Bulletin NHL : Quelle équipe surprise en séries ?

222

Au menu cette semaine, le tour de la ligue, quelle équipe surprise en playoffs ? La date de loterie Dahlin, chambardement en Caroline, la course au Calder, le musée d’Ovechkin et un concept visuel pour Seattle.

 

Le tour de la ligue :

Vous le savez maintenant à moins d’être nouveau ou nouvelle dans les parages, mais ce bulletin hebdomadaire s’appuie sur le visuel suivant, illustrant la situation des équipes par rapport à leur chance de se qualifier en playoffs.

Comme vous pouvez le constater, se trouver au nord de la Yakuline (l’hyperbole verte) donne historiquement un minimum de 80% de chances de se qualifier. Mais, évidemment, chaque saison présente ses « anomalies », en général 2 des 16 équipes présentes au printemps se situaient au sud de la Yakuline. Tant mieux pour le suspense et le sport. L’an passé, Ottawa et Calgary étaient celles-là. Qui seraient-elles cette année ?

Le sujet arrive à point nommé car la lutte pour la 8e place dans les deux conférences est particulièrement féroce et des équipes aux statistiques pas franchement favorables sont encore dans la course. À l’est, les Islanders semblent en bonne voie de perdre la partie. 29e système défensif de la ligue pour les tentatives accordées comme pour les buts anticipés contre, les coéquipiers de Tavares se sont longtemps accrochés à des artifices mais ils comptent désormais 7 points de retard et Carolina et la Floride sont en meilleure position qu’eux. La Floride justement, l’équipe de l’heure qui continue sa belle séquence. Encore bien au sud de la Yakuline, ils améliorent petit à petit leur taux de buts anticipés et surtout leur PDO, merci Roberto Luongo. Nous le disions la semaine dernière, il y a ainsi beaucoup de réussite dans leur poussée actuelle, réussite qui va s’estomper au fur et à mesure du temps, alors que leur PDO revient à la normale, proche de 100. Est-ce que ce sera suffisant pour passer Columbus ? Ou New Jersey qui traîne la patte ? Disons qu’ils ne partent toujours pas favoris malgré leurs récentes performances.

Dans l’ouest, Los Angeles et Anaheim forment deux compères inséparables. Les deux sont négatifs pour les buts anticipés mais leurs PDO élevés (merci les gardiens) leur permettent d’être juste au nord de la Yakuline. Cependant, nous savons que Anaheim est sur une belle dynamique depuis le retour des blessés début janvier et les Ducks se déplacent depuis quelques semaines vers la droite du graphique et vers le haut au classement. Les Kings font, eux, le yoyo de haut en bas du graphique selon les performances de Jonathan Quick. L.A. gagne mais sans améliorer son fond de jeu, ce qui est plus problématique. Ils peuvent toutefois compter sur la dégringolade de St Louis, qui semble avoir complétement perdu son hockey. Carter Hutton est blessé, Jake Allen fébrile et les Blues ont déjà 4 points de retard sur la 8e place. Calgary est également dans une mauvaise passe et l’absence de Mike Smith dans les buts y est pour beaucoup. À défaut de concurrence, les Kings pourraient donc en profiter, comme Ottawa avait profité d’une division Atlantique très ouverte l’an passé, et comme Calgary dans la Pacifique. Enfin, Colorado est le dernier exemple d’équipe pas franchement impressionnante mais qui joue sa carte. Les Avs sont 30e pour les buts anticipés mais s’accrochent à leur réussite.

Autrement, les Devils doivent faire attention, et ce malgré la série de Taylor Hall. Eux qui possédaient un bon coussin d’avance sont de nouveau en danger. Washington pique aussi du nez, en plein voyage californien bien compliqué. Washington est toujours 23e pour la possession et 30e pour les buts anticipés, la seule véritable supercherie de la saison, c’est eux. Vegas voit son taux de buts anticipés chuter alors que les victoires alternent désormais avec les défaites. Les Knights ont désormais 6 points de retard sur Nashville en tête de la conférence. San Jose se rapproche de la Yakuline, eux qui ont passé la saison en dessous à cause d’un PDO très bas. Un point pour la logique statistique. Edmonton et Montréal passent du mauvais côté de la Yauline. Deux autres points pour la logique.

 

Il y aura des heureux le 28 avril prochain

Beaucoup d’heureux, des milliers, voire des millions. Pourquoi ? Car le 28 avril serait la date de la loterie du prochain repêchage, désignant donc l’équipe qui pourra parler en premier et choisir le phénomène Rasmus Dahlin… Le défenseur suédois risque bien de changer le visage de la franchise qui l’accueillera tant son talent est immense.

