Succès à l’extérieur pour TPS et Anthony Rech

JYP Jyväskylä - TPS Turku (Liiga)

169

Quatrième match de la saison pour les deux équipes, et déjà un match important. Pour les locaux de Jyväskylä, c’est l’occasion de corriger un mauvais départ avec deux défaites pour une victoire. Idem pour l’opposant du soir, Turku, finaliste malheureux (mais logique) de la saison dernière et qui pointe lui aussi avec trois petits points.

Année de la reconstruction pour JYP, après deux saisons compliquées (13e l’an passé). Mais d’emblée un recrutement ambitieux ! Sur le banc d’abord avec l’arrivée du gourou Jukka Rautakorpi, capable de mener au titre comme il l’a déjà fait par le passé avec Tappara. Il est accompagné de Ville Nieminen, qui souhaite relancer sa carrière de coach après un exercice compliqué à MoDo, ainsi que de Mikko Heiskonen, qui avait officié avec Nieminen à Keuruu en Mestis. Devant, le club a remis la main sur l’international estonien Robert Rooba, meilleur marqueur avec JYP en 2020-2021, rentré au bercail après une saison passée en KHL avec Severstal. Deux autres bonnes pioches : Geoff Platt qui arrive tout droit de KHL, avec son passeport canado-biélorusse, et Kyle Platzer, vainqueur en avril dernier avec Tappara. L’attraction du jour, c’est aussi bien sûr la nouvelle pépite du hockey finlandais, Joakim Kemell, drafté au premier tour par Nashville, et medaillé aux derniers championnats du monde U20 et U18… La défense est moins fournie, malgré le retour de Sami Niku, qui revient au pays avec une belle expérience en Amérique du Nord (67 matchs de NHL, 150 en AHL). Dans les buts, Eetu Laurikainen revient à Jyväskylä après deux saisons à Hämeenlinna et un statut de gardien numéro 1 indiscuté.

De son côté, le TPS fête cette année son centenaire. Après deux médailles d’argent d’affilée, il souhaite bien sûr continuer sur cette lancée et confirmer que c’est un grand club sur le plan national (ce dont personne ne doute vraiment…). Pour ce qui est des transferts, on notera l’arrivée d’Arttu Ilomäki en provenance de Lukko, et de l’international français Anthony Rech, qui rebondit en Finlande après 5 saisons passées en DEL, et dont l’acclimatation à la Liiga sera surveillée de près. Derrière, on garde un œil sur le jeune (16 ans !) Aron Kiviharju, dont le père avait été un des artisans du titre gagné par Mulhouse en 2005. Le « gamin » a été récemment médaillé de bronze aux derniers championnats du monde U18 (avec un certain… Kemell !).

Pour finir, du côté des zèbres, une tête connue : Antti Boman, qui avait joué une saison à Reims puis à Rouen à la fin des années 1990. Il s’est ensuite converti à l’arbitrage, et il totalise maintenant plus de 600 matchs de Liiga à son actif. Petite discussion avant le match, qui lui a rappelé de bons souvenirs !

2022 09 21 jyp tpsLe match démarre tambour battant avec un premier palet pour TPS, vite récupéré par JYP. Quelques instants après, Anthony Rech a sa première occasion. Son équipe est bien installée en zone offensive et presse haut. Les noirs tentent de répondre, à l’image de cette crosse volante de Kosmachuk qui atterrit près de la table de marque. Les charges dans les bandes se font plus appuyées. Toujours en zone défensive de JYP, Viljami Marjala temporise, il transmet à Jonne Tammela qui passe à Rech, bien placé devant le gardien. L’international tricolore ouvre la marque et récompense tout le travail accompli depuis le début de la rencontre (0-1 à 3’37).

Le jeu se poursuit dans la zone des locaux, Braden Christoffer s’échappe en contre mais il est rattrapé par Valtteri Pulli. La ligne Rooba-Platt-Kemell tourne un peu à vide, sans occasion de tir. Le puck se retrouve rapidement dans les crosses du TPS, avec un gros travail d’Ilomäki dans les bandes, JYP peine à construire son jeu. Tant et si bien qu’après un engagement gagné par le vétéran Lauri Korpikoski et un gros travail de Jasu, Jimi Suomi bien décalé n’a plus qu’à glisser la rondelle (0-2 à 9’25). TPS mène de manière fort logique.

JYP reprend la main, avec deux belles occasions du défenseur Eetu Peltola à la ligne bleue, mais le palet est rapidement repris par les blancs. Sur une belle passe de Puustinen, Geoff Platt ajuste son tir mais le gardien de TPS fait l’arrêt. S’ensuit un tir à ras de glace de Kemell, suivi peu après par Sami Niku, qui se heurte à la défense de Turku. Les hommes de Rautakorpi reprennent confiance et les deux équipes se rendent coup pour coup. À une belle passe de Mikko Petman pour Severi Lahtinen, les visiteurs répondent par une charge énorme de Lehtonen sur Vidgren. Cette dernière action de la période, au crédit de la deuxième ligne du JYP, ne permet pas de rattraper le retard pris dans les quinze premiers minutes.

À la reprise, JYP redémarre de façon très agressive sur le palet mais se heurte à une bonne défense de Niklas Arell et Sisu-Petteri Lehtonen. Le match s’équilibre peu à peu en zone neutre. Rech monte en contre mais le palet est récupéré par Rooba qui glisse la rondelle à Kemell. Le junior ne cadre pas son tir. JYP mène la danse mais se heurte une fois de plus à la défense de TPS (Kiviharju, Arell)… qui semble toutefois de plus en plus perméable. Les visiteurs tentent des actions en contre, mais Eetu Laurikainen ferme la porte. Cela brasse un peu devant la cage, mais le jeu reste malgré tout assez propre, sans aucune pénalité sifflée. Le jeu est fluide et équilibré, ponctué ici et là par de belles charges comme celle de Kemell sur Kiviharju, ou Petman sur Suomi.

