Quand le cinéma dévoilait les coulisses du hockey

374

Chassez-le par la porte, il reviendra par la fenêtre !

Dans notre premier épisode, Anatoli Tarasov, l’homme qui a bâti les fondations du CSKA, avait fini par être renvoyé et vilipendé comme un dictateur ayant perdu toute sensibilité humaine. Il reprendra pourtant son poste et deviendra le patriarche respecté et le prescripteur du jeu soviétique, ainsi que le plus grand innovateur de l’histoire du hockey.

Voici comment il a réussi cette réhabilitation, malgré une opposition qui s’est exprimée jusque dans les écrans de cinéma. Autre paradoxe que l’on peut signaler : alors que le respect des vétérans était au cœur du système soviétique, le jeunisme est devenu une institution et une philosophie dans le club de l’armée rouge.

Chapitre II – La révolution permanente

À suivre dans quelques jours pour le troisième épisode…

Les commentaires sont fermés.