Mondial junior, 5e journée – 2 pénaltys simultanés… pour rien

13

Suisse – Russie 4-7

La Suisse aura manqué de réaliser une jolie performance pour ce dernier match du tour préliminaire. Après avoir mené une bonne partie du match, les Helvètes se sont fait punir en équipes spéciales et s’inclinent nettement contre les Russes. Ces derniers joueront la première place du groupe contre le Canada demain.
La Suisse débutait par un but de Marco Lehmann, à l’affût d’un rebond, du revers, dès la première minute. À l’origine de l’action, un débordement motivé de Leuenberger. Peu après un tir dévié sur le poteau suisse, Nussbaumer, oublié au marquage dans le slot, doublait la mise sur un but similaire à mi-période, avant que l’ours russe ne sorte de sa léthargie. Marchenko, d’un tir du poignet en hauteur, réduisait la marque, plein axe. Akira Schmid tenait le fort en fin de période. Dès la reprise, la Suisse reprenait deux buts d’avance avec un joli service de Leuenberger pour Lehmann seul devant la cage.
L’avance fut de courte durée. Samorukov expédiait un tir précis pour le 3-2 depuis le cercle gauche. Et le match basculait alors en faveur des Russes, qui résistaient à deux supériorités adverses et manquaient même de marquer avec deux échappées de Kirill Slepets stoppées par Schmid. Entre les deux, un but de Denisenko sur une passe lobée de Kravtsov à travers l’enclave créait l’égalité.
En fin de tiers, le public eut droit à un phénomène rare : deux tirs de pénalité sur la même action ! Lehmann était en effet mis au sol deux fois par Samorukov sur une échappée en infériorité. Lehmann perdait son palet et Kurashev ne cadrait pas, face à Tarasov, et la Suisse manquait sa chance.

Le match, complètement fou, se poursuivait avec une pénalité de 5 minutes et méconduite pour Muranov. Non seulement la Suisse n’en profitait pas, mais elle encaissait même un but de Slepets, malin après un tir contré. En supériorité peu après, le défenseur Alekseyev enfonçait le clou d’un tir rasant à travers le trafic. La Suisse revenait à 5-4 par Bruschweiler sur un exploit individuel, avant de céder définitivement en fin de match : Shen profitait d’une erreur défensive, et Kravtsov finissait le travail en reprenant un tir contré. La Suisse sera en quarts, mais a raté une jolie occasion de briller aujourd’hui…

Dimanche 30 décembre 2019, Rogers Place de Vancouver, 17h. 13724 spectateurs.
Arbitrage de Lassi Heikkinen (FIN) et Maksim Sidorenko (BLR) assistés de Peter Sefcik (SVK) et Emil Yletyinen (SUE)
Tirs : Suisse 31 (11, 7, 13), Russie 41 (11, 17, 13).
Pénalités : Suisse 6′ (0′, 4′, 2′), Russie 29′ (0′, 4’+5’+20′).

Récapitulatif du score
1-0 à 00’49 : Lehmann assisté de Tanner et Leuenberger
2-0 à 09’06 : Nussbaumer assisté de Bruschweiler et Moser
2-1 à 14’27 : Marchenko assisté de Podkolzin et Alexeyev
3-1 à 25’46 : Lemhann assisté de Leuenberger
3-2 à 26’07 : Samorukov
3-3 à 31’58 : Denisenko assisté de Kravtsov et Samorukov (sup. num.)
3-4 à 42’04 : Slepets (inf. num.)
3-5 à 46’38 : Alekseev assisté de Romanov et Shashkov (sup. num.)
4-5 à 47’13 : Bruschweiler assisté de Nussbaumer et Aebischer
4-6 à 51’42 : Shen assisté de Shashkov et Olshanski
4-7 à 52’50 : Kravtsov assisté de Denisenko et Kostin

Tirs de pénalité manqués par Lehmann et Kurashev, tous les deux à 36’55
 

Kazakhstan – Slovaquie 2-11

Il n’y aura pas eu de match : la Slovaquie a étrillé le promu kazakh 11-2, pliant la partie en un quart d’heure. Liska, dans le slot, et Ruzicka du revers marquaient à dix secondes d’écart dès la première minute, consolidant rapidement cette avance. Ruzicka marquait un deuxième but d’une volée puissante cinq minutes plus tard, démarrant le carnage. Le 6-0 après vingt minutes ne laissait aucun doute sur l’issue du match. La Slovaquie remporte son premier succès du tournoi, la quatrième place du groupe, une place en quarts et, du même coup, envoie le Kazakhstan en duel de relégation.
Le joueur du match fut sans doute Andrej Kollar, auteur d’un triplé, talonné par Ruzicka (deux buts, une passe).
Le Kazakhstan aura eu le mérite de toujours essayer. Son jeu de puissance semble prêt pour le duel pour la survie, avec deux buts d’Artur Gatiyatov dans la deuxième moitié de rencontre.
Avec 24 buts encaissés pour 4 marqués depuis le début du tournoi, le promu semble en difficulté, et il lui reste la Suède lundi… Le soutien du public de Victoria, qui a pris fait et cause pour les joueurs d’Asie Centrale, ne sera pas de trop !
La Slovaquie s’offre sur ce match un record de buts égalé : 11-1 contre la Biélorussie le 27 décembre 2002.

Dimanche 30 décembre 2019, Save-On-Foods Memorial Centre de Victoria, 19h30. 5685 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Prazak (TCH) et Evgeni Romasko (RUS) assistés de Michael Harrington (CAN) et Dmitri Shishlo (RUS)

Tirs : Kazakhstan 18 (4, 7, 7), Slovaquie 46 (18, 11, 17)
Pénalités : Kazakhstan 10′ (6′, 2′, 2′), Slovaquie 14′ (0′, 8′, 6′)

Récapitulatif du score
0-1 à 00’22 : Liska assisté de Hrehorcak et Roman
0-2 à 00’32 : Ruzicka assisté de Pospisil et Korencik
0-3 à 05’26 : Ruzicka assisté de Korensik et Krivosik (sup. num.)
0-4 à 08’21 : Kollar assisté de Kelemen
0-5 à 11’20 : Krivosik assisté de Ruzicka
0-6 à 14’17 : Dlugos assisté de Balaz et Regenda
0-7 à 22’27 : Kollar
0-8 à 27’41 : Roman assisté de Hrehorcak et Liska (sup. num.)
1-8 à 30’13 : Gatiyatov assisté de Daniyar et Orekhov (double sup. num.)
1-9 à 33’36 : Regenda assisté de Demo
2-9 à 46’25 : Gatiyatov assisté de Muratov et Daniyar (sup. num.)
2-10 à 54’13 : Dlugos assisté de Balaz et Regenda
2-11 à 59’47 : Kollar assisté de Kelemen et Demo

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

quis, at nunc felis leo. ut venenatis in massa neque. Curabitur odio