La Lettonie frôle l’exploit, la Suède en demi-finale

108

La Lettonie a manqué de peu l’exploit du tournoi. Qualifiés in extremis pour les quarts, les Baltes ont poussé la Suède dans ses derniers retranchements. Les Scandinaves s’imposent finalement 2-1, non sans mal.

La Suède a remporté les quatre affrontements précendents contre la Lettonie, et part en immense favori face à une équipe invitée suite aux exclusions de la Russie et de la Biélorussie par l’IIHF. Les Baltes ont su saisir leur opportunité et atteindre les quarts de finale, un exploit rare pour ce pays plutôt habitué à faire l’ascenseur.

Les Scandinaves n’appuient pas vraiment en ce début de match et le rare public (à peine 500 spectateurs, comme tous les matchs du tournoi) n’a pas grand chose à se mettre sous la dent. Peu d’occasions, d’attaques lancées, aucune pénalité… La Lettonie verrouille très bien, commettant peu d’erreurs. L’échec-avant gêne la relance suédoise, et l’équipe de Tomas Monten semble bien empruntée.

La partie bascule sur une charge avec la crosse de Gustavs Ozolins, qui offre une occasion… à Felikss Gavars, en infériorité. Il part en échappée et il faut un retour de Liam Öhgren pour empêcher le tir. La Suède remonte ensuite le palet de gauche à droite, ouvrant un chemin à Fabian Lysell. Celui-ci percute, fixe le gardien et essaie un tour de cage rapide. Mais le disque file à travers l’enclave… jusqu’à Isak Rosén, qui ne rate pas le but ouvert (1-0).

La Suède pense avoir fait le plus dur et ne paraît guère forcer par la suite. La Lettonie, elle, semble contente de limiter le score, et attend son heure. Le deuxième tiers est ainsi pauvre en occasions, avec à peine onze tirs cadrés cumulés en vingt minutes… Même une obstruction de Helge Grans ne permet pas à la Lettonie de se montrer réellement dangereuse.

C’est donc une surprise de voir les Baltes égaliser en fin de deuxième période. Locmelis remonte le palet à gauche et élimine Ludvig Jansson, avant de travailler au fond. Son changement de direction mystifie encore Jansson, et il remonte le palet avec l’aide de la bande vers Gustavs Ozolins. Le défenseur feinte le tir, avant de se recentrer, sans aucune opposition. Trois Lettons, trois Suédois plein axe : c’est trop pour Jesper Wallstedt, qui ne voit rien (1-1).

Un match nul après deux tiers, c’est inespéré pour la Lettonie, qui se prend à rêver d’un exploit historique. Mais Martins Lavins se rend coupable d’une charge trop haute et est exclu pour charge à la tête. Cinq minutes de supériorité pour la Suède… qui n’en fait rien, avec bien peu de tirs face à une défense regroupée et bien en place.

Il faut attendre le milieu du troisième tiers pour que la Suède passe enfin l’épaule. Le capitaine Emil Andrae reçoit le palet à gauche, feinte son défenseur et décoche un tir à travers la foule, juste sous la mitaine de Bruveris (2-1).

La Lettonie tente de pousser vers l’égalisation sur la fin de match, mais ne parvient pas à approcher le but de Wallstedt, qui n’aura qu’un arrêt à faire dans le tiers. Même l’attaquant supplémentaire ne suffit pas.

La Lettonie sort avec les honneurs et sera de retour en décembre à Halifax, après l’un des meilleurs tournois de son histoire. La Suède, poussive, a quand même assuré l’essentiel et jouera la demi-finale.

Désignés joueurs du match : Victor Stjernborg (Suède) et Dans Locmelis (Lettonie)

Réactions d’après-match :

Isak Rosén (attaquant de la Suède) : « Nous étions les favoris et ce n’est parfois pas facile. Nous savions qu’ils viendraient avec beaucoup d’énergie et nous devions répondre présent. Nous l’avons plutôt bien fait, et seule la victoire compte au final. Sur le premier but, Fabian Lysell fait une bonne entrée en zone en supériorité et j’ai essayé de trouver un espace libre, où le palet pourrait aller. Et cela a terminé sur ma crosse, devant le but ouvert. »

Tomas Monten (entraîneur de la Suède) : « Je pense que notre premier tiers était bon, mais pas le deuxième. Nous avons déjoué, un peu triché en cherchant ce deuxième but, au lieu de continuer à travailler, gratter des palets, bref jouer notre jeu. Les dix dernières minutes ont été les meilleures. Ce fut un match dur. »

Emil Andrae (capitaine de la Suède) : « Sur la mise au jeu, j’ai reçu le palet de Wallinder. Je me doutais qu’ils allaient essayer de bloquer le tir, donc j’ai juste feinté et le palet a traversé. »

Gustavs Ozolins (défenseur de la Lettonie) : « Nous nous sommes bien battus. Nous avons tout donné. Nous sommes un peu déçus, ils étaient à notre portée. Mais c’est comme cela… Nous pouvons être fiers, nous avons gagné beaucoup de confiance et j’espère que cela va aider les plus jeunes ici, et en Lettonie, et leur montrer que nous savons jouer au hockey et avons notre place. »

Suède – Lettonie 2-1 (1-0, 0-1, 1-0)
Mercredi 17 août 2022, 13h30. Rogers Place d’Edmonton, Canada. 518 spectateurs.
Arbitres : Sean Fernandez (USA) et Kyle Kowalski (CAN) assistés de Andreas Hofer (ALL) et John Rey (USA)
Pénalités : Suède 2′ (0′, 2′, 0′), Lettonie 27′ (2′, 0′, 25′).
Tirs : Suède 27 (11, 5, 11), Lettonie 13 (6, 6, 1).

Évolution du score :
1-0 à 16’44 : Rosén assisté de Lysell (sup. num.)
1-1 à 38’46 : Ozolins assisté de Locmelis et Vilmanis
2-1 à 49’49 : Andrea assisté de Wallinder et Ljungman

Lettonie

Attaquants :
Sandis Vilmanis – Klavs Veinbergs – Anri Ravinskis (-1)
Darels Dukurs – Dans Locmelis (+1) – Rainers Darzins (+1)
Girts Silkalns – Martins Lavins (A, 25′) – Felikss Gavars
Daniels Andersons – Raimonds Vitolins (A) – Peteris Purmalis
Rainers Rullers (-1)

Défenseurs :
Niks Fenenko (-1) – Ralfs Bergmanis (C, -1)
Rihards Simanovics – Harjs Brants
Gustavs Ozolins (+1, 2′) – Bogdans Hodass (+1)
Daniels Gorsanovs

Gardien :
Bruno Bruveris

Remplaçant : Rudolfs Ladzins (G). Réservistes : Patrik Berzins (G), Peteris Bulans (D), Oskars Lapinskis (A).

Suède

Attaquants :
Fabian Lysell (+1) – Daniel Ljungman (+1) – Isak Rosén (+1)
Oskar Olausson (-1) – Theodor Niederbach (-1) – Daniel Torgersson (-1)
Liam Öhgren – Akke Stakkestad (A) – Jonathan Lekkerimäki
Linus Sjödin – Victor Stjernborg – Oskar Magnusson
Albert Sjöberg [3 présences]

Défenseurs :
Helge Grans – Simon Edvinsson (A)
Måns Forsfjäll – Ludvig Jansson
Emil Andrae (C, +1) – William Wallinder
Ludvig Jansson (-1)

Gardien :
Jesper Wallstedt

Remplaçant : Calle Clang (G). Réservistes : Carl Lindbom (G), Anton Olsson (D).

Les commentaires sont fermés.