Valenciennes – Châlons (Division 3, Poule C)

20
Valenciennes retrouve un autre sérieux prétendant de la poule C, les Gaulois de Châlons-en-Champagne. Les deux formations se sont affrontées à plusieurs reprises ces dernières saisons, en amical comme en championnat, avec des résultats plutôt contrastés pour les Hennuyers. Notamment la dernière joute au printemps dernier, pour conclure un carré final décevant sur la glace montpelliéraine, où des Diables plutôt indisciplinés ont subi les assauts de Champenois au final dauphins du champion montpelliérain.

 
Les deux escouades ont connu un début de saison conforme à leur standing, présentant la particularité d’avoir cédé en fin de rencontre chez le leader spinalien : dans la dernière minute pour les uns, en prolongation pour les autres. Elles doivent faire face à plusieurs défections, celles de Julien Delaunois, Alexis Pimpernelle et Melvin Bayen côté champenois, et pour les pensionnaires de Valigloö de Benjamin De Gubernatis et David Selin, remplacé par le jeune Cyril Debuche dans une défense en mode diesel.
 
Le premier essai de Marek Hanes, terminé dans la mitaine de Sedlacko, est suivi d’une supériorité numérique née de la faute de Trambouze. Les techniciens Prokop, Matej et Bernad s’échangent le palet pour faire tourner le chronomètre, mais en oublient le malin David Kubovcik, parti seul se heurter à leur dernier rempart, avant d’être invité à se calmer en geôle pour un échange musclé avec Prokop.
 
La pénalité initiale est effacée avec difficulté, par un arrêt de Sedlacko devant Tristant Lohou, servi par Matejka. Ce dernier revient vite aux affaires, son travail derrière la cage offrant une occasion à Hugo Goncalves d’ouvrir le score, privilège accordé sur le rebond au grand défenseur Tomas Janci (0-1 à 09’10″). La défense souffre dès l’engagement sur une montée de Hanes, dont le tir est repoussé par le haut du corps du portier. Une nouvelle faute, de Ludovic Mathieu en zone neutre, accroît l’agacement de Diables Rouges empêtrés dans le dispositif adverse. Encore seul devant la cage, Lohou manque le break, tout comme son capitaine Hanes de la bleue, Sébastien Fronty venant jouer les pompiers de service face au premier, à l’assaut d’une cage grande ouverte.
 
De très loin, Lukas Janos expédie vers la cage le troisième lancer valenciennois, après environ 13 minutes. Le danger se précise grâce à la paire Bernad-Matej, face à qui Juraj Bachan sort le caoutchouc, soulageant une défense poussée à la faute sur le coup. La situation n’est pas exploitée par les Nordistes, Janos de loin et Prokop en rodage, devant des travées silencieuses. Le dernier cité vient à la reprise prêter main forte à ses attaquants, mais les Gaulois, retranchés, résistent et Kubovcik lance Marek Hanes dans l’espace. Seul face à Ludovic Mathieu, le 47 lance en hauteur vers la mitaine hésitante de Juraj Sedlacko, et convertit le rebond (0-2 à 20’37″).
 
Les hommes d’Anthony Wagret n’ont pas le temps de cogiter et trouvent vite l’ouverture, sur un essai de Bernad repoussé par Bachan vers deux Diables, dont Delbecque (1-2 à 22’57″). L’égalisation est même proche sur un centre venu de Matej côté droit, le palet n’étant pas maîtrisé par Bernad. Les Hennuyers doublent leur révolte d’une dose de jeu physique, subi notamment par Janci, renversé par McIlroy. Debuche s’offre une incartade dans le camp adverse en débordement à droite, repoussée avec autorité par la défense, trop selon le banc local, réprimandé. La supériorité consécutive permet à Marek Hanes de se rappeler au bon souvenir de Sedlacko, vigilant dans le trafic et secouru par un dégagement spectaculaire de Bernad, peut-être inspiré par les récentes World Series.
 
Ses troupes au complet, Lukas Prokop peut remonter la rondelle, confiée sur sa gauche à Lageard. L’essai du capitaine est repoussé par Bachan, vers François Marchal, au revers décisif (2-2 à 28’15″). Nullement rassasié, Marek Matej engage une contre-attaque à droite. Seul face au massif Janci, il patiente pour alerter Jakub Bernad, dont il réceptionne le centre, prenant le temps de contrôler pour trouver le haut du but d’un Bachan déjà couché (3-2 à 30’00″). Le duo « tchéco-slovaque » enfonce le clou sur une passe devant le but de Bernad,  Matej forçant la décision face à un portier délaissé (4-2 à 32’57″).
 
En dix minutes pile, la situation s’est totalement inversée ; cependant Valenciennes, secouru par le casque de son dernier rempart, n’est pas encore souverain. David Kubovcik voit son lancer heurter le visage de Fronty, contraint de regagner le vestiaire, avant de jouer un nouveau tour à ses adversaires du soir, en faisant écran sur un tir de Marek Hanes (4-3 à 34’22″). Et les Gaulois de poursuivre leur redressement après avoir courbé l’échine sur une grosse présence dans leur zone de l’autre Lukas, l’offensif Janos. Deux tirs puissants d’Arnaud Briand et de Jakub Matejka, superbement lancé par son défenseur Janci, obligent Sedlacko à autant d’interventions solides de la mitaine.
 
