Draisaitl & co en démonstration

162

Avec une pléiade d’internationaux expérimentés dans la finale de DEL Mannheim-Munich, l’Allemagne a avoir des choix cornéliens à faire. L’équilibre sera difficile à doser en attaque entre les cadres de l’équipe et les jeunes joueurs qui font forte impression mais pourraient manquer d’expérience. Dans les cages, Dennis Endras et Danny aus den Birken ont réussi de telles performances en play-offs de DEL que les gardiens en place sont sur un strapontin fragile. Après avoir manqué son premier match, Dustin Strahlmeier obtient une seconde chance pour le dernier match de l’Euro Hockey Challenge contre l’Autriche. Le « C » a transité de Korbinian Holzer à Moritz Müller, au sein de la seule paire de défenseurs inchangée – et la seule indiscutable.

Les deux équipes essaient de ne pas laisser d’espaces à l’adversaire, et l’une y parviendra mieux que l’autre. La défense allemande, parfois en difficulté pendant cette préparation, arrive clairement à protéger les abords de sa cage. Si les Autrichiens lanceront 16 fois à la cage, presque tous leurs tirs cadrés seront à longue distance, à plus de 14 mètres du but. Seuls deux tirs ont été décochés relativement aux abords de l’enclave (vers le haut des cercles), un de Thomas Raffl et un de Lukas Haudum… qui ouvrira le score en profitant de la première pénalité du match (faire trébucher de Jonas Müller) !

L’Allemagne marque cependant elle aussi sur sa première supériorité numérique, pour une charge incorrecte de Ganahl. Le rythme est bon dans la circulation de palet de Kahun et Draisaitl, et Leo Pföderl égalise. À la mi-match, les copains d’enfance de Cologne signent un but… aérien : passe levée de Frederik Tiffels volleyée en l’air par Leon Draisaitl.

Toni Söderholm continue de chercher des combinaisons : Dominik Kahun, le centre qui a débuté en NHL avec les Chicago Blackhawks cette saison, est lui aussi testé à l’aile de Draisaitl, son compagnon de ligne en équipe nationale junior. Il participe ainsi aux trois buts allemands inscrits en troisième période. Deux sont encore signés d’un Leon Draisaitl impérial, auteur de 5 buts en 25 matchs ! L’autre est marqué par Leon Bergmann (Iserlohn), qui finit l’Euro Hockey Challenge avec 6 buts en 6 parties et confirme qu’il est bien la révélation de la saison de DEL. Il a sans doute forcé sa placé au Mondial, pendant que les ailiers de la troisième ligne (eux aussi des jeunes à vocation offensive) se sont moins mis en évidence : le premier tour de draft NHL Dominik Bokk a ainsi été écarté de l’effectif final, comme Daschner, Elsner, Sezemsky et Wohlgemüth. La surprise est que les trois jeunes gardiens ont en revanche tous été conservés.

Commentaires d’après-match :

Toni Söderholm (entraîneur de l’Allemagne) : « Les gars ont travaillé très proprement. Nous avons eu bien plus de jeu à la cage, ce dont nous avions parlé avant le match. Nous ne nous sommes pas concentrés sur le beau hockey aujourd’hui et nous avons bien mieux agi. Maintenant, des décisions très difficiles nous attendent en tant que staff. »

Stefan Loibl (attaquant de l’Allemagne) : « Au début de la préparation, mon rôle était plus offensif. J’ai pu jouer en powerplay et dans les premières lignes. Maintenant, avec les joueurs NHL dans l’effectif, je suis plus focalisé sur l’infériorité numérique. Et je trouve qu’avec Gerrit Fauser ça nous réussit bien. Mon rôle est plus défensif, sans le temps de jeu en powerplay. Je le prends et j’essaie de le tenir aussi bien que possible. »

Roger Bader (entraîneur de l’Autriche) : « Je suis satisfait des trente premières minutes. Ensuite, les joueurs allemands de NHL ont pris cette partie en mains et l’ont retournée presque tout seuls. Ces deux rencontres face à un très bon adversaire nous en dans tous les cas permis de progresser. En plus, l’ambiance dans les deux patinoires pleines était simplement tout bonnement magnifique. »

 

Allemagne – Autriche 5-1 (0-0, 2-1, 3-0)
Samedi 27 avril 2019 à 20h00 à l’Eisstadion de Deggendorf. 2790 spectateurs (guichets fermés).
Arbitrage de Bastian Haupt et Andre Schrader (ALL) assistés de Kilian Hinterdobler et Jonas Merten (ALL).
Pénalités : Allemagne 8′ (2′, 4′, 2′) ; Autriche 8′ (2′, 6′, 0′).
Tirs : Allemagne 38 (10, 16, 12) ; Autriche 16 (2, 6, 8).

Évolution du score :
0-1 à 23’12 : Haudum assisté de R. Wolf et Rauchenwald (sup. num.)
1-1 à 26’05 : Pföderl assisté de Draisaitl et Kahun (sup. num.)
2-1 à 30’40 : Draisaitl assisté de Tiffels et M. Müller
3-1 à 47’18 : Draisaitl assisté de Bergmann et Wagner
4-1 à 50’40 : Bergmann assisté de Kahun et Michaelis
5-1 à 56’43 : Draisaitl assisté de Kahun et Tiffels

Allemagne

Attaquants :
Lean Bergmann (+2, 4′) – Dominik Kahun (+3) – Marc Michaelis (+1, 2′)
Frederik Tiffels (+2) – Leon Draisaitl (A, +3) – Leonhard Pföderl (+1)
Stefan Loibl – Fabio Pfohl – Dominik Bokk
Marcel Noebels – Gerrit Fauser – David Elsner

Défenseurs :
Benedikt Schopper – Simon Sezemsky (+1)
Moritz Müller (C, +2) – Korbinian Holzer (A, +1)
Jonas Müller (2′) – Stephan Daschner
Fabio Wagner (+2) – Marco Nowak (+2)

Gardien :
Dustin Strahlmeier

Remplaçant : Mathias Niederberger (G). En réserve : Niklas Treutle (G), Tim Wohlgemüth.

Autriche

Attaquants :
Thomas Raffl (C, -1) – Raphael Herburger (A, 2′) – Manuel Ganahl (A, -1, 2′)
Lukas Haudum – Alexander Rauchenwald – Benjamin Baumgartner
Kevin Macierzynski – Stefan Häussle – Martin Ulmer
Florian Baltram (-3) – Patrick Obrist (-4) – Mario Huber (-3)

Défenseurs :
Dominique Heinrich – Alexander Pallestrang
Raphael Wolf (-1) – Daniel Jakubitzka
Philipp Lindner – David Maier (4′)
Julian Payr (-3) – Erik Kirschschläger (-4)

Gardien :
David Kickert

Remplaçant : Stefan Müller (G). En réserve : Lukas Herzog (G), Markus Schlacher, Thomas Vallant, Konstantin Komarek, Alexander Cijan, Fabio Hofer, Dominic Zwerger.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

elementum ante. mattis vulputate, elit. Sed neque. leo quis