Jyväskylä continue de presser. Dans les cages adverses, Lehtinen fait le show, en particulier devant la première ligne Puustinen-Platzer-Turkulainen (qui joue pour JYP contrairement à ce que son nom pourrait faire croire) mais tout cela manque de finition. Ville Ottavainen tire au-dessus du but, imité rapidement par Reid Gardiner, et le gros travail du deuxième tiers est récompensé par un but d’Aaro Vidgren qui profite du trafic devant la cage de Lehtinen (1-2 à 35’54). La patinoire exulte, le match est relancé, les locaux sont sur un petit nuage… et les joueurs de Turku en profitent. après un dégagement raté de Platt, Jasse Ikonen dévie le tir de Valtteri Pulli : TPS reprend son avantage de deux buts et jette un froid (1-3 à 36’39). Pis, profitant de la fébrilité de leur adversaire, les visiteurs remettent le couvert, à nouveau par Pulli qui fait le tour de la cage et propulse le puck en pleine lucarne (1-4 à 38’17). Les joueurs de JYP rentrent au vestiaire la tête basse.

Au retour sur la glace, Topias Leinonen remplace Laurikainen dans les buts locaux. Le JYP attaquent d’entrée et s’installe dans la zone. Les tirs s’enchaînent, Ottavainen, Turkulainen, puis Rooba qui trouve Platt et Kemell, mais le cerbère de TPS s’interpose. Les locaux conservent la rondelle mais manquent de réalisme, à la différence de TPS qui tente sa chance dès que l’occasion se présente. Le chronomètre tourne et JYP peine à trouver une solution. Jonne Tammela s’échappe en contre mais il est accroché par Ottavainen : un tir de pénalité est aussitôt sifflé. Le tir passe au-dessus du but de Leinonen (49’56). Jyväskylä tente bien quelques shoots de loin mais l’envie n’est plus là et la défense de TPS est bien placée. Le match se termine mollement sur ce score.

De ce match, on retiendra la belle maîtrise de TPS tout au long du jeu, un hockey intelligent et réaliste avec une défense efficace. En face, JYP a été incapable de conserver le momentum après son but qui replaçait les deux équipes à 1-2. Au contraire, submergés par l’émotion, les joueurs de Jyväskylä encaissent 2 buts coup sur coup. La ligne Rooba-Platt-Kemell est solide, elle patine vite mais manque de finition. Elle finit le match avec un plus/minus de -2. Malgré son jeune âge, Joakim Kemell sait déjà tout faire, avec un jeu plaisant à voir, un bon shoot et un bon positionnement.
Avec un but et une assistance, Anthony Rech tire son épingle du jeu et montre accessoirement montre à ceux qui en doutaient qu’il s’est bien acclimaté au jeu finlandais. Du côté de JYP, on ne parle pas encore de crise, mais ça ne saurait tarder. Pour le coach Nieminen, rencontré après le match, il est impératif de rebondir.

Compte-rendu de Bertrand Callens

2022 09 21 jyp tps2

JYP Jyväskylä – TPS Turku 1-4 (0-2, 1-2, 0-0)
Mercredi 21 septembre 2022 à 18h30 à la LähiTapiola Areena. 2567 spectateurs.
Arbitres : Antti Boman et Joonas Kova assistés de Jussi Thomann et Onni Hautamäki.
Pénalités : JYP 0′ (0, 0′, 0′), TPS 0′ (0, 0′, 0′).
Tirs : JYP 22 (5, 6, 11) ; TPS 28 (12, 11, 5)

Évolution du score:
0-1 à 03’37 : Rech assisté de Tammela et Marjala
0-2 à 09’25 : Suomi assisté de Korpikoski et Jasu
1-2 à 35’54 : Vidgren assisté de Suhonen et Christoffer
1-3 à 36’38 : Ikonen assisté de Pulli et Steenbergen
1-4 à 38’17 : Pulli assisté de Kivihalme et Rech

JYP Jyväskylä

Attaquants :
Jerry Turkulainen – Kyle Platzer – Juuso Puustinen
Robert Rooba – Geoff Platt – Joakim Kemell
Aaro Vidgren – Braden Christoffer – Reid Gardiner
Severi Lahtinen – Jere Lassila – Mikko Petman

Défenseurs :
Sami Niku – Tobias Winberg
Teemu Suhonen – Ville Ottavainen
Joshua Teves – Eetu Peltola
Aleksi Malinen

Gardien :
Eetu Laurikainen puis à 40’00 Topias Leinonen

TPS Turku

Attaquants :
Jonne Tammela – Arttu Ilomäki – Kai Kantola
Pavol Skalicky – Viljami Marjala – Anthony Rech
Scott Kosmachuk – Jasse Ikonen – Tyler Steenbergen
Lauri Korpikoski – Juhani Jasu – Topias Haapanen

Défenseurs :
Teemu Kivihalme – Antti Tuomisto
Aron Kiviharju – Niklas Arell
Valtteri Pulli – Jimi Suomi
Sisu-Petteri Lehtonen

Gardien :
Lassi Lehtinen

Remplaçant : Eetu Anttila (G)

Les commentaires sont fermés.