Suède – Suisse (Mondial U20, groupe B)

80

La Suède poursuit sa série d’invincibilité en tour préliminaire face à une formation suisse qui a assuré l’essentiel en battant la Biélorussie.

Comme prévu, la Suède entame fort et obtient les premiers tirs. Un accrochage de Le Coultre met en piste de jeu de puissance suédois, qui ne met que vingt secondes à trouver la cible. Pettersson renverse le jeu vers Nylander qui lance à la cage, et Lias Andersson dévie juste devant le gardien Ritz (1-0). La Suisse souffre énormément, et va pourtant surprendre. Le défenseur Linus Högberg, harcelé par Müller, commet l’erreur de passer devant son gardien. L’attaquant suisse, roublard, étend sa crosse et Högberg veut dégager au fond. Larsson ne se montre pas assez attentif et encaisse un but gag (1-1). Un style de but assez rare, mais qui compte autant !

Score nul à la pause, ce n’est pas du goût de la Suède, qui accélère dès la reprise à la faveur d’une faute de Simic, sans parvenir à marquer. Il faut même un retour de Pettersson pour priver la Suisse d’un but sur tour de cage de Heim en infériorité numérique !

Curieusement, les Scandinaves ne font pas grimper le compteur de tirs. Il faut attendre une interception de Lias Andersson sur une sortie de zone suisse pour que l’espoir des Rangers ne sauve la patrie, trompant Ritz au dessus de la botte (2-1). Rasmus Dahlin slalome et obtient une autre occasion franche. Puis, Karlström se rend coupable d’une crosse haute. À un de moins, Jonsson Fjällby vole un palet et déboule en échappée, trompant Ritz côté mitaine (3-1). Belle action tout en vitesse du « Sauvage », surnom de ce joueur à la longue chevelure très rétro.

Peu après, une suite de pénalités casse quelque peu le rythme. Berni sort côté suisse, et la Suède perd l’avantage dans les dernières secondes à cause d’un surnombre. Pas le temps de revenir au complet que Dahlin est puni à son tour et, cette fois, la Suisse en profite. Il ne reste que 45 secondes avant la pause quand Marco Miranda intercepte Moravere et bat Larsson en hauteur (3-2).

La Suède n’écrase donc pas le match et éprouve bien des difficultés. Une situation dont l’entraîneur est bien conscient. Et la Tre Kronor en a sous le pied : elle va accélérer brutalement dans les vingt dernières minutes et laisser les Helvètes sur place. Elias Pettersson sonne la charge dans un jeu en triangle près du but, et sa passe vers Lias Andersson est déviée dans le but par Berni (4-2). Söderlund prend de vitesse Geisser sur l’aile droite et bat Ritz de près (5-2). Zetterlund navigue dans la défense avant d’expédier un tir précis du cercle droit (6-2). L’engagement est à peine joué que Andersson écarte vers Pettersson, qui accélère, mystifie Le Coultre, attaque la cage et marque en plongeant (7-2).

Le score, très large, aura mis du temps à se dessiner. Mais la victoire de la Suède ne souffre d’aucune discussion : plus rapide, plus technique, plus physique, plus collective… Le talent individuel semble inégalé dans ce Mondial.

Désignés joueurs du match : Lias Andersson (Suède) et Domiik Egli (Suisse)

 

Suède – Suisse 7-2 (1-1, 2-1, 4-0)
Samedi 30 décembre 2017, 14h. Harborcenter de Buffalo (USA). 2115 spectateurs.
Arbitrage de Andris Ansons (LET) et Robin Sir (TCH) assistés de Markus Hagerström (FIN) et William Hancock (USA)
Pénalités : Suède 6′ (0′, 6′, 0′), Suisse 8′ (2′, 6′, 0′)
Tirs : Suède 42 (14, 9, 19), Suisse 22 (6, 10, 6)

Récapitulatif du score
1-0 à 05’25 » : Andersson assisté de Nylander et Pettersson (sup. num.)
1-1 à 10’13 » : Müller
2-1 à 26’07 » : Andersson
3-1 à 32’27 » : Jonson Fjallby (inf. num.)
3-2 à 39’14 » : Miranda (sup. num.)
4-2 à 44’55 » : Pettersson
5-2 à 50’01 » : Söderlund assisté de Hahlin et Brännström
6-2 à 51’43 » : Zetterlund
7-2 à 52’17 » : Pettersson assisté de Andersson et Dahlin

Suède

Attaquants
Fredrik Karlström – Lias Andersson (C) – Jesper Boqvist
Alexander Nylander (A) – Linus Lindström – Elias Pettersson
Oskar Steen – Isac Lundeström – Tim Söderlund
Axel Jonsson Fjällby – Marcus Davidsson – Fabian Zetterlund
Glenn Gustafsson

Défenseurs
Jacob Moverare (A) – Timothy Liljegren
Erik Brännström – Rasmus Dahlin
Jesper Sellgren – Gustav Lindström
Linus Högberg

Gardien : Filip Larsson

Remplaçant : Filip Gustavsson (G). Réserviste : Olle Eriksson Ek (G)

Suisse

Attaquants
Marco Miranda (A) – Philipp Kurashev – Guillaume Maillard
Nando Eggenberger (C) – Andre Heim – Axel Simic
Justin Sigrist – Valentin Nussbaumer – Ken Jäger
Dario Rohrbach – Nicolas Muller – Sven Leuenberger
Marco Cavalleri

Défenseurs
Elia Riva – Dominik Egli
Tobias Geisser – Nico Gross (A)
Tim Berni – Simon LeCoultre
Davyd Barandun

Gardien : Matteo Ritz

Remplaçant : Akira Schmid (G). Réserviste : Philip Wuthrich​ (G)

Les commentaires sont fermés.