Premiers tirs au but en quatre ans (Mondial U20, Groupe A)

159

Forts de leurs victoires respectives en ouverture, Tchèques et Finlandais se retrouvent pour la suprématie du groupe. Les Nordiques s’imposent finalement dans une rencontre très équilibrée, lors de la séance de tirs au but, et prennent une option sur la première place.

Le duel est traditionnellement serré : les deux équipes comptent 17 victoires chacune et 4 nuls lors de leurs 38 oppositions…

Les Tchèques entrent mieux dans la partie. Après sept minutes, un palet renvoyé dans le camp finlandais est pressé par Jaroslav Chmelar et Ivan Ivan. Kasper Puutio manque son intervention et Chmelar récupère, avant de lancer à la cage dans un angle très fermé. Son tir surprend Meriläinen, dont la crosse dévie le lancer dans son propre but (0-1).

Quelques minutes plus tard, une pénalité de Roby Järventie permet aux joueurs de Radim Rulik de creuser l’écart. Myšák gagne une mise au jeu et Kulich reprend de volée, en force, en tête de cercle (0-2).

Peu après, une grossière erreur de Stanislav Svozil juste devant son but manque de peu de profiter à Aatu Räty, mais le gardien Jan Bednář sauve son camp.

La Finlande réagit finalement cinq minutes plus tard à la faveur d’une pénalité contre Gut. Récupéré au fond, le palet circule à gauche, revient à la bleue où Heimosalmi écarte au cercle droit pour Järventie. La reprise de volée termine au fond des filets (1-2). À la pause, les Tchèques sont devant.

L’avance ne dure pas. Moins de quatre minutes de jeu, et le défenseur Puutio est servi au cercle gauche. Il laisse le palet rebondir sur la bande, a le champ libre, contrôle et ajuste Jan Bednář, exploitant un bon écran de Joel Määttä (2-2). L’appel du coach tchèque, réclamant une obstruction sur le gardien, coûtera une pénalité après la révision vidéo. Szturc échoue alors en échappée pendant l’infériorité numérique.

Les deux camps se rendent coup pour coup, et il faut attendre la moitié du troisième tiers pour voir le score évoluer. Une pénalité contre Szturc est tuée, mais six secondes après son retour, la Finlande profite de sa position en zone offensive. La longue séquence de domination menée par Puutio et Niemela, dont les tirs sont bloqués, se termine ligne de fond avec Hirvonen. Il cafouille un peu son palet mais parvient à le glisser du revers en direction de Raty, lancé à travers le cercle. La reprise est trop rapide pour le gardien côté plaque (3-2).

L’avance ne dure que deux minutes et les Tchèques égalisent par une présence déterminée. Kulich remonte le palet et Gut lance de près. Merilainen sauve de la botte et le capitaine Myšák bataille sur le rebond. En deux temps, il égalise (3-3).

La prolongation se joue sans le moindre coup de sifflet et ne suffit pas à départager les deux formations. Le petit public a donc droit à la première séance de fusillade depuis 2018 (108 matchs). Järventie est le premier buteur du soir, en tant que deuxième tireur. Les Tchèques reviennent avec leur quatrième tireur, Myšák. Mais Simontaival marque à son tour, feintant et glissant le disque à l’opposée, alors que Sapovaliv échoue à cadrer&nbdp;: victoire de la Finlande.

Les Nordiques ont désormais deux jours de repos avant d’affronter la Slovaquie dimanche. Les Tchèques joueront samedi, face au Canada.

Désignés joueurs du match : Kasper Puutio (Finlande) et Jiří Kulich (Tchéquie)

Réactions d’après-match :

Kasper Puutio (défenseur de la Finlande) : « Je pense que nous avons eu un début de match difficile. Mais, comme le veut notre identité de jeu, nous avons trouvé un moyen de combattre et de revenir dans le match. Au bout du compte, la manière importe peu. Il faut juste trouver un moyen de gagner. »

Jiří Kulich (attaquant de la Tchéquie) : « C’était un grand match. Les tirs au but c’est la loterie, peut-être aurions nous gagné en football ! »

Finlande – Tchéquie 3-3 (1-2, 1-0, 1-1, 0-0) / 2-1 aux tirs au but
Jeudi 11 août 2022, 12h. Rogers Place d’Edmonton, Canada. 530 spectateurs.
Arbitres : Stephen Hiff (CAN) et Kyle Kowalsi (CAN) assistés de Cody Huseby (CAN) et Brett Mackey (CAN)
Pénalités : Finlande 4′ (2′, 0′, 2′, 0′), Tchéquie 8′ (2′, 2′, 4′, 0′).
Tirs : Finlande 31 (8, 10, 10, 3), Tchéquie 26 (12, 7, 7, 0).

Évolution du score :
0-1 à 06’36 : Chmelar
0-2 à 11’31 : Kulich assisté de Myšák (sup. num.)
1-2 à 16’28 : Järventie assisté de Heimosalmi et Kemell (sup. num.)
2-2 à 23’39 : Puutio assisté de Simontaival et Jurmo
3-2 à 50’24 : Raty assisté de Hirvonen et Niemelä
3-3 à 52’38 : Myšák assisté de Gut et Kulich

Tirs au but :
Finlande : Hyrvonen (manqué), Järventie (but), Raty (arrêt), Kemell (manqué), Simontaival (but)
Tchéquie : Kulich (arrêt), Gut (arrêt), Chmelar (arrêt), Myšák (but), Sapovaliv (manqué)

Finlande

Attaquants :
Roni Hirvonen (C, +1) – Aatu Räty (+1) – Joakim Kemell
Roby Järventie (2′, -1) – Joel Määttä (-1) – Kasper Simontaival (-1)
Ville Koivunen (+1) – Samuel Helenius – Brad Lambert (2′)
Kalle Väisänen – Oliver Kapanen – Eetu Liukas

Défenseurs :
Topi Niemila (A, +1) – Petteri Nurmi
Aleksi Heimosalmi – Eemil Viro (+1)
Joni Jurmo – Kasper Puutio (A, +1)
Matias Rajaniemi [3 présences] – Ruben Rafkin (-1)

Gardien :
Leevi Meriläinen

Remplaçant : Juha Jatkola (G). Réservistes : Roni Karvinen (A), Juuso Mäenpää (A), Jani Lampinen (G).

Tchéquie

Attaquants :
Jan Myšák (C) – Michal Gut (2′) – Jiří Kulich (+1)
Ivan Ivan (+1) – Gabriel Szturc – Jaroslav Chmelar (+1)
Jakub Kos – Matouš Menšík – Martin Ryšavý
Adam Měchura (4′, -1) – Matyáš Šapovaliv (-1) – Tomáš Urban (-1)

Défenseurs :
Jiří Tichacek (-1) – David Jiříček (A)
David Špaček – Stanislav Svozil (A)
Ales Cech – Tomáš Hamara (+1)

Gardien :
Jan Bednář

Remplaçants : Tomáš Suchánek (G), Štěpán Němec (D), Petr Hauser (A). Réservistes : Pavel Čajan (G), František Němec (D), Daniel Herčík (A).

Les commentaires sont fermés.