 

Le nouveau propriétaire continue de réarranger les Hurricanes

Nouvelle un peu surprenante cette semaine, le nouveau proprio des Canes, Tom Dundon, a décidé de changer le Directeur Général Ron Francis de rôle en le nommant Président des opérations hockey. Dundon a déclaré en entrevue à The Athletic que si Francis et lui s’accordaient sur la stratégie à long terme, ils avaient leurs différents dans la façon de gérer l’équipe au quotidien. Et Dundon d’ajouter qu’il souhaitait ainsi revoir l’organisation structurelle de la franchise. Comme dans d’autres organisations, le Président des opérations hockey reste ainsi en charge de la stratégie à long terme du club, comme Brendan Shanahan à Toronto, réduisant le rôle du DG à la gestion des affaires courantes, les communications avec les autres clubs, les agents, etc. C’est une idée de plus en plus commune que le rôle des DGs est devenu trop gros et qu’il est sain de découper le poste en deux si l’on peut dire. Le Président agit également comme garde-fou vis-à-vis des décisions du DG, conseillant le propriétaire. Dundon sera donc à la recherche d’un DG qui acceptera d’avoir moins de responsabilités et également d’avoir un propriétaire très impliqué. Car ce qui transparait également dans cette histoire, et ce qui a été relayé par la presse, est que Dundon souhaite un accès direct aux entraineurs et aux joueurs, à la façon de son ami et mentor Mark Cuban à Dallas en NBA. Est-ce une bonne idée ? L’avenir le dira. Avec le fort investissement en statistiques de l’équipe, il ne serait pas étonnant de voir un jeune DG issu de ce milieu prendre le poste. Kyle Dubas à Toronto semble attaché aux Leafs comme successeur de Lou Lamoriello, mais le nom de Julien Brisebois refait encore surface. Aujourd’hui, on apprenait que les Kings avaient accordé la permission aux Canes de discuter avec Mike Futa, actuel adjoint de Rob Blake.

 

Boulevard pour Barzal

La course au trophée Calder a pris une drôle de tournure cette semaine. Ces derniers mois, trois joueurs s’étaient considérablement démarqués : le génial passeur des Islanders, Mathew Barzal ; le sniper des Canucks, Brock Boeser ; la tour de contrôle des Bruins, Charlie McAvoy.

Manque de chance pour les deux derniers nommés, ils ont été victimes tous les deux de blessures. Boeser a souffert dans une collision contre… les Islanders, et a été évacué sur une civière. Bilan : moins grave que prévu, mais sa blessure au dos l’écartera des patinoires de quatre à six semaines, autant dire la fin de la saison régulière. Il terminera sa saison avec 29 buts et 55 pts en 64 rencontres, un bilan remarquable – à une unité de la barre des trente, rarement franchie par un joueur de première année. Même analyse pour McAvoy, victime d’un problème au genou contre Montréal, et qui sera absent quatre semaines. Il devrait être de retour pour les playoffs. Le plus gros temps de jeu parmi les rookies est devenu une pièce essentielle de Boston. Il compte 7 buts et 25 assistances.

Barzal devrait donc tranquillement recevoir le trophée Calder. il compte 18 buts, 51 assistances pour 69 pts en 67 matchs, soit la 15e place au classement des marqueurs. Avec 1.03 point par match, il compte le 5e meilleur total pour un rookie en 25 ans, derrière seulement Ovechkin, Crosby, Malkin et McDavid.

 

Les musées Ovechkin

Alors que le célèbre numéro 8 des Capitals de Washington s’approche à grands pas de son 600e but en carrière, la presse révèle les petites manies d’Alexander Ovechkin : sa collection. Le capitaine russe accumule en effet les souvenirs des moments importants de sa carrière. Dans sa datcha au pays, ses parents se font les gardiens de maillots, casquettes, crosses et palets de sa carrière russe. A Washington, il a aménagé son sous-sol et y cumule des dizaines de crosses, dédicacés par les passeurs décisifs – bien souvent Backström. Une manie décortiquée par le Washington Post.

 

Un concept sympathique pour Seattle

Le projet d’une franchise NHL à Seattle avance à grand pas et il n’en fallait pas plus pour que Justin Cox, un étudiant en graphisme, y aille d’une première proposition de branding visuel. Il appellerait l’équipe les Seattle Metros et le logo serait le suivant. Qu’en pensez-vous ?

Les chandails, affichent publicitaires et autres produits sont visibles ici.

 

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :