HA
top

Ligue Magnus : la folle remontada grenobloise

666

Déjà opposés samedi dernier à Pôle Sud  lors d’un match avancé de la 21e journée (victoire des Brûleurs de Loups 4-0), Strasbourg et Grenoble se retrouvaient rapidement pour la revanche.

4-0 c’était le score en faveur l’Étoile Noire après 4 buts marqués – dont 3 en supériorité – entre la 1re et la 7e minute du tiers médian. Edo Terglav a alors décidé de remplacer Antoine Bonvalot par Lukas Horak. Et dans ce match complètement fou et haché par les pénalités, les Grenoblois, grâce à des doublés de Kyle Hardy et de Christophe Tartari, sont d’abord revenus à 4 partout en moins de 9 minutes, avec là aussi 3 buts en avantage numérique. Avant de forcer la décision dans la dernière période grâce à Golicic, en supériorité numérique. David Rodman (1 but, 4 passes), inscrira un dernier but en cage vide. Grenoble se débarrasse ainsi difficilement de la lanterne rouge, et sécurise la 2e place, en attendant les matches en retard de Gap.

Le leader rouennais avait l’occasion de conclure la première phase aller sur une 7e victoire consécutive, face à Mulhouse, qui restait, lui, sur deux victoires convaincantes, à Strasbourg (5-1) et face à Nice (4-3). Rouen n’a pas laissé passer sa chance. Menant 4-0 à la mi-match grâce notamment à un triplé de l’ex-Lausannois Benjamin Antonietti, les Dragons ont desserré l’étreinte, et Mulhouse, qui a eu le mérite de s’accrocher, en a profité pour inscrire 2 buts en supériorité numérique. Le massif défenseur Richard Stehlik a scellé la marque (5-2) sur un joli tour de cage. À noter la belle ovation réservée par le public normand à Yorick Treille, à l’issue de la rencontre.

Amiens souhaitait se relancer après sa défaite à Nice. Cela passait par une victoire face à Bordeaux, sous peine de voir s’envoler le top-4. C’est chose faite, grâce à Jérémie Romand, auteur du tir au but vainqueur (4-3 t.a.b.). C’était pourtant mal parti, après un 1er tiers maîtrisé par Bordeaux (0-2). Dominant aux nombre de shoots (37 à 18), les Gothiques ont ensuite pris la mesure des Boxers, et les ont logiquement emmené en prolongation. Grâce à un Clément Fouquerel solide (33 arrêts), la décision ne se fera qu’aux tirs aux buts. Avec l’issue qu’on connaît.

Fin de l’hémorragie à Angers. Les Ducs, pourtant décimés (Coulombe, Lacroix, Frecon) mais enregistrant le retour du capitane Julien Albert, ont mis fin ce soir au Haras à une inquiétante série de 4 défaites d’affilée (avec à chaque fois au minimum 4 buts encaissés). C’est Lyon qui a fait les frais de ce regain de forme. Mais que ce fut dur ! Les Lions ont en effet mené 1-0, puis 2-1 à la fin du 2e tiers. Le buteur maison Brett Sonne, auteur d’un doublé, a permis aux Angevins d’arracher la prolongation. Avec un joueur supplémentaire sur une pénalité différée, Cody Campbell ne laissera pas l’occasion passer, et donnera la victoire aux Ducs (3-2 a.p.). Angers reste néanmoins toujours hors top-8.

7-0 est un score peu fréquent en Saxoprint Ligue Magnus. C’est pourtant le 2e subi par Nice (le premier à Bordeaux), cette fois sur la glace d’Épinal, qui a déroulé. Ryan McDonough et Josh Gratton, tous deux 2 buts et une assistance, s’en sont donné à cœur joie. Andrej Hocevar (36 arrêts tout de même) obtient son 2e blanchissage de la saison. Les Aiglons décrochent doucement des 4 premières places, le Gamyo s’installe confortablement dans le ventre mou et peut commencer à voir plus haut.

Match reporté pour cause de CHL, Gap-Chamonix aura lieu le 22 octobre.

Les résultats et classements de Ligue Magnus.