amende avec sursis pour non-respect des mesures d’encadrement.

Quant au club de Bordeaux, qui avait déjà connu ce type de déduction de points il y a quelques années compte tenu de sa situation financière délicate, il est validé mais avec une limitation de la masse salariale à 500 k€, et du poste « frais de gestion » à 661,8 k€. La surveillance y est la plus stricte avec transmission chaque mois du journal de paie et de l’état des sponsors. Les Boxers devront donc refaire leur budget prévisionnel et la transmettre, étape préalable avant qu’on les considère validés.

Gap et Rouen ont pour leur part été validés sans conditions.

En division 1, trois clubs supplémentaires ont été validés avec des mesures d’encadrement : Chambéry a deux ans pour revenir à des fonds associatifs positifs, Clermont-Ferrand et Strasbourg sont placés sous recrutement contrôlé. Les Savoyards et les Alsaciens auront un « examen de mi-saison » puisqu’il devra transmettre un arrêté comptable avec rapport de commissaire aux comptes le 30 novembre prochain.

Il ne reste plus qu’un club dont le dossier reste en cours d’étude, toutes divisions confondues : il s’agit des Albatros de Brest, qui ont fait l’objet d’une demande complémentaire.

 

Les commentaires sont fermés.