Les Diables Rouges enregistrent avec soulagement le retour de Sébastien Fronty pour le dernier acte… quelques secondes avant de voir Jakub Bernad touché au visage à l’occasion d’un contact avec Briand, regagner le banc, péripétie obligeant les techniciens à ressortir la surfaceuse (44’11″). Échaudé par une opportunité offerte à Hanes, trop patient dans le dernier geste, Lukas Prokop temporise derrière sa cage pour initier une attaque, qu’il ponctue d’une faute en zone offensive. Dans un scénario de déjà-vu, Châlons place Lohou devant le but et Hanes prend, à la bleue, les manettes d’un jeu de puissance bien rôdé. Le tir en hauteur du capitaine ne surprend pas Sedlacko, Janci subit le même sort puis trouve la barre transversale. Cette grosse séquence sur un laps de temps assez court se ponctue par l’égalisation de Matejka, à l’affût pour lancer en force de près (4-4 à 48’29″).
 
Très actif, y compris pour doubler les présences sur le troisième trio, le Slovaque inscrit ainsi le seul but de la rencontre sur le jeu de puissance. Car dans la même configuration Châlons laisse dans la minute suivante échapper l’occasion de reprendre les devants. Rémi Lageard accroche Tristant Lohou, ce dernier ripostant, à genoux, d’une tentative de coup de crosse dans les jambes du capitaine nordiste. Seul ce dernier étant puni, Marek Hanes en profite pour délivrer une tentative lointaine déviée, insuffisamment pour tromper Sedlacko. Puis l’emblématique capitaine marnais pense conclure la passe de Kubovcik, profitant de la perte de crosse de Prokop, pour un nouvel arrêt de son compatriote de gardien.
 
Si Matej passe près de les surprendre en échappée, se déportant trop sur la droite de Bachan pour espérer redresser la course de la rondelle, les Gaulois maintiennent le cap au retour à cinq contre cinq. Alerté par Loïs Paroissien, Hanes a encore suffisamment de ressources pour devancer Janos et viser le haut de la cage, obstrué par une intervention salvatrice. Puis les visiteurs ne profitent pas d’une chute de Lukas Prokop, le « 3 contre 1 » mené par le premier trio étant gâché par un hors-jeu, au grand désarroi de Kubovcik. Moins en verve offensivement, les Valenciennois auront à leur tour l’opportunité d’empocher la mise en toute fin de rencontre. La maladresse de Matej et de Marchal l’en empêchent et, à la suite d’un temps mort réclamé par leur banc (58’44″), Lageard à ras glace et Janos par deux fois échouent sur Bachan.
 
Valenciennes est ainsi entraîné en prolongation pour la deuxième fois de la saison. Pour un résultat similaire à celui concédé à Épinal. Si on retrouve sans surprise les principaux animateurs de chaque camp, ce sont en effet les visiteurs qui l’emportent, non sans avoir subi le premier assaut. Les deux défenseurs Prokop et Janos (photo de droite) lancent la première salve, ponctuée d’un centre du second pour le premier et une intervention à la renverse de Juraj Bachan. Les Gaulois récupèrent la rondelle et la paire Kubovcik – Matejka donne le gain aux Champenois, le second convertissant le rebond né de la reprise de son compère (4-5 à 60’44″).
 
Les protestations de plusieurs Valenciennois, qui réclament une faute à l’origine de l’action, n’invalideront pas ce résultat assez logique. Porté par un premier bloc infatigable ou presque (Marek Hanes commençait à souffler pour regagner le banc en fin de match) et sa discipline, Châlons a démontré la force de son jeu collectif et son dispositif a longtemps contrarié ses hôtes, battus pour la deuxième fois et désormais contraints de panser leurs plaies, à l’aube de deux nouvelles rencontres à Valigloö, face à Amiens et Reims, entrecoupées de la réception de l’ogre rouennais en Coupe de France.
 
 
Valenciennes – Châlons 4-5 (0-1, 4-2, 0-1, 0-1).
Samedi 12 novembre 2016 à 18h40 à Valigloö. 897 spectateurs.
Pénalités : Valenciennes 22′ (6’, 2′, 4′, 10′), Châlons 34′ (4’+10’, 0′, 0′, 2×10′).
Tirs : Valenciennes 31 (7, 15, 8, 1), Châlons 35 (13, 9, 11, 2).
 
Évolution du score :
0-1 à 09’10″ : Janci assisté de H. Goncalves
0-2 à 20’37″ : Hanes assisté de Kubovcik
1-2 à 22’57″ : Delbecque assisté de Matej et Bernad
2-2 à 28’15″ : Marchal assisté de Lageard et Prokop
3-2 à 30’00″ : Matej assisté de Prokop
4-2 à 32’57″ : Matej assisté de Bernad
4-3 à 34’22″ : Hanes assisté de H. Goncalves
4-4 à 48’29″ : Matejka assisté de Kubovcik (sup. num.)
4-5 à 60’44″ : Matejka assisté de Kubovcik
 
 
Valenciennes
 
Attaquants :
Arthur Delbecque – Jakub Bernad – Marek Matej (A)
François Marchal – Rémi Lageard (C) – Jamie McIlroy
Thomas Trambouze – Allan Harmegnies – François Grenier
Maël Harmegnies 
 
Défenseurs :
Ludovic Mathieu – Lukas Prokop
Louis Camurat – Sébastien Fronty
Cyril Debuche – Lukas Janos
 
Gardien :
Juraj Sedlacko
 
Remplaçant : Axel Brassart (G). Absents : David Selin, Benjamin De Gubernatis.
 
Châlons
 
Attaquants :
David Kubovcik – Jakub Matejka (A) – Marek Hanes (C)
Loïs Paroissien – Arnaud Briand – Florent Domaine (A)
Pierre Etasse – [Matejka] – Hugo Goncalves
 
Défenseurs :
Nelson Goncalves – Tomas Janci
Tristant Lohou – Thomas Lanu
Nathan Dutat
 
Gardien :
Juraj Bachan
 
Remplaçants : Alexis Bachetti (G), Fabrice Domaine. Absents : Julien Delaunois, Alexis Pimpernelle, Melvin Bayen.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :