Les Bleues un peu plus proches de l’élite mondiale

300

Victorieuses de l’Autriche à 5 secondes de la fin après un match plein de péripéties et d’émotions, les Bleues, toujours en position pour prétendre à une montée en élite mondiale, affrontaient la Hongrie lors de leur avant-dernier match des Mondiaux de Vaujany. Et les Bleues ont fait un grand pas vers une montée historique.

C’était un tournant dans ce Championnat du monde Division 1A. L’équipe de France féminine s’offrait un duel de haut de tableau face à la Hongrie. Des Hongroises que la sélection de Grégory Tarlé avait dominées à Cergy, en février dernier, avec trois victoires en trois matchs (voir matchs internationaux féminins). 

Des succès bons pour la confiance, mais à mesurer avant la confrontation de ce vendredi : deux des victoires de février ont été obtenues en prolongation, et depuis le début du tournoi de Vaujany, l’offensive hongroise a fait bien plus que des étincelles avec 17 buts marqués en 3 rencontres. Quatre des cinq meilleurs marqueuses à Vaujany sont d’ailleurs hongroises : Fanni Gasparics, Alexandra Huszak, Averi Nooren et Tifani Horvath.

Revenue de loin face à l’Autriche, la France doit donc désormais apprivoiser une attaque hongroise redoutable. Côté bleu, l’attaque est privée des services de Betty Jouanny. L’attaquante de Brynäs s’est blessée en fin de match contre l’Autriche. Déjà grièvement blessée il y a un an à la cheville – blessure qui l’avait privée de TQO au Japon – elle ne doit finalement soigner « qu’un » hématome au pied. Betty Jouanny out, c’est la défenseure Léa Parment qui complète le premier trio avec les deux « Montréalaises » Marion Allemoz et Lore Baudrit. Parment, postée devant l’enclave, se procure d’ailleurs l’une des occasions les plus dangereuses des Bleues de la première période, tout comme Chloé Aurard. 

Le match est en tout cas très équilibré et soutenu, le genre de rencontre qui pourrait bien se jouer aux unités spéciales. Le premier jeu de puissance n’est pas efficace, mais le second va offrir le premier but aux tricolores. Marion Allemoz décale vers le rond gauche Estelle Duvin, qui décoche un lancer frappé parfaitement ajusté, la France ouvre le score. Pour la première fois dans ce Mondial D1A, la France mène au tableau d’affichage. Une avance de courte durée puisque, 3’35 » plus tard, Alexandra Huszak égalisera pour la Hongrie : 1-1 après 20 minutes.

Les Bleues profitent d’une nouvelle pénalité hongroise pour conserver un rythme élevé en seconde période. Un une-deux Allemoz / Aurard et quelques mouvements de Chloé Aurard sont proches de faire vaciller leurs adversaires une seconde fois. Caroline Baldin doit toutefois s’employer de l’autre côté face à des Hongroises également dangereuses, notamment Gasparics et Huszak. Estelle Duvin aura davantage de réussite, l’attaquante des Carabins de Montréal déborde côté droit et s’y prend en deux temps pour tromper Aniko Nemeth, c’est un doublé pour l’attaquante de 21 ans. Amandine Cuasnet et Clara Rozier seront même proches de creuser l’écart, mais la France devra se contenter du 2-1.

Léa Parment ayant été sanctionnée au buzzer pour une interférence, les Françaises débutent la troisième période en infériorité. Une infériorité tuée, ce qui n’empêche toutefois pas la Hongrie de continuer de pousser. Mais la défense française est vigilante, appliquée, et bien aidée par Caroline Baldin, qui ne laisse aucun rebond devant les flèches hongroises. Même si Estelle Duvin et Lara Escudero tenteront d’inquiéter, avec vista, la gardienne Nemeth, l’essentiel est conservé : le mur bleu tient le choc jusqu’au bout. C’est ce qu’il fallait face à la menaçante offensive hongroise, et les Bleues ont parfaitement honoré leur contrat.

La France s’impose 2-1 et remporte trois nouveaux points. Avec 9 points au classement, les Françaises sont seules en tête et font un grand pas vers l’élite mondiale avant la dernière journée de samedi. Et si l’Autriche bat la Norvège ou la pousse en prolongation, les Bleues pourront même décrocher l’or avant même de jouer les promues Slovaques.

Interviews de Caroline Baldin et Morgane Rihet par Hockey France :

L’Autriche et la Norvège également victorieuses

L’Autriche et la Norvège sont donc toujours en course pour une médaille, battant respectivement le Danemark et la Slovaquie. Ces deux rencontres ont encore été très disputées. Entre Autrichiennes et Danoises, le score était déjà de 3-3 après la première période. L’Autriche a fait la différence avec trois autres buts en seconde période, chassant d’ailleurs la gardienne danoise Emma-Sofie Nordström et s’imposant finalement 6-5. 

Toute aussi serré mais moins prolifique en buts, le match Norvège – Slovaquie n’a accouché que d’une seule réalisation, celle de Mathea Fischer à la 26e minute, suffisant pour une deuxième victoire norvégienne en quatre matchs. Ena Nystrøm (18 ans à la fin du mois) a bloqué les 28 tentatives slovaques. La jeune gardienne de Stavanger avait déjà réalisé deux blanchissages (dont un contre la France) aux Mondiaux 2017.

Classement :

1. France 9 pts
2. Hongrie 6 pts
3. Danemark 6 pts
4. Autriche 6 pts
5. Norvège 6 pts
6. Slovaquie 3 pts

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :