Les adversaires de la France en 2019

779

Dans la droite ligne de notre article précédent, les groupes du Mondial 2019 ont été annoncés. Les organisateurs slovaques ont eu ce qu’ils voulaient – à savoir jouer à Kosice pendant que Tchèques et Autrichiens rempliraient la patinoire de Bratislava – mais sans que la France ne soit le dindon de la farce. La solution présenté quotidiennement sur les sites slovaques, et encore hier matin avec une phrase de soutien de René Fasel (son interview à la télévision tchèque parlait de la possibilité laissée au pays organisateur de changer le groupe mais pas de la méthode), évoquait une inversion de la République Tchèque (avec la Finlande) et de l’Autriche (avec la France).

Comme on l’avait déjà fait remarquer dans nos précédents articles, il y avait plus simple : que le pays organisateur – la Slovaquie – s’inverse lui-même ! C’est ce qui s’est produit et il a inter-changé sa place avec la Norvège. Il y trouve certainement son intérêt en affrontant l’Allemagne et non pas la Suisse (pays qui lui réussissait jusqu’ici mais qui l’a battu cette année) pour une place en quart de finale. Il est certain que, pour l’équipe de France, il eût été préférable d’affronter la déclinante Norvège et non la Slovaquie chez elle. Néanmoins, c’est un moindre mal par rapport au risque de se faire envoyer dans l’autre poule.

On notera que ces groupes ont pour la France (pas forcément pour les autres car les quatre premiers de chaque groupe sont dans la même poule que cette année) l’avantage de la diversité : la Slovaquie est le seul adversaire déjà rencontré cette année.

Rappelons enfin l’enjeu olympique : comme la présence de la Chine aux Jeux olympiques a été confirmée, il faudra un quart de finale pour essayer de rattraper un des trois pays qui – si les choses en restaient là – aurait l’organisation des tournois de qualification olympique. Les écarts (105 points de retard sur la Norvège, 85 points sur la Lettonie et 80 points sur la Slovaquie) représentent quatre places d’écart – cinq sur la Norvège – au classement du Mondial si les Bleus accèdent aux quarts de finale, cinq places – six sur la Norvège – si la France termine neuvième ou en dessous.

On pourrait malheureusement imaginer un scénario dans lequel même un quart de finale laisserait les Bleus en plan : s’ils terminent huitièmes mais que la Lettonie finit 5e de sa poule, la Slovaquie 5e ou 6e de poule et la Norvège moins bonne 6e de poule, cela ne suffirait pas pour avoir un TQO en France… Pire, si la Slovaquie est 6e et pas 5e dans ce scénario, il faudrait y retourner pour la qualification olympique. Une glissade de la Norvège serait sans doute le meilleur scénario pour les Bleus…

Les groupes définitifs (classement IIHF entre parenthèses) :

Groupe A (Košice) : Canada (1), États-Unis (4), Finlande (5), Allemagne (8), Slovaquie (10), Danemark (12), France (13), Grande-Bretagne (22).
Groupe B (Bratislava) : Suède (2), Russie (3), Rép. Tchèque (6), Suisse (7), Norvège (9), Lettonie (11), Autriche (17), Italie (19).

En italiques, les pays qui ont été inversés.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :