Une première depuis les frères Štastný

171

La Suède accueille à son tour l’étape de l’Euro Hockey Tour à l’occasion des Beijer Hockey Games.

Son sélectionneur Rikard Grönborg, qui disposera de toute façon d’une équipe à forte majorité NHL aux Mondiaux, persévère en donnant du temps de jeu aux jeunes. L’effectif convoqué à Stockholm a 25 ans de moyenne d’âge et est né exclusivement dans les années 90. On note trois débutants, trois Emil : Emil Djuse, Emil Sylvegård et surtout Emil Bemström. Ce dernier, qui a fait sensation au dernier Mondial Junior, n’est rien de moins que l’actuel meilleur buteur de SHL.

La troupe est jeune, mais elle a pu récolter les conseils avisés d’un invité de marque inattendu. Dave Hakstol, coach viré par les Flyers de Philadelphie à la mi-décembre, a passé toute la semaine avec l’équipe suédoise. Le technicien de 50 ans, qui avait obtenu une solide réputation derrière le banc NCAA de l’Université du Dakota du Nord, souhaitait découvrir d’autres horizons. Hakstol est finalement parvenu à obtenir cette opportunité dans le cadre d’un échange organisé par l’association des coaches de NHL.

De son côté, le sélectionneur tchèque Miloš Ríha peut compter, pour la première fois de la saison, sur sa flèche Jan Kovář. Mais ce qui attire néanmoins l’attention, c’est la sélection des trois frères Zohorna : Tomáš (31 ans), Radim (22 ans) et Hynek (28 ans). Les trois larrons n’ont plus joué ensemble depuis leur enfance. Et voir trois attaquants de la même fratrie alignés sur le même trio, ça ne s’était plus vu au pays depuis l’ère tchécoslovaque et les frères Štastný.

L’image des frères est belle, mais elle se ternit par un mauvais départ des Tchèques. Musil est pénalisé pour un faire-trébucher après à peine deux minutes de jeu. Et dans le camp suédois, c’est le p’tit nouveau Emil Bemström qui se charge de la sanction en battant Hrubec d’une puissante reprise de volée (0-1).

En dépit d’un but encaissé et d’un tir de pénalité raté en première période, la Tchéquie réagira en seconde période, parvenant à marquer deux buts en supériorité numérique. Marek Kvapil et Jan Kovář  répliqueront aux Suédois, permettant à leur équipe de mener 2-1 après 40 minutes de jeu.

Kovář a échoué en début de saison à percer dans l’organisation des Bruins. Revenu depuis en Tchéquie, à Plzen, le centre de 28 ans peut en tout cas se rattraper en sélection, qu’il n’avait plus côtoyé depuis les Jeux olympiques de PyeongChang. Il inscrira deux autres buts en troisième période, et assistera le cinquième de Jiri Sekáč, Jonathan Davidsson réussissant à marquer un deuxième but pour la Suède : 5-2.

Après quatre défaites consécutives et deux revers d’affilée contre les Suédois cette saison, la Tchéquie l’emporte cette fois-ci, nettement et chez eux. L’expérience et les 4 points de Kovář ont fait la différence. Prochains matchs pour les deux équipes, samedi : la Finlande pour la Tchéquie, la Russie pour la Suède.

Commentaires d’après-match 

Jan Kovář (attaquant de la République Tchèque) : « J’avais mis un triplé avec les 20 ans, mais jamais avec la sélection adulte. J’ai été chanceux car j’ai mis les deux premiers buts dans une cage presque vide. Quand on marque deux buts, on a plus confiance en sa crosse. Je suis très heureux d’y être arrivé. »

 

Tchéquie – Suède 5-2 (0-1, 2-0, 3-1)
Jeudi 7 février 2019 à 19h00 au Hovet de Stockholm. 6800 spectateurs.
Arbitrage de Joonas Kova et Kristian Vikman (FIN) assistés de Johan Löfgren et Daniel Persson (SUE).
Pénalités : Tchéquie 10′ (4′, 2′, 4′), Suède 33′ (2′, 4′, 2’+5’+20′).
Tirs : Tchéquie 24 (7, 11, 6), Suède 20 (4, 7, 9).

Évolution du score :
0-1 à 02’25 : Bemström assisté de Holm et Rasmussen (sup. num.)
1-1 à 27’10 : Kvapil (sup. num.)
2-1 à 36’33 : Kovář  assisté de Holik (sup. num.)
3-1 à 46’44 : Kovář assisté de Gulaš
4-1 à 50’59 : Kovář assisté de Zaťovič et Zámorský (sup. num.)
5-1 à 57’33 : Sekáč assisté de Kovář (cage vide)
5-2 à 58’02 : Davidsson

 

Tchéquie

Attaquants :
Milan Gulaš (C, +2) – Jan Kovář (+2) – Jiří Sekáč (+1)
Martin Zaťovič (A) – Tomáš Filippi (2′) – Marek Kvapil (+1)
Radim Zohorna (-1) – Tomáš Zohorna (-1) – Hynek Zohorna (-1, 2′)
Radan Lenc – Petr Holík (2′) – Patrik Zdráhal
Lukáš Rousek

Défenseurs :
Adam Polášek (A, 2′) – Petr Zámorský (-1)
Jan Štencel (+1) – Tomas Kundrátek
Jakub Krejčik (+1) – Milan Doudera (+1)
David Musil (2′) – Marek Hrbas

Gardien :
Simon Hrubec

Remplaçant : Roman Will (G).

Suède

Attaquants :
Jakob Lilja (-1) – Dennis Rasmussen (A, -1) – Emil Bemström (-1, 2′)
Michael Lindqvist (5’+20′) – Joel Kellman (-1) – Jesper Boqvist (-1)
Joakim Nygård (+1) – Linus Johansson (+1) – Jonathan Davidsson (2′)
Emil Larsson – Fredrik Händemark – Emil Sylvegård (-1)

Défenseurs :
Philip Holm (C) – Viktor Lööv (2′)
Klas Dahlbeck (A, +1, 2′) – Joel Persson (-1)
Oscar Engsund – Emil Djuse (-2)

Gardien :
Magnus Hellberg [sorti de 55’59 à 57’33]

Remplaçant : Adam Reideborn (G).

Les commentaires sont fermés.

leo Donec mattis non justo ut dapibus