Les Tchèques renversent le favori

165

Tenants du titre et victorieux de leurs quatre matchs de poule, les États-Unis se sont fait surprendre par la Tchéquie en quarts de finale. Celle-ci n’avait plus battu les Américains depuis 2011. Privés de médaille au Mondial junior depuis le bronze de 2005, les Tchèques vont peut-être briser le signe indien cette année.

Avec une seule victoire en tour préliminaire, et même battus par l’invité surprise, la Lettonie, les Tchèques étaient loin d’être favoris de ce quart de finale. Et cela part mal. Après un tir sur le poteau de Tomáš Urban, les Tchèques vont subir un autre coup du sort. Les Américains envoient au fond, et Tomáš Suchánek sort jouer le palet derrière son but… mais celui-ci rebondit étrangement et revient sur Matt Coronato le long de la bande. Il expédie en vitesse le palet vers le but, où le gardien plonge en catastrophe et dévie de la crosse.  Mais Logan Cooley est à la réception (1-0).

Le champion en titre est en confiance et confisque le palet. Les Tchèques, très disciplinés, ferment la neutre et empêchent leur adversaire de prendre de la vitesse. Mieux, à deux minutes de la pause, Kulich gagne un duel dans le coin et renvoie le palet au point d’appui. Le long de la bande et de la ligne bleue, Jiří Tichacek reprend sans contrôle. Le capitaine Jan Myšák dévie en route et prendre Kaiden Mbereko à contrepied (1-1).

La partie va basculer au cours d’un deuxième tiers à sens unique. Les Tchèques vont prendre le contrôle face à une formation américaine poussive, qui ne génèrera que quatre tirs. Le score avance alors en conséquence. Après plusieurs occasions franches, l’outsider prend les devants. Ivan Ivan décale Petr Hauser, qui avance sans opposition et décoche un tir puissant et précis du cercle droit (1-2).

Trois minutes plus tard, Kulich laisse le palet derrière lui à Matyáš Šapovaliv, qui s’emmène le palet du patin et lance de loin dans la foulée. Mbereko voit le disque passer entre ses jambes et rouler doucement derrière la ligne (1-3).

Dans un match jusque là très propre, le début de troisième tiers se distingue par deux incidents de jeu. Les Américains se mettent en difficulté lorsque Brett Berard est puni de cinq minutes pour avoir fauché les patins. La pénalité est tuée et une charge de Stanislav Svozil au genou de Logan Cooley, qui lui vaut à son tour une méconduite, place les États-Unis en position de revenir au score. Carter Mazur en profite, exploitant un cafouillage dans l’enclave sur un rebond d’un tir lointain de Slaggert (2-3).

Cela ne suffit pas. Alors que la cage est vide, Kulich intercepte une relance de Luke Hughes et parachève le succès de son équipe (2-4).

Fin de tournoi pour les Américains, qui finiront donc seulement cinquièmes, malgré un magnifique tour préliminaire… Une performance historique des Tchèques, qui vont viser leur première médaille en dix-sept ans.

Désignés joueurs du match : Carter Mazur (États-Unis) et Tomáš Suchánek (Tchéquie)

Meilleurs joueurs du tournoi pour les États-Unis, sélectionnés par les coachs : Thomas Bordeleau, Carter Mazur, Luke Hughes.

Commentaires d’après-match :

David Špaček (défenseur de la Tchéquie) : « Nous avons produit un gros effort collectif aujourd’hui. Je crois que tous les joueurs ont tout donné, larmes, sueurs, sang… Nous avons joué ensemble, et avons tous pris conscience que c’était le seul chemin vers la victoire. »

Jan Myšák (capitaine de la Tchéquie) : « Nous avons appris une bonne leçon contre la Lettonie [défaite 5-2]. La leçon, c’était qu’ils en voulaient plus que nous. Donc nous avons perdu. Aujourd’hui, nous avons essayé de faire comme eux. En vouloir plus, et nous avons gagné. Nous avons bloqué les tirs, cherché tous les palets et cela a payé. »

Logan Cooley (attaquant des États-Unis) : « C’est horrible. C’était la dernière chance pour la génération 2002. C’est terrible de finir comme cela. Mais je reste content de la manière de batailler jusqu’au bout, je ne peux pas me plaindre de l’effort de tous. Les Tchèques ont très bien verrouillé la zone neutre. Nous aurions du envoyer un peu plus au fond, mais nous n’avons pas réussi à le faire. »

Nate Leaman (entraîneur des États-Unis) : « Luke Hughes s’est blessé au bas du corps dans les 5-8 premières minutes. Tout le mérite lui revient d’avoir joué malgré cela, pour son pays. Mais clairement, il n’était pas à 100%. Il voulait jouer, c’est un gagnant. »

Thomas Bordeleau (attaquant des États-Unis) : « Nous avons manqué d’énergie en premier et deuxième tiers. Lorsque nous avons retrouvé nos jambes, il était trop tard. Le troisième a été notre meilleur tiers. Luke Hughes est un compétiteur, j’ai hâte de rejouer avec lui. »

États-Unis – Tchéquie 2-4 (1-1, 0-2, 1-1)
Mercredi 17 août 2022, 20h30. Rogers Place d’Edmonton, Canada. 739 spectateurs.
Arbitres : Stephen Hiff (CAN) et Christoffer Holm (SUE) assistés de Brett Mackey (CAN) et Shawn Oliver (CAN)
Pénalités : États-Unis 25′ (0′, 0′, 25′), Tchéquie 27′ (0′, 0′, 27′).
Tirs : États-Unis 30 (16, 4, 10), Tchéquie 24 (10, 8, 6).

Évolution du score :
1-0 à 12’03 : Cooley assisté de Coronato et Knies
1-1 à 17’55 : Myšák assisté de Tichacek et Kulich
1-2 à 27’34 : Hauser assisté de Ivan et Jiříček
1-3 à 30’45 : Šapovaliv assisté de Kulich et Hamara
2-3 à 51’31 : Mazur assisté de Slaggert et Bordeleau (sup. num.)
2-4 à 58’28 : Kulich (cage vide)

États-Unis

Attaquants :
Landon Slaggert (A, -3) – Thomas Bordeleau (A, -4) – Carter Mazur (-4)
Matthew Coronato – Logan Cooley – Matt Knies
Mackie Samoskevich – Dominic James (+1) – Brett Berard (25′)
Riley Duran – Red Savage – Sasha Pastujov
Hunter McKown

Défenseurs :
Luke Hughes – Brock Faber (C, +1)
Wyatt Kaiser (-1) – Jacob Truscott (-1)
Tyler Kleven (-2) – Jack Peart (-2)
Ian Moore

Gardien :
Kaiden Mbereko

Remplaçant : Remington Keopple (G)

Tchéquie

Attaquants :
Jan Myšák (C, +3) – Matyáš Šapovaliv (+3) – Jiří Kulich
Gabriel Szturc – Michal Gut – Tomáš Urban
Jakub Kos – Matouš Menšík – Martin Ryšavý
Ivan Ivan – Adam Měchura – Jaroslav Chmelar

Défenseurs :
Jiří Tichacek (+1) – David Jiříček (A, +1)
David Špaček (+1) – Stanislav Svozil (A, +1)
Ales Cech (+1) – Tomáš Hamara (+1)

Gardien :
Tomáš Suchánek

Remplaçants : Jan Bednář (G), Štěpán Němec (D), Petr Hauser (A). Réservistes : Pavel Čajan (G), František Němec (D), Daniel Herčík (A).

Les commentaires sont fermés.