Bilan de la saison allemande

301

La saison a été positive pour le hockey allemand, avec le retour des U18 et U20 dans l’élite, et une certaine redécouverte de l’existence des jeunes joueurs. La finale de Munich en Ligue des Champions a exposé la DEL, même si celle-ci subit plus que jamais la domination de quelques rares grands clubs aux gros moyens. Heureusement débarrassés de combats structurels ou de tourmentes financières, les clubs commencent à mieux travailler à moyen terme.

La controverse qui aura marqué la saison s’est donc déplacée sur le sujet de l’arbitrage. Elle concernait la faiblesse des sanctions de la DEL envers les joueurs coupables de charges à la tête dangereuses, alors même que les moindres propos critiques de hockeyeurs ou de dirigeants – y compris au sujet de la faible protection de l’intégrité des joueurs – sont pénalisés de fortes amendes par son règlement interne. Le directeur de la commission de discipline, Tino Boos, a démissionné de son poste en fin de saison, mais s’il a cristallisé la critique, ce n’est pas une question de personnes : la ligne suivie par la ligue, qui ne sanctionne pas systématiquement les charges à la tête même en cas de blessures, a été définie en concertation avec les managers des quatorze clubs avant le début de championnat. Pour autant, cette ligne assumée – appelée « NHL » par la ligue qui dit s’inspirer de la pratique outre-Atlantique – est en décalage avec la tendance internationale et la sensibilité de plus en plus grande à la problématique des commotions cérébrales. Le discours de Boos sur les « risques du métier » que constituent les commotions a été assez mal accepté dans ce contexte.

Lire le bilan complet du championnat d’Allemagne.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

Phasellus accumsan consequat. luctus felis id, libero sem, tristique ut